> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Etudes universit.) > Interview de Nathalie Mons qui évalue, à l’aune des expériences étrangères, les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Interview de Nathalie Mons qui évalue, à l’aune des expériences étrangères, les politiques éducatives françaises : autonomie, carte scolaire, collège unique...

18 janvier 2008

Extrait de l’«  Expresso » du 17.01.2008 : Quelle réforme pour l’Ecole ?

"Le collège unique à la française ne prévoit aucun moyen d’aider efficacement les élèves en difficulté, l’enseignement individualisé étant quasiment absent. De même, notre système de carte scolaire à dérogations est associé à des inégalités entre élèves qui sont très importantes, des phénomènes de ghettoïsation dont nous savons qu’ils sont un handicap pour les élèves les plus en difficulté". Triste bilan dégagé par Nathalie Mons dans un article de Fenêtres sur cours. "Pour autant, adopter un libre choix total et sauvage conduirait à renforcer plus encore les inégalités scolaires" annonce-t-elle.

"Il nous faut donc un système médian qui est développé par certains pays et que j’ai appelé le libre choix régulé. Les familles ont le droit d’exprimer des vœux en ce qui concerne le choix de l’établissement mais les décisions finales sont prises par les autorités locales en fonction de considération d’intérêt général. Au-delà des choix politiques, ce sont également les valeurs de notre système scolaire qui sont en cause. Certains pays scandinaves et anglo-saxons sont fondés sur le concept d’éducabilité, tous les acteurs du système -depuis les enseignants, l’encadrement intermédiaire et les ministres - pensent que tous les élèves peuvent réussir au moins dans l’enseignement obligatoire. Ce n’est pas le cas chez nous, il y a une tolérance face à l’échec scolaire, on accepte un pourcentage de pertes".

FSC 308

Sur le Café, la France fait-elle un bon choix ?

Répondre à cet article