> INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité… > Racisme, Ethnicité, Immigration > Racisme, Ethnicité, Immigration (Rapports officiels) > Le rapport 2021 de la Cncdh sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le rapport 2021 de la Cncdh sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie

19 juillet 2022

Les Essentiels du Rapport 2021 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie

Alors que l’on fête cette année les 50 ans de la loi du 1er juillet 1972, dite « loi Pleven », qui a créé les délits spécifiques d’injure et de diffamation à caractère raciste ainsi que la provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale, force est de constater que les discours stigmatisants aux relents racistes et xénophobes n’ont pas disparu de l’espace public et médiatique. Les mois de crise sanitaire ont ravivé les théories complotistes antisémites et la campagne présidentielle a été marquée par le retour obsessionnel de la thématique sécuritaire, susceptible de renforcer les réflexes de fermeture et de repli xénophobes.

Paradoxalement, l’indice longitudinal d’acceptation des minorités, instrument phare de notre rapport depuis plus de 30 ans, n’indique pas de poussée d’intolérance. Certains groupes restent toutefois particulièrement stigmatisés, notamment les populations roms, numériquement si faibles, confrontées aux préjugés les plus tenaces et les plus assumés, à des discriminations concrètes et des difficultés cumulées dans leur accès aux droits.

Si des progrès ont par ailleurs été accomplis dans la gestion du contentieux raciste, le chemin des victimes reste pavé d’obstacles, à commencer par la difficulté à déposer plainte. La CNCDH rappelle la nécessité d’agir sur plusieurs fronts complémentaires – tant sur le volet préventif que judiciaire, tant en termes de formation qu’en termes de mobilisation des autorités publiques.

Dans son rapport, la CNCDH formule 55 recommandations, dont un certain nombre invite notamment à repenser et à renforcer la sensibilisation et la formation. Persuadée que la prévention la plus efficace du racisme, de l’antisémitisme, de la xénophobie et de toutes les formes de discrimination est celle qui s’adresse aux plus jeunes des citoyens, la CNCDH souligne l’importance de l’éducation aux droits humains et réaffirme son engagement dans cette mission.

Jean-Marie Burguburu, président de la CNCDH

Table des matières

Édito.
Table des matières.
Le Baromètre CNCDH
Les données chiffrées des ministères.
Le chiffre noir
Quelques outils à connaitre
Documenter pour mieux lutter contre le racisme et l’antisémitisme
Renforcer les campagnes de sensibilisation
Focus : Former et sensibiliser de l’école à l’université
Renforcer l’Éducation aux médias et à l’information (EMI)
Point d’attention 1 : Accompagner les habitants de lieux de vie informels
Point d’attention 2 : Lutter contre l’antitsiganisme
Projet PECAO : un moyen de mettre en lumière l’antitsiganisme et d’y répondre
Le regard des instances internationales
Les 12 recommandations prioritaires
Le cadre juridique relatif à la lutte contre le racisme

Extrait de cncdh.fr du 18.07.21

Le rapport intégral

Les 12 recommandations prioritaires (page 19 du rapport intégral)

Répondre à cet article