> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Perfectionner la maîtrise de la langue orale pour faire entendre sa voix (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Perfectionner la maîtrise de la langue orale pour faire entendre sa voix au collège REP+ Colette Besson de Paris 20e

16 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Perfectionner la maîtrise de la langue pour faire entendre sa voix

QUOI ?

Ce projet est innovant car il place l’oral au centre des apprentissages. Il associe les collègues de toutes les disciplines et s’adressent à tous les niveaux de classe. Il décline des compétences orales clairement énoncées et hiérachisées de la 6ème à la 3ème, préalablement déterminées avec les collègues réunis en stages fil autour de ce sujet. Cette action permet aux élèves et aux enseignants de faire évoluer leurs pratiques,leur représentation fondée sur la suprématie de l’écrit. Le dispositif imaginé pour l’oral en demi-groupe permet d’apporter aux élèves des réponses individualisées et d’aider les élèves les plus en difficultés, ceux qui ne peuvent pas progresser à l’écrit notamment, puisque la maîtrise de la langue, préalable à tout apprentissage, n’est pas acquise. La diversité des ressources destinés à l’oral, mises en ligne dans un espace partagé, la mutualisation des pratiques, renouvelle les pratiques et offre à nos élèves des supports audiovisuels diversifiés et stimulants.

Expérimentation

QUI ?

7 membre(s) dans l’équipe - 2 partenaire(s)

Cette action est innovante car elle associe l’ensemble des établissements du REP +, deux enseignants de primaire et deux classes de maternelle, ainsi que l’ensemble des collègues du collège car l’oral est un volet de notre projet d’établissement. Les professeurs de français, de sciences et d EMC travailleront en interdisciplinarité . En outre, une partenaire de la ligue de l’enseignement, formée à la pratique théâtrale interviendra toute l’année ainsi que des partenaires spécialistes de l’éloquence dans le cadre de l’action Eloquentia et ce sur une période de trois mois.Enfin un artiste écrivain et interprète interviendra dans le cadre d’un atelier slam dès le début du mois d’Octobre.

- Les partenaires

Structure Participation Contact Période
• Gondwana : Responsable de l’atelier Slam
• Ligue de l’enseignement : Accompagnement pour des actions éducatives et culturelles

- Les participants

• 460 élève(s)
• 12 enseignant(s)
• 2 autre(s) participant(s)

OÙ ?

COLETTE BESSON, Paris 20e

Ecole maternelle, Ecole élémentaire, Collège - 6ème, Maternelle Grande section, CP

Ce projet associe les écoles du réseau REP plus, une école maternelle, ainsi qu’une école primaire. Ce réseau du bas de Belleville est implanté dans un territoire d’une grande mixité sociale avec des familles privilégiées et d’autres qui sont dans une grande précarité. Nous avons pu constater que les élèves en grandes difficultés sont souvent ceux qui sont le plus attachés à leur école et à leur professeur des écoles. Le fait de se déplacer dans leurs anciennes écoles et de perpétuer un lien étroit avec elles, d’assurer une prise en charge encadrée des plus petits afin de les aider à perfectionner la maîtrise de l’expression orale permettraient aux élèves les plus fragiles, tout niveau confondu, de les valoriser et gagner en estime de soi. Ces rencontres permettraient également aux familles des écoles de créer du lien avec le collège , d’apaiser les angoisses des parents et enfants à l’entrée au collège et d’éviter les fractures lors du passage du primaire au secondaire.

Paris COLETTE BESSON (075)

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 16 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

La nécessité de travailler les compétences orales est pleinement justifiée pour nos élèves de REP+ : pour un très grand nombre, la maîtrise de la langue dans un cadre institutionnel s’apparente à la maîtrise d’une langue seconde. Si la maîtrise de l’expression orale est une priorité qui édifie l’ensemble des apprentissages, qu’elle est un marqueur social et culturel facteur de déterminisme, les travaux destinés à l’oral étaient rares, répétitifs sans parler de son évaluation peu rigoureuse. Il nous a semblé donc essentiel de faire évoluer les représentations (élèves et parents) et nos pratiques fondées sur la suprématie de l’écrit.

Les bénéfices d’un travail sur l’oral ne se limitent pas à l’acquisition de compétences syntaxiques et lexicales puisque loin de s’opposer à l’écrit ,c’est un moyen d’affiner sa pensée et d’acquérir pour ceux qui écoutent des compétences méta discursives. Enfin, la valorisation de l’oral permet d’assurer la continuité collège/ lycée .

- Indicateur(s) qualitatif(s)

La démotivation des élèves qui les conduisent au décrochage est intimement liée à l’absence de compréhension des consignes et l’extrême difficulté des élèves à formuler leur pensée. Ce barrage de la langue les conduit à une perte de sens de leur scolarité et les isole un peu plus. Leur seule réponse à l’isolement passe alors par des comportements perturbateurs quand ils sont mis en situation d’apprentissage. Plus largement, de nombreux conflits ou violences sont liés à des malentendus et une incapacité à mettre à distance par le langage les émotions ressenties. D’autres élèves, ceux qu’on n’entend jamais, ceux qu’il arrive qu’on encourage pour "leur comportement exemplaire" face à une classe difficile à gérer s’enferment dans un mutisme inquiétant et violent pour eux-mêmes.

Cette incapacité à communiquer aboutit dans les deux cas à une perte de confiance et à une estime de soi dégradée.

QUAND ?

Du 28/09/2020 Au 28/05/2021

COMMENT ?

Les modalités de mise en oeuvre sont innovantes car elles réunissent sur toute l’année l’ensemble des acteurs du REP + de la maternelle , en passant par le primaire, jusqu’au collège de la 6ème à la 3ème. Des enseignants de diverses disciplines (français ; histoire/géo ; sciences) vont se réunir autour de compétences et d’objectifs communs en partageant de façon collégiale une progression explicite autour de la pratique de l’oral fondée sur une grille d’évaluation par compétence établie en commun et mise en oeuvre lors de stages dédiés à l’oral . En outre, l’intervention de partenaires extérieurs, comédiens issus de diverses associations, l’apport culturel et artistique envisagé à travers l’étude de grands discours historiques, au cinéma, les sorties au théâtre, les visites au palais de justice sont autant d’actions qui permettront à nos élèves de se nourrir en les sensibilisant à la puissance de la parole, à son pouvoir émotionnel et poétique .

- Modalités de mise en œuvre

Les modalités de mise en oeuvre ont été imaginées de la façon suivant :

• Les classes de 6ème suivront avec leur professeur de français et une comédienne des ateliers de pratiques théâtrales d’une heure trente en classe entière en Septembre . À partir du mois d’Octobre ce travail sera réinvesti en demi-groupe. Parallèlement à ces séances, un atelier de théâtre sera dispensé toute l’année. En outre, des séances seront dédiées à la mise en voix d’un récit avec les écoles du REP+.
• En 5ème, il s’agira de réinvestir sous forme de scènettes et d’exposés les connaissances acquises en SVT sur l’impact de l’Homme sur l’environnement en demi-groupe entre Janvier et Mars.
• En 4ème, une classe travaillera l’art de l’éloquence avec Eloquentia, leur enseignant de français et un personnel d’action collégien. En outre, toutes les classes se livreront à la restitution d’un procès fictif dans le cadre de l’ EMC et des cours de français après une visite au palais de justice.
• En 3ème, les élèves bénéficieront d’une heure animée par un enseignant de français volontaire par quinzaine dédiée à l’oral en demi-groupe à partir du mois d’ Octobre jusqu’au mois de Juin. En outre, les professeurs principaux de 3ème entraineront les élèves à l’épreuve orale du brevet dans le cadre des heures dédiées à la vie de classe . Deux demi-journées seront d’ailleurs banalisées pour organiser des oraux blancs. Enfin, une préparation spécifique est réservée aux élèves préparant l’oral du CFG avec Fanny qui animera quatre sessions de 12 élèves d’une heure trente du 30 Mars au 24 Mai.

QUEL BILAN ?

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Le constat final ne pourra être renseigné qu’après la mise en oeuvre de cette action prévue en 2020/2021.

ET APRÈS ?

Le projet n’étant pas encore mis en oeuvre, il est impossible de remplir cette rubrique.

- Développement et suite de l’action

Il n’est pas possible de renseigner sur les suites de l’action mais nous imaginons une restitution du en 6ème dans le cadre des ateliers de pratiques théâtrale, ainsi qu’avec leur camarade du premier degré.

Il en est de même pour la classe de 4ème qui participera au projet "Eloquentia".

Enfin, comme chaque année les élèves de l’atelier Slam avec Yure Romeo organiseront au collège et dans le quartier une restitution de leur poème.

Extrait de Innovathèque du 09.03.21

Répondre à cet article