> POLITIQUE DE LA VILLE > Cité éducative > Parcours européen des cités éducatives : cinq collèges de l’académie de Créteil (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Parcours européen des cités éducatives : cinq collèges de l’académie de Créteil font un séjour de langues en Normandie

15 juillet

  Parcours européen des Cités éducatives : les élèves de l’académie font halte en Normandie

Premiers pas du projet parcours européen des Cités éducatives en Normandie. Au programme : immersion linguistique en langue anglaise, et activités de découverte en collectif avec les cinq collèges de la Seine-et-Marne et de la Seine-Saint-Denis.

Depuis mars 2021, un projet européen pour et par les Cités éducatives a vu le jour dans l’académie de Créteil. C’est un projet expérimental sur le court terme et sur le long terme, afin de l’ouvrir à un public plus large d’ici 2025. En cohérence avec le Projet académique « 2020-2024 : Autonomie et mobilité, une ambition partagée » et la PEP, les chefs d’établissement ont organisé des actions d’échange et de découverte autour de voyages et d’une immersion linguistique complète.

Les enjeux sont de coordonner et d’accompagner les Cités éducatives de l’académie de Créteil, afin de permettre à des élèves de 4e de sortir de leur environnement, de développer et de stimuler leur pratique de l’anglais et leur curiosité. En amont de ce voyage, une préparation culturelle linguistique et pédagogique est organisée par les enseignants de l’établissement concerné.

Depuis ce lundi 27 juin a débuté la première mobilité de deux Cités éducatives de la Seine-Saint-Denis (93) et de la Seine-et-Marne (77) vers Port-Bail-sur-Mer en Normandie. Au programme : une immersion totale en langue anglaise grâce à des intervenants et des animateurs exclusivement anglophones, et des visites de la région notamment en lien avec l’histoire européenne sur les plages du débarquement.

Cette transversalité disciplinaire entre la pratique de l’anglais et l’histoire est un axe fort du projet :

« J’aime beaucoup l’anglais et j’ai voulu participer pour améliorer mon niveau. En plus, j’ai appris beaucoup de choses sur la Seconde Guerre mondiale grâce aux sorties et aux activités », Judith, élève de 4e au collège [REP] Elsa-Triolet au Mée-sur-Seine (77).

Les professeurs sont eux aussi ravis : « C’est toujours quelque chose de positif que de permettre à nos élèves de sortir de chez eux », Mme Cottereau-Gibert, professeur d’anglais au collège Elsa-Triolet au Mée-sur-Seine.

Ce séjour permet aussi aux élèves de rencontrer des jeunes venus d’un autre département, comme le souligne Marwan, élève au collège [REP] Frédéric-Chopin à Melun (77) : « J’ai rencontré des élèves de la Seine-Saint-Denis. C’est vraiment devenu des copains… on a passé le séjour ensemble. »

D’ici l’automne 2022, le but est de toucher davantage d’élèves au sein de ces Cités éducatives et de permettre à vingt-et-une d’entre elles de participer à cette expérience immersive. Puis en 2023-2025, l’objectif sera cette fois-ci d’organiser ces séjours soit dans les pays européens partenaires, soit en présence d’élèves venant des établissements scolaires européens.
L’ensemble des étapes de ce projet – la première mobilité en Normandie, les échanges entre professeurs européens puis entre élèves européens – permettront la mise en œuvre d’un vivre-ensemble dans le respect des valeurs de la République. Elles seront également l’occasion pour ces élèves de prendre conscience de leur participation à une citoyenneté européenne commune.

Les enseignants, acteurs essentiels de ce projet en amont, participent activement au déplacement car le but est de sortir du cadre de la classe, « de fortifier les liens avec nos élèves en les découvrant en tant qu’individus, et grâce à cela d’adapter nos enseignement

Extrait de ac-creteil.fr de juillet 2022

Répondre à cet article