> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. Psycho. cognitive, Neurosciences > Jean-Michel Blanquer et l’instrumentalisation des neurosciences, un article (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Jean-Michel Blanquer et l’instrumentalisation des neurosciences, un article de Philippe Champy (Raison présente, 2021/1)

3 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Michel Blanquer et l’instrumentalisation politique des neurosciences cognitives
Philippe Champy
Dans Raison présente 2021/1 (N° 217), pages 37 à 46

Le 9 janvier 2018, Le Figaro annonçait la création du Conseil scientifique de l’Éducation nationale sous le titre « Neurosciences : la méthode Blanquer pour changer l’école ». Le lendemain, parmi de nombreux autres médias, BFM TV saluait « l’arrivée des neurosciences dans l’éducation ». La science faisait donc son entrée à l’Éducation nationale pour la réformer !
Anticipant cette annonce, dès le 31 novembre 2017, Boulevard Voltaire, un site d’extrême-droite créé par Robert Ménard avant son élection à Béziers, saluait « l’habileté » du ministre : « M. Blanquer a eu l’immense habileté d’utiliser un biais pour justifier le virage à 180 degrés qu’il compte imprimer à l’Éducation nationale. Au lieu d’annoncer un retour aux méthodes anciennes (ce qui aurait donné des armes à ses adversaires car ils l’auraient traité de réactionnaire borné), il prétend s’appuyer sur les neurosciences […]. Or les conclusions de celles-ci sont le plus souvent hostiles aux pratiques « pédagogiques ». […] Du coup, les syndicats et les organisations « pédagogiques » progressistes sont embarrassées (qui peut s’opposer à la science ?). »
La référence à « la science » peut-elle servir d’arme rhétorique pour justifier des choix politiques et museler les oppositions ? Pour qui s’intéresse à l’instrumentalisation de la science à des fins politiques, Jean-Michel Blanquer est sans doute un cas d’école archétypal. La manière avec laquelle ce juriste, sans adhésion partisane connue avant son ralliement au parti macroniste en 2017, a pu gagner en crédibilité sur les questions scolaires et pédagogiques, grâce notamment à sa référence aux (neuro)sciences, mérite d’être étudiée…

cet article est en accès conditionnel

Extrait de cairn.info du 14.04.21

 

Rechercher plein texte sur le mot champy

Répondre à cet article