> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : CITOYENNETE (doc. généraux) : Edd, Emc, Emi, Histoire-Géo, (...) > Peu de différences entre les élèves de ZEP et les autres sur les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Peu de différences entre les élèves de ZEP et les autres sur les valeurs

6 septembre 2006

Extrait du « Café pédagogique » du 30.08.06 : Les élèves ne sont pas sans valeurs

« Les collégiens font part d’un plus grand rejet à l’égard des discriminations et d’une plus grande ouverture d’esprit que les écoliers. Ils s’affirment également plus nettement au sein de leur groupe de camarades et attachent plus d’importance aux libertés d’expression. Mais ils respectent beaucoup moins scrupuleusement les règles, notamment celles de la vie scolaire. » Alors qu’ils sont guettés par la nouvelle note de vie scolaire, le ministère publie les résultats d’une enquête sur "les attitudes à l’égard de la vie en société des élèves de fin d’école et de fin de collège".

Au hit-parade des valeurs des écoliers et des collégiens, la tolérance et la défense de l’environnement l’emportent de loin. La solidarité est assez partagée. Enfin, l’enquête révèle une grande acceptation de la loi et des contraintes de la vie scolaire chez les écoliers qui s’émousse nettement au collège.

Fils d’ouvriers et fils de patrons.

Mais le premier enseignement est sans doute dans la constatation de valeurs partagées par tous ces jeunes. En ce sens, l’Ecole fonctionne comme un creuset. Avec ses limites. Si 19 % des écoliers trouvent inacceptables les grèves, c’est le cas de 18 % des enfants des ZEP et de 23 % des écoliers du privé.
" Au niveau des différences notables, on remarque que les élèves de ZEP / REP se déclarent moins soucieux de l’écologie et de l’environnement et moins tolérants que leurs camarades des autres types d’écoles. En revanche, ils obtiennent 1 point de plus que les élèves du secteur public hors ZEP / REP dans le domaine Vie scolaire... Les élèves du privé... défendent moins les libertés publiques que les autres élèves".

Les jeunes ne sont plus ce qu’ils étaient. Comparativement aux jeunes de 1994, les élèves de 2005 sont plus tolérants mais font preuve d’un moindre respect envers les normes scolaires.

« Note d’évaluation » N°20.06 d’août 2006.

Répondre à cet article