> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté : Emc, Edd, Coopération, Philo., Lien au collège et (...) > Concours "La flamme de l’égalité" 2021 sur le thème de l’esclavage : Des prix (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Concours "La flamme de l’égalité" 2021 sur le thème de l’esclavage : Des prix au collège REP+ Louise Michel de Clichy-sous-Bois et à l’école REP Georges Lapierre d’Alfortville (académie de Créteil)

17 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Palmarès 2021

La 6ème édition du concours La Flamme de l’égalité a rassemblé plus de 4 500 élèves au sein de 185 établissements, répartis sur 31 académies. Malgré la crise sanitaire, l’engouement pour le concours témoigne de toute l’importance de ce dispositif, qui donne un cadre pédagogique aux enseignant.es pour travailler sur l’histoire et la mémoire de l’esclavage. Cette année, les élèves et les équipes éducatives devaient créer un projet répondant à la thématique « Esclavages et traites : des crimes contre l’humanité » en référence aux vingt ans de la Loi Taubira du 10 mai 2001.

Une première sélection des 250 projets déposés a été faite par des jurys au sein de chaque académie. Le jury national s’est ensuite tenu à distance le 14 avril en séance plénière après avoir fait une présélection parmi les 62 lauréats académiques. La délibération nationale s’est organisée en trois jurys distincts pour chacune des catégories du concours. Ils étaient présidés par Fatima Keskas, Inspectrice de l’Éducation nationale (école élémentaire), David Roou et Jean-Marc Prieur, tous deux Inspecteurs d’Académie-Inspecteurs Pédagogiques Régionaux d’histoire-géographie. L’ensemble du jury national a été présidé par Benoit Falaize, Inspecteur général de l’Éducation nationale.

Les membres de ces jurys ont souligné le travail remarquable mené par les candidat.es, ainsi que la pertinence et la richesse des réalisations imaginées. La délibération a été difficile face à la qualité des projets. L’équipe de « La Flamme de l’égalité » félicite chaque participant.e pour son engagement au sein du concours.

PRIX SPÉCIAUX POUR LA QUALITÉ ARTISTIQUE

Clip-vidéo « Why am I not free as well ? »

Les élèves de 4ème et de 3ème du Collège [REP+] Louise Michel de Clichy-sous-Bois (académie de Créteil) ont réalisé un work song poétique. Les paroles nous plongent dans les grandes étapes de la vie d’un esclave, de la capture en Afrique à la tentative de fuite en passant par les sévices endurés. Les élèves ont pu s’illustrer dans les différents domaines artistiques, comme l’écriture des paroles, la création de la mélodie, la fabrication des décors, le jeu d’acteur, et la réalisation du clip.

> Découvrir le projet

MENTIONS SPÉCIALES

Vidéo « Toussaint, le libérateur des esclaves »

Les élèves de CM2 de l’école élémentaire [REP] Georges Lapierre d’Alfortville (académie de Créteil) ont réalisé une vidéo approfondie et émouvante autour de la figure de Toussaint Louverture. Ces derniers convoquent à la fois des enseignements historiques, des disciplines artistiques avec de très beaux et nombreux dessins mais également un travail sur les expressions écrites et orales ; tous ces enseignements aboutissent à un travail dynamique et agréable, rendant hommage à Toussaint Louverture, figure de la résistance et de la lutte pour l’abolition de l’esclavage.

Découvrir le projet

 

Palmarès 2021 : les élèves du collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois remporte un prix spécial pour la qualité artistique de leur travail

Concours « La Flamme de l’égalité » - du cycle 3 au lycée

Le 10 mai 2021, à l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite de l’esclavage et de leurs abolitions, le talent et l’investissement des élèves du collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois ont été distingués lors de la cérémonie nationale de remise des prix de ce concours qui célèbre, en 2021, les vingt ans de la reconnaissance de la traite négrière et de l’esclavage comme crime contre l’humanité.
Les collégiens ont remporté un prix spécial pour la qualité artistique et la dimension poétique de leur clip-vidéo intitulé "Why am I not free as well ?" [Pourquoi ne suis-je pas libre moi aussi ?] qui replonge les auditeurs dans l’atmosphère étouffante des champs de coton.

Le reportage et le clip-vidéo

Lien vers le site du rectorat

Extrait de desden93.ac-creteil.fr

Répondre à cet article