> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES (en EP) > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. Autonomie, Bien-être, psychosociale/ > Compétences psycho-sociales (CPS) : selon une enquête EcolHuma (ex-Synlab), (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Compétences psycho-sociales (CPS) : selon une enquête EcolHuma (ex-Synlab), 80% des enseignants souhaitent qu’elles intègrent le socle commun à niveau égal avec les savoirs

7 octobre 2022

Compétences psycho-sociales : les enseignants convaincus de leur importance, mais peu formés à leur enseignement (enquête Ecolhuma)

"Tous les élèves, quelle que soit leur origine sociale, bénéficieraient d’un développement de leurs compétences psychosociales à l’école." 99 % des enseignants de maternelle le pensent et à tous les autres niveaux d’enseignement, ils sont plus de 90 % à le penser. C’est l’un des enseignements d’une enquête menée par "EcolHuma" (anciennement Synlab) auprès de 810 enseignants, pour l’essentiel "déjà engagés dans une démarche de développement professionnel", via un questionnaire en ligne transmis par ÊtrePROF. "L’objectif était de recueillir leurs croyances sur la place des compétences psychosociales à l’école, ainsi que leurs pratiques et besoins pour les promouvoir chez leurs élèves."

Les 9 CPS sont "Avoir une mentalité de croissance" (considérer que l’on peut progresser), connaître ses forces et ses faiblesses, gérer ses impulsions, faire des choix responsables, identifier ses émotions et les réguler, communiquer de façon constructive (et avec empathie), avoir des comportements prosociaux, résoudre des conflits.

Les enseignants sont "très largement conscients des enjeux liés au développement des CPS" qui ont un impact positif "sur la qualité de la relation aux enseignants (94%)", aux camarades (98%) et sur la performance scolaire (80%). Ils considèrent qu’il est important qu’ils y contribuent. C’est ainsi, par exemple, que 70 % des enseignants de maternelle, 44 % en collège, proposent à leurs élèves "des techniques d’autorégulation (respiration, pleine conscience, yoga, techniques cognitives comme compter dans sa tête jusqu’à 10, etc.)", près de 70 % des enseignants d’élémentaire amènent leurs élèves à coopérer entre eux "afin de leur fournir des opportunités de développer leur compétence de communication et d’assertivité" (la capacité à s’exprimer, à défendre ses droits, son opinion, sans empiéter sur ceux des autres, ndlr).

Mais seuls "10% des enseignants déclarent mener des interventions structurées dans ce domaine". Ce sont surtout des "conversations informelles" avec des collègues qui leur ont permis de s’informer de leur importance et l’autoformation pèse pour plus de 50 % dans leurs démarches. Selon les domaines et les niveaux, ils sont de 30 à 60 % à exprimer le besoin d’être formés à leur enseignement. A 80 %, ils souhaitent que, d’ici 10 ans, le socle commun intègre "à niveau égal la maîtrise des savoirs fondamentaux et celle des savoirs êtres essentiels pour vivre ensemble".

L’enquête ici (PDF)

Extrait de touteduc.fr du 05.10.22

 

Compétences psychosociales Voir le site promosante

Répondre à cet article