> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > Innovation, Réformes (Généralités) > L’école française est-elle en mouvement ?, dossier de la revue Horizons (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’école française est-elle en mouvement ?, dossier de la revue Horizons publics

21 juin

L’école française est-elle en mouvement ?
L’École, chacun connaît mais qui sait vraiment ce qu’il s’y passe ? Les médias se font souvent l’écho de ses dysfonctionnements : les résultats du baccalauréat ou la redistribution annuelle des postes appelée « carte scolaire », constituent leurs marronniers. Les fermetures de classes occultent les ouvertures, histoire d’appuyer sur les fractures sociales et territoriales. Mais ce service public, auquel personne n’échappe, ne se résume pas à ces soubresauts.

Élément fondateur de la République, ne parvenant pas à s’affranchir de la centralisation de l’État, notre École est un système à part entière, à la fois complexe et mystérieux sur lequel tous
les citoyens ont une idée. La crise sanitaire a-t-elle ébranlé le « mammouth » ? Toujours est-il que les parents, fortement sollicités, ont mesuré ce qu’était faire classe et que les enseignants ont été amenés à reconsidérer, à leur idéal défendant, l’exercice de leur métier. Résiliente, à l’instar d’autres services publics, l’École s’est mise en mouvement réaffirmant ses valeurs, avec la volonté de se réinventer pour mieux coller aux attentes et pratiques de la société.

Mais la vigilance s’impose car le tropisme de l’École d’avant est fort et pourrait maintenir un système à part.

Un dossier coordonné par Claude Bisson-Vaivre et Alain Bouvier.

Comité d’orientation

Extrait de horizonspublics.fr de juin 2022

 

L’école française en mouvement ?
La crise sanitaire a t-elle remis l’Ecole en mouvement ? La revue Horizons publics (n°27) consacre un dossier à cette question où on retrouve Alain Boissinot. Pour lui la crise a obligé l’Ecole à "sortir des sentiers battus révélant des tensions qui déjà auparavant travaillaient le système éducatif". Il cite l’organisation du travail des élèves et l’accompagnement des élèves. Mais c’est aussi la centralisation qui a montré ses limites. C’est une idée sur laquelle Claude Bisson Vaivre revient. Pour lui la crise sanitaire a mis en évidence l’importance de l’accompagnement des élèves et impose de "repenser le métier" d’enseignant. Luc Ria montre la nécessité d’une approche plus collective de ce métier. Alain Bouvier estime que la crise a posé la question de l’école hybride.

Horizons publics, n°27, ISBN 978-2-7013-2190-5

Feuilleter un extrait

Extrait de cafepedagogique.net du 20.06.22

Répondre à cet article