> VI- PÉDAGOGIE(S) (Innovation et CNR, Disciplines, Espaces, ACTIONS LOCALES) > INNOVATION, CNR, RECHERCHE (Généralités) > Innovation (Généralités et Journées) > Innovation : Rapports officiels > "Quelques bonnes idées d’innovation pédagogique" (Le Passeur, La lettre du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Quelques bonnes idées d’innovation pédagogique" (Le Passeur, La lettre du Csen, n°6, décembre 2022). Des commentaires critiques

15 décembre 2022

QUELQUES BONNES IDÉES D’INNOVATION PÉDAGOGIQUE

À la Une ! La démarche de concertation « Notre école, faisons-la ensemble » offre une opportunité exceptionnelle d’insuffler, dans les écoles françaises, des initiatives qui améliorent les résultats scolaires des élèves et le bien-être de tous. Mais lesquelles ? Partout dans le monde, des dizaines d’idées ont déjà été testées, parfois avec succès, parfois non. Leur impact est variable, leur coût aussi. Le Conseil scientifique de l’éducation nationale vous propose une liste, évidemment non exhaustive, de bonnes idées qui pourraient répondre aux besoins des élèves français.
­
QUELQUES BONNES IDÉES…
­
✓Déployer une stratégie efficace pour améliorer le climat scolaire
Apprendre aux élèves à mieux se comporter, c’est possible ! Les démarches qui ont obtenu les meilleures preuves d’efficacité pour réguler les comportements des élèves consistent à :
→ Établir des règles claires et cohérentes, en concertation avec les élèves et les personnels ;
→ Enseigner explicitement les habiletés sociales et les comportements attendus ;
→ Privilégier la récompense des comportements positifs à la punition des infractions ;
→ Articuler l’approche de manière cohérente entre le niveau individuel, le niveau de la classe et celui de l’établissement.
Il existe plusieurs programmes intégrés qui permettent de mettre en place cette démarche. Celui qui a fait la meilleure preuve de son efficacité au niveau international est le programme « Soutien au comportement positif ».

­
✓Mettre en place le tutorat entre élèves
­Le cerveau humain apprend bien plus facilement d’une autre personne que d’un ordinateur ou d’un livre. Cependant, la relation enseignant-élève n’est pas toujours évidente. Le tutorat entre élèves, deux à deux (peer tutoring), est l’une des actions pédagogiques les plus efficaces, où les deux élèves progressent :
→ Le moins avancé reçoit un enseignement et un feed-back personnalisés, focalisés sur ce qu’il n’a pas compris.
→ Le plus avancé apprend à mieux expliquer les concepts et à comprendre les erreurs de l’autre ; et il gagne en confiance en lui.
Ce tutorat peut être envisagé à l’intérieur d’une classe ou entre différents niveaux, option la plus valorisante pour tous les élèves.

✓Redonner goût aux mathématiques et aux sciences : du matériel, des projets et de la passion
­Les mathématiques et les sciences sont un autre domaine dans lequel les élèves français sont en perte de vitesse, domaine qui peut faire l’objet d’un projet d’établissement. Voici quelques pistes :
→ Rematérialiser les maths. Trop souvent perçues comme une discipline aride et abstraite, les mathématiques peuvent être introduites par la construction d’objets matériels. Confrontés à des problèmes concrets, les élèves découvrent l’utilité des outils mentaux (nombres, mesures, graphes…) qui permettent de les résoudre.
→ Se doter d’une ludothèque en mathématiques avec du matériel amusant : jeux, casse-tête, pliages, constructions... De nombreuses recherches montrent que jouer fait progresser en maths.
→ Accueillir en classe des passionnés de sciences et de maths. La recherche montre en effet que l’anxiété envers les mathématiques est contagieuse et se transmet des adultes aux enfants.
­
ET ENCORE…

✓Maximiser l’engagement des parents
L’attention aux apprentissages dans le cadre familial est étroitement liée à la réussite scolaire. Le contact régulier avec les parents ou encore les réunions informelles font partie des stratégies qui ont obtenu les meilleures preuves d’efficacité.
­
✓Mettre en place des stratégies pour améliorer la motivation des élèves
Pour inciter les élèves à apprendre, voici quelques pistes qui ont fait leurs preuves : stimuler leur curiosité ; les inciter à s’autoréguler en repérant les obstacles qu’ils rencontrent (erreurs, lacunes, incompréhension) ; et leur proposer des buts de compétence plutôt que des buts de performance.
­
✓Rendre l’école attentive au sommeil des élèves
Les chercheurs en sont convaincus : les équipes éducatives doivent faire du sommeil un outil de réussite scolaire et de bien-être de l’élève et pour cela l’enseigner dès le 1er degré.
­
✓Favoriser la mémorisation à long‑terme, la compréhension et le transfert des compétences
La psychologie cognitive a clairement démontré que certaines stratégies comme le fait de tester régulièrement les élèves, de s’assurer que le feed-back est bienveillant et informatif, et d’espacer progressivement les tests, facilitent la mémorisation.
­
✓Favoriser l’attention et la concentration des élèves
Plusieurs pistes permettent de les maximiser : poser des questions de façon régulière ; minimiser les sources de distraction ; certains outils informatiques, tels que les questionnaires à choix multiples (QCM), forcent tous les élèves à redevenir actifs et permettent de fournir un feed-back individuel.
­
✓Mettre en place une démarche d’enseignement explicite
Son efficacité a été démontrée par de nombreuses recherches, en particulier dans l’apprentissage d’une nouvelle notion ou encore au bénéfice des élèves les plus faibles ou défavorisés.
­
✓Vérifier que tous les élèves ont bien appris à lire
Savoir lire conditionne toute la scolarité. Un projet d’établissement pourrait consister, dès la maternelle, à préparer les élèves en adoptant des jeux de rime et de lettres ; au CP, à s’appuyer sur les pédagogies et les manuels les plus efficaces ; dans les autres niveaux de l’école élémentaire et au collège, à vérifier chaque année la compétence en lecture, et à proposer une remédiation spécifique aux élèves en difficulté.

✓Promouvoir la pensée méthodique et l’esprit critique
Chaque leçon, qu’il s’agisse de sciences ou d’histoire/géographie, peut être une occasion de fournir aux élèves les stratégies pour choisir parmi les informations qu’ils reçoivent celles qui sont les plus solides.
­
✓Développer des projets pour l’école inclusive
Parmi les pratiques qui ont montré leur pertinence : un travail en collaboration avec des professionnels de santé extérieurs ; la mise en place d’adaptations des tâches scolaires ; l’utilisation de technologies adaptées ; une communication fréquente avec les parents pour mieux identifier les besoins de l’élève.

­
POUR EN SAVOIR +

DÉCOUVREZ LA PUBLICATION DU CSEN

→ C’est par ici !

­
­
ET ENFIN… DE FAUSSES BONNES IDÉES QU’IL VAUDRAIT MIEUX ÉVITER !
La créativité et l’enthousiasme ne suffisent pas : avec la meilleure volonté du monde, on peut s’embarquer dans un programme inefficace, voire nocif pour les élèves. Or, certaines idées sont tellement naturelles qu’elles reviennent sans cesse, alors même que la recherche en a déjà maintes fois démontré l’inefficacité :
­
✘ Différencier les élèves selon leur « style d’apprentissage »
Tous les élèves ont les mêmes algorithmes d’apprentissage et lorsqu’une pédagogie est plus efficace qu’une autre, elle l’est en général pour tous les élèves.
­
✘ Tout miser sur le design de la classe
S’il est agréable d’avoir une belle classe, l’essentiel est que l’enfant soit confortablement assis et qu’il voie et entende bien, afin que toute son attention puisse se concentrer sur ce qu’on lui enseigne.
­
✘ Pratiquer une pédagogie basée sur la découverte
Bien sûr, il importe que l’élève soit motivé et engagé dans l’apprentissage mais ce qui marche, c’est un enseignement structuré, explicite, avant de laisser les élèves l’appliquer à des problèmes nouveaux et motivants.
­
✘ S’engager dans des solutions miracles
Brain Gym, réflexes primordiaux, cohérence cardiaque, intelligences multiples… Ces idées très médiatisées sont, dans l’état actuel des connaissances, des neuromythes dénués de validité scientifique.
­
✘ Innover pour innover
Les nouvelles idées ne sont pas nécessairement meilleures que les anciennes ! Le plus important est de savoir quelles approches ont réellement fait leurs preuves au profit des élèves. Avant d’innover, il faut se renseigner sur les stratégies éducatives qui marchent, ou, au minimum, sont cohérentes avec les connaissances actuelles sur les mécanismes d’apprentissage.

­
POUR MIEUX RETENIR TOUT CELA…
Retrouvez notre affiche ici !

­
VIDÉO

Le passeur n°6, décembre 2022

 

Sur twitter :

Philippe Meirieu
@PhilippeMeirieu
13 déc.
Ces recommandations me semblent comporter beaucoup d’ambiguïtés. Liste à la Prévert, sans colonne vertébrale… avec des affirmations de bon sens et d’autres profondément discutables. Et, comme toujours, l’impasse sur les dimensions axiologique et politique.

alain boissinot
@alboissinot
14 déc.
Étonnant, l’aptitude des montagnes à enfanter des souriceaux… Sérieusement, il y a un grand flou dans l’usage du mot innovation !

Répondre à cet article