> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Etudes universit.) > Repenser un système à bout de souffle (The Conversation) - Pap Ndiyae peut-il (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Repenser un système à bout de souffle (The Conversation) - Pap Ndiyae peut-il relever une école en crise ? (podcast du Monde)

12 septembre

Débat : Face à la pénurie d’enseignants, repenser un système à bout de souffle

auteurs
Beatrice Mabilon-Bonfils
Sociologue, Directrice du laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université

Laurent Jeannin
Maitre de conférences-HC, CY Cergy Paris Université

Dès 2005, l’OCDE prévoyait que des pays, dont la France, seraient en déficit d’enseignants dans les décennies à venir, à cause des départs en retraite au regard du vieillissement de la population enseignante et de la forte diminution de l’attrait pour le métier.

L’OCDE proposait alors une stratégie d’action en cinq axes : faire de l’enseignement un choix de métier attrayant ; renforcer les connaissances et les compétences des enseignants ; recruter, sélectionner et employer les meilleurs enseignants possibles ; retenir les enseignants de qualité dans les établissements scolaires et faire participer les enseignants à l’élaboration de la politique.

Ce programme d’ampleur montrait que la crise déjà identifiée allait fortement s’inscrire dans le paysage si les états ne prenaient pas les mesures nécessaires. Ces propositions sont-elles toujours d’actualité aujourd’hui ? Oui, et le rapport de l’Unesco de 2016 constatait que les politiques qui ont été menées n’ont pas permis de mettre un frein ni de diminuer la crise de motivation à devenir, à être et à rester enseignant, car elles étaient soit insuffisantes par rapport aux propositions de l’OCDE, soit très éloignées.

Depuis les années 2000, de multiples rapports et états de la recherche alertent que la crise est profonde et culturelle tant au niveau de la vocation comme de la persistance à exercer le métier d’enseignant. Si la stratégie choisie par les États est uniquement de mettre en activité le système (par exemple de proposer un catalogue de formation continue sans diagnostic objectif préalable pour répondre à la question de la formation, puis évaluer objectivement l’impact des transformations après ces dites formations), alors le manque d’enseignants motivés pour et par le métier ne fera qu’augmenter.

Extrait de theconversation.com du 11.09.22

 

Pap Ndiaye peut-il relever une école en crise ?
PODCAST Alors que 12 millions d’élèves ont repris le chemin des cours, le nouveau ministre de l’éducation nationale parviendra-t-il à relever les défis auxquels font face l’école française et le corps enseignant ? Dans ce podcast, Sylvie Lecherbonnier, journaliste spécialisée dans l’éducation, fait le point sur les devoirs du nouveau ministre.

Extrait de lemonde.fr du 12.09.22

Répondre à cet article