> ACTEURS (EP et hors-EP) > Enseignants (Identité, Métier) > Enseignants (Etudes, Dossiers et Guides, Actes) > Nouveaux profs : ces enseignants qui viennent de l’entreprise ou d’autres (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Nouveaux profs : ces enseignants qui viennent de l’entreprise ou d’autres univers professionnels (dossier)

7 septembre

Nouveaux profs : ces enseignants qui viennent du monde de l’entreprise

auteur
Sylvie Dozolme
Formatrice et responsable de master à l’INSPE, Université Clermont Auvergne (UCA)

Émaillée d’incertitudes, d’isolement et de télétravail, la crise du Covid a conduit un certain nombre d’actifs à s’interroger sur leurs projets de vie et accru un mouvement déjà bien engagé, celui des reconversions professionnelles. Le baromètre Unédic de mars 2022 mentionne que 30 % des actifs en emploi sont en cours de changement de métier ou envisagent de le faire. Pour les personnes demandeuses d’emploi, la proportion atteint 54 %.

Parmi ces cadres, ces ingénieurs, ces infirmiers, commerciaux ou banquiers, certains rejoignent les bancs des formations aux métiers du professorat. Un choix qui peut sembler à contre-courant à l’heure où l’on s’alarme d’une pénurie de candidats aux concours. Un récent rapport sénatorial sur « la crise d’attractivité du métier d’enseignant » note que le « nombre d’inscrits au concours de l’enseignement du second degré a diminué de plus de 30 % en quinze ans, passant de 50 000 candidats présents en 2008 à 30 000 en 2020 ».

À lire aussi : Déclassement, manque de reconnaissance… ces enseignants qui veulent changer de métier

Ces aspirants à une reconversion vers l’enseignement représentent-ils une opportunité pour une Éducation nationale qui peine à séduire les nouveaux diplômés du supérieur ? De quels atouts disposent-ils pour réussir dans ce métier, du fait de leurs précédentes expériences professionnelles, et que peuvent-ils leur apporter ?

Une envie de transmettre [...]

Extrait de theconversation.fr du 31.08.22

 

D’ingénieur à prof en REP à Saint-Étienne : « Je ne voulais pas perdre mes idéaux »

Diplômé d’une brillante école d’ingénieur, Stéphane a pourtant décidé de devenir prof contractuel dans un collège REP de Saint-Étienne. Témoignage.

[...]

Quand je compare mes années d’école d’ingénieur avec celle passée en tant que prof à Saint-Étienne, c’est le jour et la nuit. Changer de voie, ça m’a sauvé : je me sens utile, épanoui, je fais des choses concrètes. Pourtant, je ne me serai jamais imaginé prof. Je ne m’intéresse pas trop à la politique non plus, je ne suis pas militant.

Même aujourd’hui, alors que je ne suis pas sûr d’avoir un poste à la rentrée, je prépare quand même des cours. Quand j’ai des idées, j’essaye de les mettre à l’écrit le plus vite possible, c’est stimulant.

[...]

Aujourd’hui, je ne me vois pas du tout chercher un emploi en lien avec mon diplôme d’ingénieur. Pour la rentrée de septembre, j’ai postulé dans l’académie de Rennes, en Bretagne. J’envisage de passer le CAPES [concours de l’Éducation nationale pour devenir professeur en collège ou en lycée général, ndlr] pour olidifier mes acquis mais j’ai peur de devoir aller enseigner en région parisienne, loin de ma famille et de mes amis. »

Extrait de rue89lyon.fr du 01.09.22

 

À l’heure de la pénurie de profs, il faut le dire : oui, il s’agit du plus beau métier du monde, et de notre devoir

TÉMOIGNAGE - « Dans notre société qui sait se montrer si déprimante, quoi de plus beau que de tendre une perche à un enfant en lui apprenant qu’il reste de belles choses à construire ou à réparer ? » questionne ce professeur des écoles.

[...]

Une vie professionnelle et passionnelle bien remplie, malgré une scolarité en dents de scie et des études bâclées par le désir de plonger un peu plus tôt que les autres dans la « vraie vie ».

Et me voici donc professeur des écoles, dans une REP+ de banlieue parisienne. Une reconversion sur le tard motivée par l’envie de « donner du sens ». Ou de donner tout court. On peut le dire, un lieu commun. Un leitmotiv se rependant comme une traînée de poudre chez les gens fatigués de ne plus savoir le pourquoi du comment ils travaillent toute la journée. La quête de sens, cette maladie du siècle hautement contagieuse mais pourtant bénigne, et dont il faudra surtout bien un jour se garder de trouver un vaccin.

Entretien
[...]

Extrait de huffingtonpost.fr du 02.09.22

 

Témoignages : j’ai quitté le privé pour devenir prof

[...] Quête de sens, opportunité, besoin de temps pour soi… les motivations à devenir professeur sont aussi variées que les profils de ces employés ou cadres reconvertis.
[...] Les témoignages de ces reconversions plus ou moins réussies - épanouissement pour les uns, désillusion pour les autres - viennent souvent balayer les idées reçues.

« C’est psychologiquement épuisant »
La gestion de classe, un vrai jeu de rôle
Un métier trop solitaire
Les parents, la bête noire des profs
« Le temps libre », un leurre
Relations humaines

[...]
Si Patrick Baudoin et Sophie Leroy ont jeté l’éponge, Eloïse, Nicolas et Libie ne regrettent rien et assurent être comblés sur le plan du sens. Eloïse se dit totalement épanouie, Nicolas n’a aucune nostalgie de son ancien métier et n’exclut pas un jour de passer le Capes de sciences éco. Quant à Libie, l’ancienne grand reporter, elle a l’impression de vivre « un long grand reportage ».
[...]

Extrait de lesechos.fr du 06.09.22

Répondre à cet article