> POLITIQUE DE LA VILLE > QUARTIERS. Délinquance, Violences urbaines > La prévention et la médiation dans les quartiers (et à l’école) à Angoulême et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La prévention et la médiation dans les quartiers (et à l’école) à Angoulême et à Soyaux (un reportage de Libération)

23 mars

Labo de campagne
Sécurité : dans les « quartiers de reconquête républicaine » en Charente, prévenir pour mieux guérir

A Angoulême et Soyaux, associations, municipalité et forces de l’ordre travaillent ensemble et misent sur la médiation, la proximité et le dialogue avec les habitants pour résoudre les problèmes des quartiers prioritaires.

Labo de campagne 2022
Avant le premier tour de l’élection présidentielle, Libération a parcouru l’Hexagone à la recherche des bonnes idées des Français dont pourraient s’inspirer ceux qui veulent les gouverner. Cet article fait partie de la série « Labo de campagne ».

Comment construire la sécurité autrement que par la force ? Qui œuvre pour la tranquillité publique, avec ou sans uniforme, dans des territoires parfois présentés comme « perdus », labellisés « quartiers de reconquête républicaine » (QRR) ? Des réponses se nichent dans ceux d’Angoulême et de Soyaux (Charente), deux villes contiguës de taille moyenne comme il en existe des dizaines en France. Depuis ces quartiers (« tout court, c’est bien », dixit un habitant) jusqu’à la préfecture en passant par les associations et le commissariat du secteur, le diagnostic est le même : beaucoup a déjà été fait, cela fonctionne, mais il reste encore du chemin à parcourir. Dans le petit laboratoire angoumoisin, les acteurs de terrain travaillent ensemble pour trouver des solutions avant que les problèmes se posent, via la médiation, la proximité, le dialogue avec les habitants. Sans nier l’importance d’un cadre légal et social, voire de sanctions judiciaires quand la ligne rouge est franchie. La sécurité marche sur deux jambes. La parole politique fait la part belle à son pied fort, la répression ; beaucoup moins à son pied faible, celui d’appui, la prévention.

Depuis le bas des tours du quartier Bel-Air, disséminées sur une colline à quelques minutes à pied de la gare d’Angoulême, on voit la campagne. Sur les murs et panneaux de signalisation, des flèches tracées à la peinture rouge indiquent le chemin du point de deal. En contrebas, la cité s’appelle la Grand-Font, et forme av…

Extrait de liberation.fr du 22.03.22

 

Notes du QZ :
Ce reportage décrit également une séance de médiation scolaire menée par l’association Omega dans l’école REP+ Paul Cézanne-Jean Renoir d’Angoulême.
Sur le site de l’OZP : Recherche sur le mot soyaux

 

Voir la sous-rubrique
le mot-clé Police, Justice (gr 3)/

Répondre à cet article