> AGENDA > Archives de 2 600 articles non indexés (2005-2008) > année 2007 > février 2007 > 05.02.07 - Un rapport va être publié sur la prise en charge de la petite (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

05.02.07 - Un rapport va être publié sur la prise en charge de la petite enfance

5 février 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable
  Sommaire  

Extraits de la « Note de veille », le 04.02.07 : Contenu, périmètre et modalités d’un service public de la petite enfance

Centre d’analyse stratégique, le 29 janvier 2007

A la suite des informations parues sur les travaux qu’il conduit sur la prise en charge de la petite enfance, le Centre d’analyse stratégique tient à apporter les précisions suivantes :

Par lettre , le Premier ministre a demandé au Centre de réfléchir « au contenu, au périmètre et aux modalités d’un service public de la petite enfance », qui permettrait d’organiser une meilleure coordination entre les différents dispositifs existants, et d’offrir un service plus adapté aux aspirations des familles dans leur vie quotidienne.

La voie privilégiée pour la mise en place de ce service est l’expérimentation avec les collectivités volontaires.
Sur cette base, le Centre d’analyse stratégique a réfléchi aux différentes formes que pourraient prendre ces expérimentations en concertation avec les principales parties prenantes (départements ministériels, administrations, collectivités locales, partenaires sociaux, associations).

Les conclusions de ce travail seront remises au Premier ministre d’ici la mi-février 2007.

 -----------------

Contact 01 45 56 51 37 - 06 21 80 35 63

 -----------------

Rappel : la Note de veille n° 34
« Comment donner corps à un service public de la petite enfance ? »

 -----------------

Extraits de « L’Expresso », le 05.02.07 : Des parents manifestent pour la scolarisation à 2 ans à Saint-Etienne

2 000 selon les organisateurs, 500 selon la police. A Saint-Etienne, une manifestation a regroupé des centaines de parents pour protester contre les fermetures de classe. Dans l’ensemble du département, selon l’AFP, 54 classes de maternelle vont être supprimées à la rentrée 2007. Il n’y aura plus aucun enfant scolarisé avant 3 ans.

Ce qui se passe dans la Loire correspond à une tendance générale dans l’éducation nationale. Depuis la rentrée 2000 on est passé de 35% à 24% d’enfants scolarisés à 2 ans. Cette baisse, unique dans le monde, se fait aux dépens des enfants de milieux défavorisés.

 ---------------

Extraits de « VousNousIls », le 05.02.07 : Loire : manifestations pour l’accès des enfants de deux ans en maternelle

Près de 2.000 parents d’élèves et enseignants selon les organisateurs, 500 selon la police, ont manifesté samedi dans les rues de Saint-Etienne pour le maintien de l’accès des enfants de deux à trois ans à l’école.

A Roanne, une manifestation rassemblant 500 personnes avait eu lieu dans la matinée pour protester contre la fermeture de 17 classes dans le Roannais.

Ces deux manifestations interviennent à quelques jours de la tenue du Conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) mardi.

Dans l’ensemble de la Loire, un département où l’on accueille traditionnellement très tôt les enfants dans le système scolaire, notamment en zone urbaine, ce sont 54 classes de maternelle en tout qui sont menacées de fermeture.

A Saint-Etienne, des élus ont manifesté aux côtés des parents d’élèves et des enseignants pour protester contre le projet de carte scolaire 2007-2008.

Selon un représentant de la préfecture, qui a reçu une délégation de parents d’élèves à la mi-journée, ce choix de l’Inspection académique de la Loire doit servir à re-déployer des postes d’enseignants dans les classes élémentaires, où la scolarité est obligatoire et où l’on constate une forte hausse du nombre d’élèves.

Selon le syndicat enseignant Snuipp, qui avait appelé à la manifestation à Roanne, "entre 2001 et 2007, la Loire a gagné 2.331 élèves et a perdu 20 postes d’enseignants".
"A la rentrée 2007, plus aucun élève de moins de trois ans ne sera comptabilisé dans les écoles publiques" du département, ajoute le Snuipp dans un communiqué.

"A l’heure actuelle sur le Roannais, 17 écoles sont menacées par une fermeture de classe, dont 12 en maternelle. 7 écoles sont privées d’ouverture pour non-comptabilisation des plus jeunes", précise le syndicat.

Rappel : L’enseignement préélémentaire oublié du débat scolaire

 -----------------

Une rencontre de l’OZP le 14 février sur l’école maternelle en ZEP ou REP

Répondre à cet article