> ENSEIGN. SUPERIEUR > Ouverture sociale > Ouverture sociale. Sciences Po > Les IEP en région > Ouverture sociale : Lyon (témoignage d’un étudiant), Nice (1ère convention (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ouverture sociale : Lyon (témoignage d’un étudiant), Nice (1ère convention Sciences Po dans l’académie)

2 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Etudiant à L’EM Lyon issu d’un milieu modeste : « Je me suis coupé de mes racines pour ne plus regarder en bas »
 

[Série] Après une enfance passée en banlieue parisienne et une scolarité en réseau d’éducation prioritaire, Praveein devient étudiant à l’EM Lyon. « Un nouveau monde », pour ce fils de laborantin et de femme de ménage, originaires du Sri Lanka. Déterminé à réussir, Praveein décide de « couper ses racines » qui le relient à son milieu modeste, pour ne plus jamais avoir à « regarder en bas ».

A la veille de sa dernière année d’études supérieures, le jeune homme de 22 ans revient sur son expérience. Second témoignage dédiée aux traversées sociales entre milieu modeste et écoles prestigieuses.
[...]

Extrait de ’rue89lyon.fr du 28.08.21->https://www.rue89lyon.fr/2021/08/28/etudiant-em-lyon-issu-milieu-modeste-je-me-suis-coupe-racines-pour-ne-plus-regarder-en-bas/]

 

Nice

Protocole sanitaire, égalité des chances, bac 2022 : les nouveautés de la rentrée 2021 dans l’académie de Nice

[...] Autre nouveauté : à l’inverse d’autres académies, le rectorat de Nice n’avait pas noué de convention éducation prioritaire (CEP) avec Sciences Po Paris. C’est désormais chose faite pour la rentrée 2021.

Cinq lycées situés en zone prioritaire bénéficieront d’un programme d’accompagnement pour une "meilleure égalité des chances" : un outil pour permettre aux élèves les plus brillants d’avoir de "belles trajectoires éducatives", a estimé Richard Laganier dans son discours.

Il s’agit des lycées :
Apollinaire et Thierry Maulnier à Nice,
Pierre et Marie Curie à Menton,
René Goscinny à Drap
Bonaparte à Toulon.

Lutte contre le harcèlement scolaire

Le recteur de Nice a également insisté sur l’importance de la lutte contre le harcèlement à l’école, notamment via le programme de prévention national pHARe, qui sera généralisé cette rentrée dans toutes les académies.

"Nous allons demander à ce qu’il y ait un plan d’action très concret au sein de chaque établissement", s’est engagé ce vendredi Richard Laganier. Une équipe de cinq personnes sera chargée de son application, avec des élèves qui joueront le rôle d’ambassadeurs auprès des familles et des enfants.

En parallèle, l’académie de Nice a également annoncé la signature d’un partenariat avec des avocats et procureurs de la République basés dans la région, afin de "mieux répondre à ces enjeux de harcèlement et y apporter un suivi pertinent".

L’idée générale est de faciliter le dépôt de plainte, en particulier quand cela concerne des personnels de l’Éducation nationale étant victimes de violence.

Extrait de france3-rgions.francetvinfo.fr du 28.08.21

Répondre à cet article