> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Maths et Sciences) > Les mathématiques dans deux collèges REP en Corse : l’un est primé à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les mathématiques dans deux collèges REP en Corse : l’un est primé à Porto-Vecchio, l’autre produit 2 expositions sur la recherche et sur un art mathématique guyanais

5 mai

6ème édition des "Trophées scientifiques de Corse"

La 6ème édition des Trophées Scientifiques de Corse 2022 s’est déroulée vendredi 8 avril à l’Université de Corse, dans le Hall du bâtiment Jean-Toussaint Desanti, Campus Grimaldi à Corte. Plus de 60 élèves de toute la Corse y ont participé avec des projets scientifiques innovants.

La manifestation a permis de regrouper plusieurs concours académiques scientifiques organisés en Corse, réunissant des élèves du primaire, lycéens et collégiens insulaires. L’objectif était de les sensibiliser à la démarche scientifique, à travers la conception d’expériences ou de créations scientifiques, et, in fine, à la poursuite d’études dans les domaines scientifiques.

Une manifestation unique qui témoigne du grand intérêt des scolaires et établissements corses pour ces compétitions. C’est aussi une opportunité pour valoriser les compétences et savoir-faire scientifiques de l’île, y compris au niveau international.

Le palmarès 2022

C-Génial

• [...] !
• 2ème prix : les élèves du collège [REP] Léon-Boujot (Porto-Vecchio) pour leur système de surveillance incendie à l’aide de drône.

Ce concours permet aux jeunes de présenter un projet didactique et innovant dans les domaines scientifiques et techniques. De nombreuses disciplines sont représentées : physique-chimie, mathématiques, technologie, sciences de la vie et de la terre, écologie, développement durable.

- Faites de la science

[...]

L’objectif étant de développer l’intérêt des jeunes pour les sciences par la réalisation de projets concrets et attrayants.

[...]

Scientifiques en herbe

Les petits élèves de l’école de Venaco pour leur spectacle en langue corse autour de la rivière et sa biodiversité.

Un concours insulaire créé par le CPIE Centre Corse et l’académie de Corse. Il a pour but de promouvoir des actions qui permettent de concevoir et réaliser, en classe des expériences ou des créations scientifiques.

- Prix Euromed

Une création originale du CPIE Centre Corse et de l’académie de Corse. Il concerne des élèves de 11 à 18 ans, qui ont réalisé collectivement une production scientifique sur la Méditerranée. La présentation orale s’est réalisée en anglais. Ce concours a vocation à s’ouvrir progressivement à d’autres pays avec l’implication, cette année encore, d’une équipe du Maroc.

Extrait de ac-corse.fr d’avril 2022

&nbsp :

Actuellement, le rectorat accueille dans ses murs, deux expositions :

• "Un chercheur au collège"
• "L’art tembé, un art mathématique"
Du rez-de-chaussée au 1er étage, les travaux des élèves du collège [REP] Laetitia Bonaparte réalisés avec leurs enseignants, sont à l’honneur.

Le vernissage des deux expositions "Un chercheur au collège" et "L’art tembé, un art mathématique" a eu lieu le jeudi 31 mars, en présence de Monsieur le recteur, Jean-Philippe Agresti qui a accueilli au rectorat Isabelle Simonpietri, principale du collège Laetitia, les enseignants et élèves qui ont mené les deux projets. Étaient également invités et présents, les partenaires du projet "Un chercheur à l’école", notamment Yann Quilichini, chercheur à l’Université de Corse, Laurent Cacciaguerra, directeur du Réseau Canopé de Corse et Marie-Laure Salvi-Marquelet, chargée de projet éditoriaux Réseau Canopé. À travers une visite guidée, les élèves ont présenté leurs travaux.

Expositions à découvrir au rectorat jusqu’au 23 avril !

- "Un chercheur au collège"

« Un chercheur au collège » est un projet de culture scientifique qui émane du Réseau Canopé académie de Corse, mené en partenariat avec l’Université de Corse (laboratoire Sciences Pour l’Environnement), le CNRS et le CPIE d’Ajaccio. Il est la déclinaison au second degré du dispositif « 1 chercheur à l’école » co-construit et piloté le Réseau Canopé académie de Corse et l’université de Corse et le CNRS.

• Ce dispositif repose sur trois axes principaux :
1. La rencontre entre un chercheur et des élèves dans la classe.
2. La pratique d’une expérience scientifique sous l’oeil avisé et le protocole du chercheur.
3. La restitution artistique du projet.

• Ce projet a une double vocation. D’une part, donner le goût des sciences aux plus jeunes car l’on constate une certaine désaffection pour les filières de sciences dures au profit du numérique et de l’infographie.
D’autre part, il s’agit de promouvoir la Recherche qui se fait en Corse en montrant aux jeunes toutes les découvertes qui sont faites et leurs applications quotidiennes sur le territoire de la Corse.

• Si ces rencontres permettent aux chercheurs de présenter leurs travaux de manière simple et de raconter leur quotidien dans les laboratoires, c’est également l’opportunité pour la plupart des élèves de découvrir un métier et le milieu universitaire qu’ils ne connaissent pas.
Au-delà des aspects purement scientifiques, ce projet remporte un vif succès tant il engage une démarche humaine : sens de l’observation, développement de la curiosité et de l’esprit critique, apprentissage par l’erreur et surtout renforcement de la coopération entre les jeunes.

• Afin de capitaliser le travail, une exposition itinérante a été conçue par les élèves. Elle a vocation à tourner dans les établissements scolaires, les maisons de quartier et les différentes structures culturelles de la région. Elle servira de support à de nombreuses animations autour de la culture scientifique.

• Le collège Laetitia, avec la classe de 6ème de Anne-Sophie Lefèvre-Casanova (enseignante de SVT) ; avec le chercheur Yann Quilichini, en partenariat avec le CPIE d’Ajaccio. En prenant appui sur la classification du vivant, les élèves ont étudié le principe de la microscopie électronique à très forts grossissements. IIs ont pour cela récolté des échantillons de faune et de flore puis ont procédé à leur observation à différents degrés de grossissements, sous la conduite du chercheur dans son laboratoire à Corte.
Pour la restitution artistique de leurs travaux, les élèves ont produit des images issues de leurs observations microscopiques mais retravaillées et mises en couleur sous la conduite de leur professeur d’arts plastiques Anaïs Marchione.

- "L’art tembé, un art mathématique"

Cette exposition a été réalisée par les élèves de 5ème 6 (année scolaire 2020-2021) du collège Laetitia Bonaparte, accompagnés par leur professeur de mathématiques, Madame Aurélia Bianconi et Madame Nathalie Bourriot, professeur documentaliste.

• L’art tembé est un art qui vient de Guyane. Tembé est un mot de la langue Aluku qui signifie « fait main ». Il s’agit d’un art du relief qui s’exprime à travers la sculpture, la peinture et la couture. Il y a également des prolongements dans la coiffure, particulièrement dans le tressage. Cet art est généralement pratiqué par les Saramakas, les Djukas et les Bonis. L’art tembé est un art ancestral, pour lequel chaque couleur, chaque motif (abstrait, géométrique, symétrique, asymétrique, entrelac) a un sens, une symbolique. L’art tembé est fondé sur la technique de l’entrelac. Il est exclusivement produit par trois outils : la règle et le compas à pointe sèche, mais aussi le couteau pour mettre en relief.

• Ouverture sur le monde / Connaissance de l’autre / Richesse culturelle :
Avant d’étudier l’art mathématique, les élèves ont effectué des recherches afin d’obtenir des informations sur la Guyane : la géographie (le plateau des Guyane), les villes, la population, les origines, le statut, le drapeau… Ils ont également étudié les oeuvres de deux artistes guyanais, Francky Amété et Carlos Adaoudé qui sont gardiens de la tradition.

• Une phrase tirée de l’exposition : « Souvent vus comme difficiles, les mathématiques peuvent être ludiques et recèlent des mystères fascinants. »

Extrait de ac-corse.fr d’avril 2022

Répondre à cet article