> VI- PÉDAGOGIE(S) (Innovation et CNR, Disciplines, Espaces, ACTIONS LOCALES) > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales à la MATERNELLE > Maternelle (Espaces scolaires) > B* Structurer l’espace extérieur en créant des zones avec des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Structurer l’espace extérieur en créant des zones avec des apprentissages ciblés et développer la pratique théâtrale à la maternelle REP+ Le Rocher de Pierrelatte (Drôme)

6 juin

Pour une ouverture vers la culture, les activités physiques et le développement durable
Projets innovants CNR Notre école, faisons la ensemble

Fonction du porteur de projet Directrice

Ecole maternelle [REP+] Le Rocher

Circonscription d’inspection du 1er degré de Nyons
Adresse complète 5 allée Montaigne
Académie Grenoble

Nb élèves bénéficiaires du projet 111

Date de validation du projet 13/11/2023
Date de début du projet 12 avril 2023 à 00:00

DESCRIPTIF DU PROJET

Objectifs

Les objectifs que nous nous sommes fixés sont en accord avec l’ensemble des orientations de l’Education Nationale ainsi qu’avec la note départementale maternelle de la Drôme, mais également avec le projet du REP+ et notre projet d’école. Ils sont les suivants :


- Partie A :

 Faire de l’espace extérieur un pôle éducatif
 Proposer un lieu adapté, structuré dans lequel nos élèves pourraient poursuivre leurs apprentissages, se détendre, partager des jeux et du matériel commun
 Mettre à disposition du matériel leur permettant d’aller vers l’autonomie et la prise d’initiatives
 Proposer un enseignement innovant (école du dehors) avec des espaces différents dans lesquels les élèves pourront progresser sur le plan moteur (s’équilibrer, sauter, glisser, grimper, courir), sur le plan scientifique (connaissances sur l’environnement : développement des végétaux, tri, économie d’énergie, biodiversité), sur le plan sensoriel (créations sonores, manipulation et transvasement, développement de l’écoute), sur le plan langagier (utiliser un langage précis, Communiquer en se faisant comprendre), sur le plan cognitif (raisonner, résoudre des problèmes), sur le plan relationnel (vivre ensemble, échanger, coopérer, respecter l’autre, gérer ses émotions)

Les indicateurs :
 Investissement par tous les élèves des zones proposées
 Amélioration de la confiance en soi et de l’estime de soi : augmentation des prises de paroles et d’échanges entre pairs
 Transformation des pratiques et des gestes professionnels (Nombre de fois où les enseignants enseignent dehors et temps consacré).
 Labellisation EDD Niveau 2 comme objectif à atteindre.


- Partie B :

 Permettre à tous les élèves un accès à la culture ;
 Développer le langage pour entrer en communication avec les autres ;
 Améliorer l’estime de soi, les échanges entre pairs, le respect de l’autre, le vivre ensemble, dans le cadre des premiers pas d’un parcours citoyen de l’élève ;
 Donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, car c’est l’apprentissage qui entraine le développement ;
 Permettre à chacun d’affirmer et d’épanouir sa personnalité et sa singularité ;
 Veiller au bien-être de chacun, la notion de bien-être étant à envisager comme l’ensemble des besoins observés des enfants et organisée de manière à favoriser les échanges pour faire ensemble et pour apprendre ensemble ;
 Garantir l’acquisition du Lire, écrire, parler et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun ;
 Conforter une école bienveillante et exigeante ;
 Mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire, ainsi favoriser le lien école famille.
Nous souhaitons également que la pratique du théâtre puisse être pérennisée en l’adaptant chaque année aux besoins identifiés de nos élèves de Grande Section, mais aussi qu’il soit étendu à l’ensemble de notre école maternelle et en lien avec l’école élémentaire afin de proposer une continuité et une cohérence dans le parcours d’apprentissage de nos élèves.

Les indicateurs :
 80% du lexique travaillé est mémorisé par tous les élèves
 les élèves réinvestissent le lexique travaillé en classe
 augmentation du nombre de prises de paroles spontanées
 100% des élèves participent à l’oral lors des échanges collectifs
 amélioration de la qualité des prises de parole, au niveau de la construction syntaxique mais également au niveau de la réflexion en amont des interventions.
 chaque élève est capable de produire à l’oral et à l’écrit au moins une phrase simple (sujet + verbe + complément) en langage d’évocation
 tous les élèves participent à la création d’une nouvelle saynète
 tous les élèves investissent le coin théâtre en classe
 l’ensemble des élèves développe de la curiosité et du goût pour les œuvres théâtrales
 amélioration de la capacité des élèves à justifier leur point de vue et à exprimer les émotions ressenties
 amélioration de la capacité des élèves à gérer seuls une situation conflictuelle
 100% des enseignantes de Grande Section formées à la pratique théâtrale à l’école afin de pérenniser le projet
 100% des enseignantes de Toute Petite Section, Petite Section et Moyenne Section formées à la pratique théâtrale par les enseignantes de Grande Section durant la 2ème année de mise en œuvre du projet

Lutter contre le décrochage scolaire ;Lutter contre les difficultés scolaires ;L’évaluation des élèves ;L’apprentissage des fondamentaux (plan maths et français) ;Lien école-famille Lutter contre les assignations sociales et territoriales ;Valeurs de la République et citoyenneté ;Climat scolaire (prévention et lutte contre les discriminations, les violences, le harcèlement) ;Ecole inclusive ;Egalité filles – garçons ;Education artistique et culturelle Education au développement durable et transition écologique ;Aménagement des espaces (hors bâti scolaire) ;Promotion de la santé y compris éducation à la sexualité ;Activité physique et sportive

Idées initiales

 Notre école est intégrée dans un Réseau d’Education Prioritaire renforcée (Ecole REP+) dans la commune de Pierrelatte. Il comprend le collège Gustave Jaume, l’école élémentaire du Rocher et l’école maternelle du Rocher. Ces trois établissements sont situés sur une zone classée Q.P.V. (Quartier Politique de la Ville). L’Indice de Position Sociale de notre établissement scolaire est de 68,7. Nous sommes aussi une école engagée dans l’éducation au développement durable, labélisée.

 La majorité des élèves vivent en appartement et sortent peu de leur quartier. Certains de nos élèves passent aussi leurs vacances à l’école qui accueille le centre de loisirs. Ainsi les besoins de nos élèves s’inscrivent pleinement dans notre projet d’école dont les axes principaux sont : développer le langage pour entrer en communication avec les autres et favoriser le lien école / famille. Ils s’inscrivent également dans le projet du REP + dont les trois axes prioritaires sont : garantir l’acquisition du Lire, écrire, parler et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun ; conforter une école bienveillante et exigeante ; mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire.

 En effet, nous constatons des difficultés langagières (un manque de vocabulaire, une articulation difficile, des difficultés importantes au niveau de la syntaxe, peu d’échanges entre pairs) ce qui place le langage au cœur de notre travail fait en classe. Au niveau de la gestion, de la compréhension et de l’expression des émotions, nous constatons un déficit chez les élèves, pouvant conduire à des conflits entre pairs ou vis à vis de l’adulte. La réalisation de notre projet permettrait à nos élèves une meilleure compréhension de leurs propres émotions et contribuerait également à développer leur capacité à les exprimer.

 D’autre part, nous constatons également que nos élèves ont une ouverture très limitée à de nouveaux environnements culturels, scientifiques et moteurs. Concernant l’accès à la culture, nous constatons que les élèves de notre école ne fréquentent pas de salle de spectacle ; de plus, les familles rencontrent des difficultés financières qui ne leur permettent pas d’accéder aux offres culturelles proposées dans le secteur (coût du déplacement ainsi que des places de spectacle).Enfin, dans le domaine du vivre ensemble, nous constatons chez nos élèves des besoins de développement de l’estime de soi et de l’écoute de l’autre.

 Nous savons qu’un élève a besoin d’un entourage bienveillant et rassurant pour bien apprendre. Ainsi le respect et l’entraide sont certaines des valeurs abordées dans le domaine des sciences sociales dès la maternelle. A travers notre projet, nous voulons donc développer davantage les compétences psycho-sociales pour la réussite de tous.

 Pour cela nous souhaitons exploiter et structurer un espace extérieur adapté à tous les élèves et propice à l’acquisition de compétences spécifiques (langagières, culturelles, scientifiques, motrices) tout en instaurant un climat serein qui permettra de démultiplier les expériences de chacun, un espace favorisant la communication entre pairs et la valorisation de chacun. Cet espace contribuera à la continuité du travail autour du parcours citoyen mis en place en classe (médiation entre élèves, égalité filles/garçons, respect de chacun, relation famille/école, lutte contre le harcèlement).

 L’équipe observe de plus que les élèves à troubles du comportement et troubles du spectre autistique - ainsi que les plus petits ne trouvent pas leur place dans la cour de récréation. Nous avons un espace extérieur, lumineux et ombragé peu utilisé en dehors des temps de récréation. Pendant les temps de récréation, l’espace vert de notre cour est peu exploitable par manque de visibilité pour la surveillance des élèves (cabane à vélos qui cache et condamne un espace vert). Les activités et propositions pédagogiques à disposition des élèves en autonomie restent limitées.

 D’autre part nous souhaitons mener en parallèle, un projet théâtre qui permettra aux élèves de développer leurs compétences de communication et leur imagination : grâce à des ateliers où ils pourront proposer, mimer, imiter, inventer, créer, formuler des choix. Ce projet permettra également à nos élèves de découvrir différentes formes d’expression artistique, de développer leur intérêt pour les pratiques artistiques, de participer à une activité des arts du spectacle.

 De plus, nous pourrons cultiver le vivre ensemble : travailler sur le langage corporel, les émotions et l’empathie, la confiance en soi ; cela permettra à nos élèves de mieux se connaitre eux-mêmes et mieux comprendre leurs camarades. Ils pourront également apprendre à coopérer pour construire, ensemble, un projet. Cela permettra aussi à nos élèves d’acquérir des références culturelles : le lieu théâtre et ses codes, son histoire et ses dramaturges, savoir être acteur, savoir être spectateur, découvrir les métiers associés au monde du spectacle, le vocabulaire du théâtre, le théâtre à travers l’histoire, les postures théâtrales. Ils auront la possibilité d’assister à différentes représentations théâtrales afin de se construire un répertoire culturel. Nous pourrons créer du lien entre les parents et leurs enfants, entre les familles et l’école et également développer les compétences des enseignantes et faire évoluer leurs pratiques.

Plan d’action A

 Un espace extérieur éducatif, solidaire et transformant

La mairie nous soutient financièrement dans la mise en place de nos projets et est toujours réactive quand on en a besoin. Nous avons présenté notre projet à la mairie le jeudi 29 juin. La mairie, engagée dans l’EDD, soucieuse du bien-être des enfants et de l’ouverture culturelle sera à nos côtés pour mener ce projet qui lui permettra en plus de saisir l’occasion de réaliser les changements qu’elle avait prévus (rampe d’accessibilité PMR, clôtures). A ce jour, la mairie s’est engagée financièrement en répondant positivement à l’installation de jardin, elle a également installé un compost à la cantine. Elle veille à ce que les objets roulants de la cour soient en bon état et les renouvelle quand cela est nécessaire. L’installation de trois tables en bois dans la cour nous permet ainsi de travailler en extérieur.

Un budget mobilier est proposé chaque année pour tout achat de mobilier nécessaire aux enseignants. Celui-ci nous a permis de développer dans les classes des coins jeux, de mettre en place des séquences pédagogiques pour développer le langage et l’autonomie des élèves, séquences que nous souhaitons prolonger en extérieur.

Plan d’action annuel :

Structuration de l’espace extérieur en créant des zones avec des apprentissages ciblés
 Zone nature ? les jardins existants, un hôtel à insectes (biodiversité), un compost, un tuyau enrouleur, plantations, récupération d’eau de pluie, évier, arrosage automatique.
 Zone Motricité ? ateliers moteurs : butte avec toboggan, parcours d’équilibre en bois, pont de singe (sur une zone d’herbe agrandie, créant ainsi un ilot de fraicheur), attrape-ballons .
 Zone Sensorielle et Motricité fine ? création d’un mur sensoriel réalisé à partir d’objets de récupération, en collaboration avec les parents d’élèves , tableau à craies, bacs à sable.
 Zone de détente ? hamac, cabane en saule, rivière pédagogique utilisant l’eau de pluie (sur sol avec copeaux de bois).
 Zone du vivre ensemble ? table ronde, véhicule en bois, deux bacs de plantation servant de bancs, matériel pédagogique, jeux en bois (lieu d’échanges, de partage et de l’école du dehors).
 Zone de raisonnement ? panneaux de jeux de logique, de résolution de problèmes.
 Zone vers l’autonomie : box à vélos autonomes, coffres et armoire de rangement, abri pour le matériel.

La mairie s’est engagée à faire réaliser et assurer le suivi des travaux, à fabriquer les jeux en bois et les garages à vélos, ainsi qu’à faire installer une cuve de récupération d’eau de pluie avec un arrosage automatique. Nous souhaitons, dans la mesure du possible, poursuivre ce projet les deux années suivantes, avec un financement supplémentaire qui permettra l’achat d’armoires pour le matériel pédagogique de la classe du dehors .

Nous aurons besoin, pour mettre en place ces différentes zones, de mettre un sol amortissant (copeaux de bois) et d’agrandir l’espace herbe, afin de bénéficier d’espaces naturels qui respectent l’environnement (option 1). Le béton restant sera remplacé par un enrobement perméable si le budget supplémentaire peut être validé (option 2).

Notre priorité est de créer les meilleures conditions de travail dans cet espace extérieur. Nous voulons que cet espace soit bien défini et que chaque enfant sache ce que chacune de ces zones peut lui apporter. Nous souhaitons que les enfants puissent vivre leurs expériences, découvrir chaque zone de l’espace pendant les récréations de façon autonome et que nous puissions utiliser ensuite ces espaces dans un temps d’apprentissage bien défini qui est celui du temps de classe (savoirs fondamentaux, notion de biodiversité, jardinage, développement physique de l’enfant). L’organisation des Jeux olympiques et paralympiques en France constitue une occasion unique de rappeler que la pratique d’une activité physique et sportive est, pour tous les élèves, un gage de bien-être, de bonne santé, de disponibilité aux apprentissages.

Nous avons comme autre priorité que les enfants se sentent bien dans ce lieu et en confiance, qu’ils puissent s’entrainer autant de fois qu’ils le souhaitent et puissent expérimenter plusieurs façons de réussir.

Ces zones sont identifiées et représentées sur le plan ci-joint.

B - Le théâtre pour grandir en culture

L’ouverture culturelle est un vecteur important du vivre ensemble. Elle rapproche par une meilleure connaissance de soi-même, de l’autre, par une pratique collective, par un bagage culturel commun, mais aussi par son aspect expressif et souvent festif. Les actions culturelles et artistiques du projet permettront de développer des connaissances, mais également la responsabilisation, la solidarité, l’entraide et le lien social, enjeux importants pour l’insertion et l’estime de soi des enfants issus des quartiers défavorisés, ainsi que de leurs familles.

Nous nous appuierons sur le travail déjà mené dans les classes de Toute Petite Section, de Petite Section et de Moyenne Section de l’école : les activités réalisées autour des émotions (apprentissage du lexique, expressions artistiques et plastiques, expression des émotions), le travail sur le langage corporel et le développement du langage oral grâce aux coins jeux.

Une concertation a été menée par l’équipe pédagogique pour le choix des spectacles proposés aux élèves et des œuvres étudiées dans les classes, afin d’apporter une cohérence et une continuité des connaissances culturelles proposées aux élèves.

La pratique théâtrale s’inscrit aussi dans une liaison entre l’école maternelle et l’école élémentaire, car les élèves bénéficient également, au cycle 2, d’ateliers de théâtre proposés par une intervenante.

Cette partie de notre projet se déclinera en plusieurs temps :

Tout d’abord, nous assisterons à un spectacle et proposerons aux élèves la visite d’un théâtre moderne.

Ensuite, nous proposerons la découverte et la pratique de la technique théâtrale, sous la forme de 12 séances par classe de Grande Section, avec une intervenante qualifiée et expérimentée : il s’agira de permettre à nos élèves de vivre une pratique théâtrale, de développer leur langage oral et corporel, de développer leur créativité, de travailler sur le thème des émotions.

En parallèle, une reprise du travail sera faite en classe afin de réinvestir le travail de l’intervenante.

Nous réaliserons une étude du théâtre dans son ensemble : découverte de différentes œuvres de dramaturges classiques et de l’histoire du théâtre, étude de l’architecture d’un théâtre.

Nous favoriserons une immersion en classe avec du matériel adapté : nous mettrons à la disposition des élèves un théâtre de marionnettes, des marionnettes à fils en libre utilisation ; nous engagerons un travail sur le théâtre d’ombres en lien avec le domaine Explorer le monde (travail sur les ombres) ; nous étudierons différents albums de littérature jeunesse et nous exploiterons en classe des jeux sur le thème des émotions et du vivre ensemble ; nous ferons également découvrir à nos élèves le Kamishibaï (théâtre de papier japonais).

Nous assisterons à un deuxième spectacle de théâtre associé à la visite d’un théâtre antique, visant l’objectif de la découverte du théâtre à travers l’histoire.

Nous proposerons la production orale et corporelle de petites saynètes afin que nos élèves développent leur imagination, leur créativité, leur motricité. Nous nous appuierons sur la pédagogie de l’écoute, à laquelle les enseignantes de Grande Section ont été formées lors de la constellation français. Ainsi, il sera privilégié de laisser le temps aux élèves de réfléchir et de construire leurs interventions.

Nous envisageons une restitution auprès des familles dans une salle de spectacle (chapelle des Pénitents à Pierrelatte) ainsi qu’une restitution devant les autres classes de l’école.

Enfin, nous visiterons une troisième salle de spectacle de théâtre. Cette dernière visite aura pour objectif d’assister à une troisième pièce avec le bagage culturel acquis.

Nous solliciterons la presse pour éditer un article de journal ; nous engagerons la réalisation d’un DVD-souvenir pour les familles.

L’ensemble de ces activités permettra aux élèves une ouverture culturelle grâce à un projet porteur de sens, dans lequel ils seront acteurs de leurs apprentissages.

Ces activités aideront fortement nos élèves à pallier les difficultés identifiées en équipe sur le plan du langage oral.

Elles renforceront le lien entre les parents et leurs enfants, entre les familles et l’école.

Enfin, ces activités aideront les élèves à mieux vivre ensemble en développant leur estime de soi, leur capacité à exprimer leurs émotions et leur écoute ; ainsi de nombreux conflits entre enfants ou entre enfants et adultes, liés à un problème de communication, pourront être évités.

L’observation de ces évolutions nous permettra l’évaluation de l’atteinte de nos objectifs.
Afficher moins

Type de prestation demandée dans le cadre de CNR Achat de matériel Intervenant extérieur Déplacement Formation Personnel EN Autre

Extrait de cnr-nefle.gogocarto.fr du 12.04.23

Répondre à cet article