> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Apprentissage des Langues et cultures de l’Antiquité : Rome, Athènes et la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Apprentissage des Langues et cultures de l’Antiquité : Rome, Athènes et la Guadeloupe, entre tradition et modernités au collège REP+ Abymes-Bourg en Guadeloupe (Journées innovation 2016)

18 mars 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Action sélectionnée dans le TOP 30 des Journées de l’Innovation du 30 mars 2016
Le Top 30

 

Apprentissage des Langues et cultures de l’Antiquité : Rome, Athènes et la Guadeloupe, entre tradition et modernités

Collège [REP+] Abymes Bourg
RUE GENERAL LACROIX , 97139 LES ABYMES
Site du collège
Auteur : Pascal CLAMAN
Mél : pascalanselme.claman@gmail.com

S’inspirant des colloques organisés par la DGESCO en 2012 et 2013, l’enseignement des Langues et cultures de l’Antiquité consiste, au collège Abymes bourg, à mettre en relation étroite l’actualité et l’antiquité. Comment mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons ? Comment prendre de la distance avec les images, les réalités et les problématiques véhiculées par les médias ? Pour mieux entrevoir ce « branloire pérenne » (Montaigne) que nous propose quotidiennement la presse, rien de plus pertinent que le détour par les Anciens !

Plus-value de l’action
• Un enseignement renouvelé des LCA
• Une démocratisation de l’enseignement des LCA
• Une orientation pédagogique vers l’actualité

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
70 élèves de 5ème, 75 élèves de 4ème, 80 élèves de 3ème

A l’origine
Notre défi, en éducation prioritaire, est de susciter l’appétence scolaire de l’élève pour ensuite développer les compétences fondamentales (maîtrise de la langue, culture humaniste, citoyenneté). En « déracinant » les élèves de leur environnement socio-culturel immédiat, nous suscitons leur intérêt à travers un enseignement ambitieux basé sur le retour réflexif. Le décalage spatial (Rome, Athènes) et temporel (Antiquité) permet de mieux comprendre les arts, la culture, la politique, les sciences et la langue d’aujourd’hui. C’est donc à travers la mise en relation des faits d’actualité et de l’histoire ancienne que nous développons les capacités d’analyse de l’élève.

Objectifs poursuivis
• ouvrir les élèves vers une meilleure connaissance d’eux-mêmes par le détour de l’altérité (spatiale et temporelle)
• mettre en évidence les ruptures et les continuités entre notre société moderne et les sociétés antiques
• proposer un enseignement ambitieux et une pédagogie de détour permettant à l’élève d’améliorer sa maîtrise de la langue, d’élargir sa culture humaniste et de développer des compétences citoyennes
• intéresser l’élève à la complexité du monde actuel pour qu’il puisse apprendre à construire une distance réflexive

Description
Chaque mois, les élèves abordent une problématique liée à l’actualité régionale, nationale ou internationale. Après l’avoir découverte, ils l’analysent par rapport à l’Antiquité gréco-romaine. Ils découvrent alors comment les Anciens ont traité cette thématique, dans quelle mesure nous nous en inspirons et comment nous pouvons la traiter actuellement.
Exemples de thématiques pour la classe de quatrième :
• le vivre ensemble (crise des réfugiés en 2015 et Rome terre d’accueil dans l’Antiquité)
• la politique (les principes de la République française et la fondation de la République romaine)
• la liberté d’expression et de conscience (la laïcité française et la démocratie athénienne)
• l’esclavage (l’esclavage contemporain, l’esclavage moderne, l’esclavage antique)
• les relations socio-économiques (la société de consommation et les relations patrons-clients à Rome)
• l’importance des sciences dans la société (l’essor de l’esprit scientifique à Athènes et la question actuelle de la bioéthique)

Trois ressources ou points d’appui
• la collaboration avec la professeure documentaliste
• les progrès visibles des élèves dans des domaines variés comme l’actualité, l’histoire des sociétés, la métacognition, l’argumentation
• l’appétence des élèves pour ce type d’enseignement à la fois décalé et plongé dans leurs réalités

Difficultés rencontrées
• la Réforme du collège qui envisage de réduire le volume horaire des élèves latinistes passant de 3h hebdomadaires à un volume moindre et très incertain.

Moyens mobilisés
3 heures en cinquième, 3 heures en quatrième, 3 heures en troisième (soit 1 heure supplémentaire en cinquième par rapport à la grille horaire officielle 2015). 1 heure est consacrée à la maîtrise de la langue française par le détour de la langue latine. 2 heures sont consacrées aux interactions entre l’actualité et l’antiquité.

Partenariat et contenu du partenariat
Ce lien constant entre passé et présent, entre l’Europe et la Caraïbe, entre Rome et la Guadeloupe se matérialise par une correspondance épistolaire entre des collégiens d’un collège de Rome (Giorgio Perlasca) et nos élèves du collège Abymes Bourg. Chaque élève entretient avec son correspondant une discussion par lettres sur la découverte de son environnement géographique, social, culturel et artistique.

Liens éventuels avec la Recherche
Un concept de la recherche en sciences de l’éducation trouve une expression dans cette forme d’enseignement :
• le tissage (Dominique Bucheton) entre le scolaire et l’extra-scolaire.
L’étude de l’Antiquité est en effet étroitement liée à l’actualité régionale, nationale et internationale. Ce lien étroit donne du sens aux apprentissages autant qu’il suscite l’intérêt de l’élève

Evaluation
Evaluation formative -évaluation sommative -thématiques -débats -lettres

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Chaque séquence fait l’objet d’une évaluation formative et d’une évaluation sommative. En fin de trimestre, une séance de prolongement permet, en fonction de l’actualité, de revenir sur une des thématiques et de voir son évolution (inauguration du Mémorial Acte pour la question de l’esclavage, difficultés d’accueil pour les réfugiés syriens, importance de la liberté de conscience suite aux attentats terroristes). Ces séances de débat permettent d’évaluer la manière dont les élèves se sont appropriés l’actualité et la façon dont ils réussissent à prendre du recul grâce à la profondeur du champ d’analyse que permet le détour par l’Antiquité. En fin d’année, chaque élève relit l’ensemble des lettres de son correspondant pour expliquer ce que cette amitié épistolaire lui a apporté.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• une meilleure maîtrise du socle commun (compétences 1, 5, 6 et 7)
• une pratique de la réflexivité (recul analytique grâce au détour de l’Antiquité)
• un intérêt grandissant pour les Langues et Cultures de l’Antiquité, enseignement qui n’est pas réservé à une élite mais qui concerne le plus grand nombre d’élèves
- Sur les pratiques des enseignants :
• une préparation didactique étroitement liée à l’actualité et aux problématiques sociétales
• une collaboration avec la professeure documentaliste
• une meilleure connaissance des adolescents qui s’expriment davantage sur les faits d’actualité
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
• une confiance de l’équipe de direction
• un intérêt des collègues des équipes pédagogiques qui perçoivent les bienfaits de cette curiosité intellectuelle par le décloisonnement des connaissances des élèves
- Sur l’école / l’établissement :
• un rayonnement sur l’Europe puisque l’établissement est partenaire du collège romain Giogio Perlasca. Cette correspondance épistolaire est un des éléments de la collaboration des deux établissements (voyage professionnel avec le CIEP en 2014, mobilité des élèves en 2013)
- Plus généralement, sur l’environnement :
• Plus que l’environnement géographique, c’est l’environnement mental des élèves qui s’élargit par ces voyages dans le temps (passé/présent) et dans l’espace (Antilles/France/Europe). Cette ouverture contribue à développer leur connaissance d’eux-mêmes autant que leur curiosité à découvrir les autres.

Extrait du site Expérithèque : Apprentissage des Langues et cultures de l’Antiquité : Rome, Athènes et la Guadeloupe, entre tradition et modernités (2016D)

Répondre à cet article