> VI- PÉDAGOGIE(S) (Innovation et CNR, Disciplines, Espaces, ACTIONS LOCALES) > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Espaces scolaires : Aménagement) > B* Jardin pédagogique dans les écoles REP Jean Macé de Nogent-le-Rotrou et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Jardin pédagogique dans les écoles REP Jean Macé de Nogent-le-Rotrou et Bellepierre à Saint-Denis de La Réunion (CNR)

22 avril

Le Bonheur à l’école
Projets innovants CNR Notre école, faisons-la ensemble

Themes_projets
Forme scolaire
Sous-Catégories Amenagements des espaces
EPS (dont savoir nager ou rouler)
Sous-Catégories 2 heures de sport supplementaires au college
Education artistique et culturelle Bien-etre

Fonction du porteur de projet Directrice

Ecole élémentaire [REP] Jean Macé 28400 Nogent-le-Rotrou

Statut expérimentation Non
Nb élèves bénéficiaires du projet 152

Date de début du projet 9 janvier 2022 à 00:00

Descriptif du projet

Objectifs Améliorer le climat scolaire

Permettre à nos élèves, issus d’un milieu très défavorisé, d’avoir les meilleures conditions d’apprentissage possible afin de réduire les inégalités sociales

Développer la motivation et la coopération au profit des apprentissages en aménageant les espaces intérieurs et extérieurs pour prendre en compte le bien-être ( créer des espaces qui donnent envie d’apprendre et qui incitent les apprentissages)

Le jardin et le foyer scientifique comme espaces d’apprentissages, de travail et de bien-être

Tout notre travail de préparation de ce projet réuni sur ce génial ly ( suivre ce lien, à copier et coller dans la barre de recherche) : https://view.genial.ly/63e51c8f1fdff800109ff2f1

Notre fichier est trop volumineux et ne peut pas être envoyé sous forme de fichier.

En lien avec le projet d’école :

Axe 3.5 - AMELIORER LA QUALITE DE VIE A L’ECOLE :
Végétalisation des espaces cours de l’école : projets de création de différentes parties : potagers, parcs floraux, zones de convivialité et d’échanges propices à l’amélioration des relations entre élèves, installation de bancs de l’amitié, zones bien définies pour les jeux de ballons Observation et sensibilisation à la vie animale : hôtels à insectes, écoute sonore de notre environnement En lien avec les programmes sur l’étude du vivant. Favoriser et développer les compétences de création des enfants : land art avec la finalité de les rendre autonomes dans leurs créations grâce à un milieu propice.

Création d’un jardin pédagogique à l’école ( les textes ) :
Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse 1
Éducation à l’alimentation et au goût - Thème 4- Fiche 1 : jardins pédagogiques (Thème

4. Enseigner et éduquer sur le lien entre l’alimentation, l’environnement et l’agriculture
Objectifs et enjeux
Les jardins pédagogiques, éducatifs et écologiques répondent aux besoins de recréer le lien et la compréhension entre la nature et l’humain. Créer ou entretenir un jardin pédagogique est un moyen de donner du sens au système du vivant et d’en comprendre ses cycles. Le jardin est une introduction à la connaissance des plantes qui deviendront des aliments à cuisiner et déguster .Le jardin nécessite de prendre le temps d’observer, de prendre soin et de développer la patience. Les jardins sont aussi des lieux de développement personnel, artistique ou poétique. Ils participent à la création d’une culture du dialogue et de la coopération entre les personnes.

Fiche action : Axe n°2 : Stimuler l’ambition scolaire pour tous les élèves
Choix d’un objectif général : Former les futurs citoyens d’un monde complexe en transition écologique et sociétale Création d’espaces végétalisés : Notre cour manque d’espaces verts et de zones d’ombres. Ainsi il s’agirait d’aménager et de végétaliser la cour de récréation à travers la création de lieux multiples : Lieu de repos, de jeux, de rencontres. Des espaces d’expression artistique et d’interactions multiples, de petits carrés potagers où les enfants prendraient plaisir à planter, voir pousser et prendre soin des espaces créés. Les adultes comme les enfants se responsabiliseraient dans l’entretien de ces espaces communs qui à long terme pourraient devenir une « classe en plein air » , un lieu de vie pour les apprentissages en extérieur .

Lutter contre les difficultés scolaires ;Lien école-famille Lutter contre les assignations sociales et territoriales ;Climat scolaire (prévention et lutte contre les discriminations, les violences, le harcèlement) ;Ecole inclusive Education au développement durable et transition écologique ;Aménagement des espaces (hors bâti scolaire) ;Promotion de la santé y compris éducation à la sexualité

Idées initiales Portrait de notre école : Notre école est implantée dans un quartier REP. École élémentaire de 9 classes en REP dont deux CP dédoublés et trois CE1 dédoublés. Le bâtiment vieillissant est sur 2 étages. Nous avons 2 cours de récréation. Nous accueillons des profils d’élèves très hétérogènes : sur nos 152 élèves nous avons une proportion d’élèves assez importante qui se trouve soit en difficultés d’apprentissages, soit en difficultés de comportement, voir les deux et des élèves en situation de handicap. Nous accueillons de nombreux élèves à besoins particuliers et des enfants dont le français est leur seconde langue. Mais nous avons également des élèves avec un grand potentiel. Nous voulons aider chacun de nos élèves et nous avons décidé de mettre en place un grand projet innovant tous ensemble.

Constat actuel : Dégradation du climat scolaire, Difficultés en terme de comportement (bavardages, troubles de l’attention et de la concentration, relations difficiles avec les autres, violences verbales et physique ...) , Difficultés en terme d’apprentissages (retard, DYS, suivi RASED, profil EGPA, Profil ULIS, UP2A...), Ecole de plus en plus concurrencée par le numérique (Internet, les jeux vidéos ou encore la télévision) : les élèves sont de plus en plus passifs et parfois très fatigués ..

Nos points d’appui  : Une équipe travaillant avec la pédagogie de projets, Travail en équipe (coopération, partage de ressources, soutien...), Travail avec des partenaires : DAME, institut André Beulé, ATD quart monde, Contrat de ville de Nogent le Rotrou , PRE ( projet de réussite éducative), Mise en place de projets innovants, Equipe motivée pour répondre et s’adapter aux difficultés engendrées par les conditions de vie de nos élèves.
Depuis plusieurs années nos actions de travail au sein de l’équipe sont basées sur les axes : Éducation à la santé (neuroéducation : besoins de base + lien avec le fonctionnement du cerveau) , Bien être à l’école : lien avec la discipline positive + compétences psycho-sociales

Après les concertations au sein de l’équipe enseignante( de septembre à janvier), au sein des classes avec nos élèves , nous avons présenté le projet lors d’une première réunion aux élus en charge des affaires scolaires le vendredi 9 décembre 2022 pour un partenariat avec la municipalité de Nogent le Rotrou et lors de notre réunion avec Monsieur le Maire, les élus et le directeur des services techniques de la municipalité le vendredi 20 janvier 2023 . Le projet a été aussi présenté aux parents.

Problématique retenue : Comment créer les conditions du BIEN ETRE à l’école ?
Comment créer des conditions d’apprentissages favorables à des élèves qui sont empêchés d’apprendre par des besoins de bases non satisfaits

Les spécificités retenues pour notre projet : ( Cf pièce jointe n°4 Notre école du bonheur lien : https://view.genial.ly/63e51c8f1fdff800109ff2f1 )

1 Création d’un jardin avec ilots de fraicheur et d’un foyer scientifique pour mettre en place "des projets scientifiques liés au climat et à la biodiversité" cf CSEN décembre 2022, en lien avec la création de notre jardin pédagogique et l’aménagement des cours avec des îlots de fraicheur et création de différents espaces : coin créatifs, classe à ciel à ouvert, espace nature (cf Guide fiche espace cour de récréation, école du bâti).

2 Développer l’aménagement des classes en semi flexible afin de mettre en place des projets pour l’école inclusive et l’amélioration de la motivation des élèves dans leurs apprentissages.Développer les usages essentiels : apprentissages collectifs, coopératifs, travail individuel,(cf Guide fiche espace classe élémentaire école du bâti).

3 Renforcement de nos priorités mises en place depuis plusieurs années : éducation à la santé ( sommeil, alimentation, fonctionnement du cerveau), discipline positive et les compétences psychosociales ( gestion des comportements et développement des compétences psycho-sociales) pour l’amélioration du climat scolaire. Et dépôt de dossier en vue d’obtenir une labellisation E3D et le Label édusanté
Afficher moins

Plan d’action Améliorer le climat scolaire et réduire les inégalités : Permettre à nos élèves d’avoir les meilleures conditions d’apprentissage possible , Développer la motivation et la coopération au profit des apprentissages, Aménagement des espaces intérieurs et extérieurs pour prendre en compte le bien-être le confort de travail propice aux apprentissages, créer des espaces qui donnent envie d’apprendre

Action 1 : Aménager des espaces pour le bien être à l’école ( voir annexe feuille de dépôt de projet et Notre école du bonheur lien vers le genially : https://view.genial.ly/63e51c8f1fdff800109ff2f1 )

Constats : Les élèves ont besoin de bouger régulièrement, Les élèves ont besoin de choisir leur posture de travail pour être plus engagés dans les activités, d’apprentissage, Difficultés pour les enseignants d’enseigner en transmissif (perte d’attention des élèves, difficultés de comportement), Les besoins diffèrent chez les élèves, certains aiment être en groupe, d’autres aiment avoir leur espace pour se concentrer et apprendre, Accueil d’enfants en inclusion partielle ou totale avec des troubles nécessitant des adaptations (coin de repli, place spécifique dans la classe, mobilier et matériel de classe adapté), Temps périscolaires difficiles à gérer par manque d’espaces "dédiés" ( nombre d’élèves importants, pas d’espaces dédiés ...)

Besoins : Aménagement des espaces intérieur et extérieur pour le bien-être à l’école et l’amélioration du climat scolaire : Création d’un jardin pédagogique et d’un espace dédié pour les expérimentations (création d’un foyer scientifique pour développer la curiosité des élèves), Création d’espaces de travail adaptés en classe pour travailler en semi-flexible
Ainsi nous souhaitons créer différents espaces d’apprentissages que cela soit au sein de nos classes, dans l’école et dans la cour. Ici nous resterons exigeant sur la posture de travail de nos élèves et le besoin de calme qui est une nécessité pour apprendre dans les meilleures conditions possibles.

Le jardin et le foyer scientifique comme espaces d’apprentissages, de travail et de bien-être :
Constats : La crise sanitaire a entraîné un repli des familles sur les espaces intérieurs. Certains enfants sortent peu et sont rarement en contact avec la nature, Les enfants aiment manipuler la terre, observer l’évolution du vivant, Les enfants progressent et retiennent mieux en faisant
Besoins : Créer des ilots de fraîcheur en augmentant les surfaces végétalisées dans la cour, Intégrer la cour de récréation dans le maillage écologique de la ville, Accueillir différents types d’aménagement nature : en pleine terre, hors sol, des essences variées ..., Faire de la végétalisation une ressource : un moyen pour délimiter de façon naturelle différents espaces dans la cour, Utiliser la nature comme support d’apprentissage : dédier un espace calme, distinct de la cour active, propice à l’observation, à l’expérimentation, exploiter les aménagements (potager, plante, verger) pour faire découvrir le cycle de la nature, des insectes .., Faire de l’eau une ressource : capter les eaux de pluie pour l’arrosage des espaces végétalisés.

Nos objectifs : Enrichir notre pédagogie, varier les situations d’apprentissages, Faciliter la prise en compte de l’hétérogénéité des élèves, Favoriser la collaboration, la coopération et le travail en groupe, Prendre en compte le bien-être le confort de travail propice aux apprentissages, créer des espaces qui donnent envie, d’apprendre, Développer l’autonomie, encourager les élèves à faire des choix , Prendre du plaisir à travailler seul ou avec les autres, Améliorer le climat scolaire

Les critères de réussite de l’action 1 : Appropriation du jardin comme espace d’apprentissage scolaire et périscolaire, Augmentation du nombre de séances permettant la coopération et le tutorat, Développement des expérimentations scientifiques au sein des groupes classes + création d’un foyer scientifique , diminution du nombre de conflits sur le temps scolaire et périscolaire : Nombre de cas signalés dans le cadre du protocole PHARE

Action 2 : Réduire les inégalités pour l’amélioration des résultats scolaires ( voir annexe feuille de dépôt de projet) : Amélioration des résultats de nos élèves aux évaluations nationales , évolution du nombre de prises en charge des élèves par le réseau d’aide , Participation des parents lors des rencontres pédagogiques et des projets de l’école , Nombre de parents représentants aux élections de parents d’élèves, Mise en place d’un travail sur le fonctionnement du cerveau dans toutes les classes de l’école
Le numérique au service des apprentissages :
Des ateliers pédagogiques (en lien avec le numérique) pour un éveil artistique qui vise à enrichir : Les capacités d’expression , Les sensibilités et la libération de l’imaginaire des enfants en passant par la magie du fond vert, Construire un rapport différent à l’image,
Objectifs pédagogiques : Apprendre des techniques et les mots pour bien parler et être mieux compris, Apprendre à écouter les autres, Prendre confiance à l’oral, Mieux communiquer, Travailler le langage cinématographique, Faire acquérir aux élèves une certaine autonomie et le goût de l’initiative en participant à des projets, Acquérir et éduquer leur sensibilité (leurs émotions et leurs sentiments), par l’acquisition d’un vocabulaire précis., Ouverture sur le plan culturel, Education à l’image, Création d’un lien particulier avec les familles
Afficher moins

Type de prestation demandée dans le cadre de CNR Achat de matériel Intervenant extérieur Formation Personnel EN Autre

Extrait de cnr-nefle.gogocarto.fr du 09.01.22

 

Du potager au coin nature près de l’école primaire Bellepierre
Projets innovants CNR Notre école, faisons la ensemble

Fonction du porteur de projet Directrice d’école

Ecole primaire publique [REP] Bellepierre 97400 Saint-Denis

Circonscription d’inspection du 1er degré de Saint-Denis 5
Adresse complète 12 allée des Saphirs

Nb élèves bénéficiaires du projet 262

Date de validation du projet 15/09/2023
Date de début du projet Invalid date

Descriptif du projet

Objectifs
RÉSULTATS ATTENDUS :
Engagement de toutes les classes de l’école.
Enthousiasme et motivation
Bien être des enfants, plus apaisés, plus endurants, moins stressés
Des moments partagés appréciés par les enseignants
Un autre regard sur l’enfant
Adhésion des parents (nécessité de bien les informer et expliciter en amont)
Des progrès constatés dans tous les des enfants domaines, particulièrement en langage
Avoir une meilleure connaissance du milieu naturel
Partager son expérience et échanger, mutualiser Collaborer, co-construire
Avoir des situations d’apprentissage concrètes avec des partenaires (associations, serre municipale, mairie, cinor, sciences réunion ;
Meilleurs résultats aux évaluations nationales

ÉVALUATIONS

Évaluation quantitative :
La fréquentation de l’espace, la fréquence d’utilisation, le nombre de partenaires, de sorties, le nombre d’actions culturelles réalisées....
Résultats aux évaluations nationales
le nombre d’installation et de plantes

Évaluation qualitative :
La démarche « École Dehors » est par nature holistique même si les résultats des évaluations nationales peuvent être analysées.
Elle a ainsi au-delà de ses bénéfices pour les enfants un impact sur toutes les parties prenantes de la démarche : parents/familles, enseignants, enfants.
Impact sur les enfants
• Apprentissage et compétences cognitives :
◦ Concentration
◦ Motivation
◦ Intérêt pour l’apprentissage
◦ Autonomie
◦ Connaissances liées au programme scolaire
◦ Créativité, imagination et compétences en construction et conception
• Compétences sociales et coopératives
• Compétences physiques
• Santé émotionnelle et mentale
• Compétences en gestion des risques
• Confiance en soi et estime de soi
• Sensibilisation à l’environnement et sentiment d’appartenance à cet environnement.
Impact sur les familles
• Une amélioration de la communication entre les membres de la famille
• Des visites plus fréquentes dans les espaces naturels.

Impact sur les habitants du quartier
• Le respect du site (moins d’ordure et de dégradations)
• Des usages plus fréquents.
Impact sur les enseignants
• Sentiment relationnel augmenté vis-à-vis des élèves
◦ Sentiment de devenir des facilitateurs d’apprentissage (rôle de médiateur plutôt que de « transmetteur » d’un savoir)
◦ Meilleure compréhension des différentes modalités d’apprentissage des enfants
Toutes ces dimensions sont liées les unes aux autres.
Pour diminuer les obstacles concernant la perception du risque (et les attitudes face à la prise de risque) chez les parents et les enseignants, il faudra mettre en place :

• Une participation régulière aux séances dehors
• Participer aux formations en pédagogie/éducation par la nature
• Accompagnement de l‘équipe par la circonscription
◦ Les difficultés logistiques
◦ Les coûts (matériel)
◦ L’usage au quotidien
◦ Les tâches administratives (sorties).

Trois observables pour évaluer :
 le langage oral, l’autonomie, les compétences socio-émotionnelles (CSE)
 Des liens entre le dedans/dehors et réciproquement (un album, du vocabulaire, des objets, des photographies, des outils...)
 Des mots de vocabulaire
 Les éléments du dehors rapportés
 Les connaissances scientifiques et les savoir-faire

Lutter contre le décrochage scolaire ;Lutter contre les difficultés scolaires ;L’apprentissage des fondamentaux (plan maths et français) ;Lien école-famille ;Alliances éducatives internationales ;Alliances avec les partenaires économiques Valeurs de la République et citoyenneté ;Climat scolaire (prévention et lutte contre les discriminations, les violences, le harcèlement) ;Ecole inclusive ;Egalité filles – garçons ;Education artistique et culturelle Education au développement durable et transition écologique ;Aménagement des espaces (hors bâti scolaire) ;Promotion de la santé y compris éducation à la sexualité ;Activité physique et sportive
Afficher moins

Idées initiales Constats :
Le quartier Bellepierre subit la pression immobilière. Depuis quelques années, de nombreuses constructions se sont érigées autour de l’école.
L’école primaire Bellepierre, appartenant au REP Reydellet, a vu ses effectifs s’accroitre. Depuis 2020, deux ouvertures de classe ont eu lieu. Manquant d’espaces, la construction d’une nouvelle salle de classe s’est faite dans l’espace réservé et adapté aux maternelles. Cet espace clos recouvert d’un revêtement synthétique et d’une toile d’ombrage permettait aux élèves de maternelle de l’utiliser lors des séances d’éducation physiques et sportives et lors des temps de récréation commune aux élémentaires. Depuis cette construction, les classes maternelles et élémentaires se partagent le seul espace cour de l’école. L’équipe pédagogique a mis en place trois récréations successives. Cependant, cet espace partagé reste peu adapté aux élèves : l’espace est goudronné, le mobilier et les structures sportives sont inexistants. L’école manque de place et d’espace nature.
Un des axes de notre projet d’école met déjà l’accent sur une pratique d’enseignement régulière en plein air dans le jardin de l’école (petit potager dans un espace réduit), une sensibilisation au développement durable (tri des déchets, recyclage, économie d’énergie et des ressources..) et un partenariat est prévu avec l’association « les petits débrouillards » pour accompagner les élèves de grande section à l’entretien du jardin potager pendant la pause méridienne.
Un espace municipal extérieur aménagé existe près de l’école. Ce lieu, malgré ses nombreux atouts reste peu fréquenté par les familles. Il reste un lieu de passage permettant aux familles d’accéder à l’école en empruntant une voie sans voitures et non un lieu de détente. Son usage actuel ne pourra pas être totalement modifié et que seule la partie supérieure pourra devenir un jardin pédagogique partagé.

Le square de nature, près de l’école, présente beaucoup d’atouts et pourrait être une solution aux problématiques rencontrées par l’école. Les élèves pourraient y aller pour pratiquer des activités éducatives en extérieur. Par contre, cet espace en l’état n’est pas exploitable (présence de déchets, aménagement inadapté et manque de végétation).
Ce "jardin", une fois aménagé, permettrait à chaque enfant d’apprendre à son rythme, selon ses besoins, dans un environnement ressourçant et en sécurité. Il favoriserait l’interdisciplinarité, tisserait des liens entre le « dedans » et « le dehors » et réciproquement, s’appuierait sur des expériences sensorielles et émotionnelles et développerait l’expérience de l’esthétique.

La mise en place de cet espace éducatif devra se faire avec les partenaires (mairie, associations, CAUE, CINOR, Parc Nationale, pépinière municipale, habitants du quartier, parents d’élèves ...). Il devra s’inscrire sur plusieurs années de façon cohérente (plan d’action avec échéancier), s‘appuyer sur le projet d’école avec des indicateurs et des critères d‘évaluation précis et impliquer toute l’équipe pédagogique.

C’est un besoin identifié suite à des remontées (enquêtes) permettant d’aborder les dimensions d’excellence, d’égalité et de bien-être dans un environnement de plus en plus urbanisé. Vu le contexte actuel, il est important d’impulser des pratiques pédagogiques innovantes autour de l’éducation au développement durable par la pratique de la classe du dehors.
Afficher moins

Plan d’action

Étape 1 : Réflexion à l ‘aménagement
 Envisager son potentiel : aménagements à prévoir, apports d’éléments naturels extérieurs.
 Prévoir les équipements. Identifier le plan du jardin, réflexion avec un architecte du CAUE et de la municipalité. Intervention dans les classes de C2 et C3 (peac architecture et parc national, visites de jardins pédagogiques, séquences scientifiques spécifiques dans les classes autour des plantations et de l‘aménagement des espaces).
 Informer et rassurer les familles : règles de sécurité, déplacements, modalités d’apprentissages, enjeux du dispositif, etc.
 Échanger avec des personnes ressources : enseignants experts (CARDIE), membres du groupe départemental maternelle "École du dehors"….
 Formation des enseignants à l ‘école du dehors avec les modules de CANOPE
https://www.reseau-canope.fr/faire-classe-dehors/les-essentiels-pour-faire-classe-dehors/apres-je-prolonge-les-activites-menees-dehors/rentrer-dans-la-classe.html
 Recueillir les représentations initiales des élèves : qu’est-ce qu’un jardin ? Dessins, photographies. Définir ce qu’est un jardin. Comparaison de nombreux jardins avec une identification des différents éléments qui les composent (arbres fruitiers ou d’ornement, fleurs, haies, buissons, potagers…), des différents facteurs physico-chimiques déterminant le milieu (ombre, ensoleillement, température, vent) dans l’objectif de faire apparaître les points communs de ces jardins. Problématisation par les élèves : recueil des questions que se posent les élèves pour réussir à mener à bien le projet de création d’un jardin.
 Repérage dans le temps des grandes étapes du projet, programmation, projection par la réalisation d’un agenda indiquant les différents temps importants : préparation des espaces de plantation, semis, entretien … Se documenter pour connaître les préconisations et contraintes techniques et matérielles. Comment crée-t-on un jardin ? Quels outils seront nécessaires ? Connaître le matériel et les outils nécessaires (leur nom, comment on les utilise). Programmer les interventions dans le jardin durant l’année scolaire. Que sème-t-on ? Que plante-t-on ? Quand ? Lire un calendrier des plantations et semis. Prendre en compte les plantes qui pourront s’adapter au milieu, avec le partenariat de la pépinière municipale. Réaliser des plantations et semis lors d’activités de jardinage.

Étape 2 : Aménagement du terrain extérieur qui tient compte de l’usage initial
 Faire nettoyer le site par les partenaires (mairie, cinor, associations ...) et mise en place d’une convention avec l’association en charge de l’entretien du lieu
 Impliquer les élèves par des observations, des propositions et construction de maquettes et suivis de "chantier", des sensibilisation aux conséquences sur l’environnement, par la réalisation de courriers de demande, d’élaboration d’affichages et de panneaux de sensibilisation. Présentation des maquettes lors de réunions à présenter aux parents.
 Visites de la pépinière de Saint Denis et de jardins (jardins botaniques).
 Mise en place du planning des séances et des tâches liées à l’aménagement.

Étape 3 : Exploitations et réajustement
 Évaluations intermédiaires régulières. Il s’agit de valider l’acquis des connaissances et compétences relevant du programme, « Questionner le monde », Sciences mais aussi des compétences associées relevant d’autres domaines du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, travaillées tout au long de ce projet. Comme pour toute évaluation, elle se doit d’être positive. Il convient donc d’expliciter les attendus et critères de réussite aux élèves.
 Mise en place d’activités basées sur des progressions par niveau harmonisées et de séquences d’apprentissage avec un planning favorisant l’implication de tous. Utiliser le site pour des séances d’apprentissages quotidiennes/des goûters/des récréations/ des pauses méridiennes.
 Définir en équipe des observables à privilégier pour chaque séance
 Ritualiser les séances : avant de partir, en arrivant, alterner temps de jeux libres et activités plus dirigées, bilan de la séance, nettoyage du lieu.
 Faire des liens entre la classe dedans et la classe dehors.
 Produire des récits d’expériences.
 Collaborer avec les parents, les ATSEMS, les partenaires.
 Restituer aux familles, les inviter, donner à voir.
 Organiser des expositions, des "Musées", des cabinets de curiosité, du land art.
 Utiliser l’espace pour des représentations (théâtres, contes ...)
 Échanger avec des écoles pratiquant l’école du dehors (ERASMUS et E-twinning)

Objectifs et enjeux
Les jardins pédagogiques, éducatifs et écologiques répondent aux besoins de recréer le lien et la compréhension entre la nature et l’humain. Créer ou entretenir un jardin pédagogique est un moyen de donner du sens au système du vivant et d’en comprendre ses cycles. Le jardin est une introduction à la connaissance des plantes qui deviendront des aliments à cuisiner et déguster. Le jardin nécessite de prendre le temps d’observer, de prendre soin et de développer la patience. Les jardins sont aussi des lieux de développement personnel, artistique ou poétique. Ils participent à la création d’une culture du dialogue et de la coopération entre les personnes. Les enjeux environnementaux auxquels nous devons faire face appellent des changements dans les pratiques de chacun.
L’éducation à l’environnement et au développement durable (EDD) est un outil qui peut inciter les enfants à aller vers l’écocitoyenneté dans leurs comportements et leurs décisions. Le jardin peut être un support concret pour aborder l’EDD au sens de la circulaire N°DJEPVA/DJEPVAA1/2010/351 du 23 septembre 2010 relative à la prise en compte des enjeux du développement durable dans les missions du champ de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative.
Des problématiques liées à la préservation de l’environnement seront à prendre en compte dès le départ : Comment lutter contre les herbes indésirables, les prédateurs, les animaux errants ? Comment recycler la matière (le compostage est-il possible ? où ? comment ?) ; La question de l’eau a aussi sa place : peut-on la récupérer ? où ? comment ? comment la distribuer ?….
Ce projet « jardin pédagogique » est un projet global qui impacte toute la communauté éducative et dont la démarche est structurée et planifiée au sein du projet d’école en veillant à mettre en œuvre un enseignement ancré dans l’action et la réalité, pensé dans son ensemble plutôt que découpé de manière disciplinaire, à proposer des contextes d’apprentissage favorisant la curiosité, l’initiative et l’autonomie, à développer des compétences collaboratives, créatives, sociales et relationnelles et favoriser l’épanouissement de l’enfant dans sa globalité (moteur, sensoriel, perceptif, cognitif et langagier).
Cette aire éducative aménagée est ouverte à tous (non exclusive à l’école). Elle offre un partenariat entre l’école, les habitants du quartiers et autres partenaires pour respecter les lieux.

ENJEUX
La création d’un jardin dans une école est un support concret à la connaissance du vivant ainsi qu’à l’éducation au développement durable. Dans un premier temps, elle permettra d’engager les élèves dans une réflexion autour de la création du jardin avec les questionnements, l’anticipation, les recherches que cela nécessite. Le jardin pourra ensuite constituer le support pour la découverte des besoins des végétaux et des cycles de vie de certains êtres vivants.

Les objectifs pour les élèves
Réfléchir à la notion d’aménagement d’un espace (jardin), participer à l‘aménagement du jardin en s’appuyant sur des connaissances et des techniques (visite de jardins, ateliers scientifiques, rencontre de professionnels des jardins (pépinière municipale de la colline, jardin botanique de Saint-Leu…).
Aborder les enjeux de l’exploration du monde à travers les activités sensorielles, scientifiques et mathématiques
Établir des liens entre les apprentissages dans la classe et dehors
Développer les compétences socio-émotionnelles en lien avec les savoirs fondamentaux et l’éducation au développement durable
Favoriser une exploration qui permet aux élèves de :
• mettre en œuvre une démarche d’investigation
• vivre des expériences mais aussi d’échafauder les bases de la culture scientifique alliant questionnement et rigueur, esprit critique et tolérance, créativité et coopération

Les priorités visent la lutte contre les difficultés scolaires, l‘amélioration du climat scolaire, les liens école famille, école inclusive….

Ces engagements demandent à l’enseignant d’adopter un positionnement spécifique et rigoureux pour se rendre capable de :
• Construire une pédagogie de la confiance et de l’accompagnement qui valorise la découverte directe de l’environnement par les enfants, des modalités d’échange s’appuyant autant sur les apports entre pairs que sur l’étayage sécurisant de l’adulte, un travail d’observation consciencieux des élèves ;
• Traduire dans le cadre d’une démarche d’enseignement explicite l’expérience sensible du monde en compétences scolaires ;
• Développer une rigueur constante dans les conditions de mise en activité pour garantir la sécurité de tous les élèves.

Le projet nécessite aussi des règles de sécurité à adapter suivant les enfants, liées au matériel et aux produits éventuellement utilisés.

Les Impacts

Pour les enseignants
Mise en place dans les écoles de parcours citoyen, de parcours éducatif santé et de PEAC prenant en compte la nature comme terrain pour une exploration sensorielle et émotionnelle, une démarche scientifique, une expérience de l’esthétique et une attitude éco responsable.
Se former auprès de scientifiques et de personnes ressources en lien avec l’aménagement et l’utilisation de jardin.
Améliorer la cohésion d’équipe avec un projet commun.
Améliorer les liens famille école et partenaires associatifs (garderie, intervenants...)

Pour les 262 enfants de l’école :
Apprendre autrement dans un environnement motivant et ressourçant
Développer ses compétences socio-emotionnelles
Découvrir, apprécier et respecter son environnement proche
Vivre des expériences motrices et sensorielles
Acquérir des notions et compétences
Apprendre à parler en situation contextualisée et décontextualisée. Agir , échanger.

Type de prestation demandée dans le cadre de CNR Achat de matériel Intervenant extérieur Déplacement Formation Personnel EN

Extrait de cnr-nefle.gogocarto.fr de 2023

Répondre à cet article