> II- EDUCATION PRIORITAIRE (Politique. d’) : Types de documents, Concept, (...) > EDUC. PRIOR. TYPES DE DOCUMENTS > Educ. prior. (Rapports officiels) > Educ. prior. Rapports statistiques : Depp, Insee, Cereq, Injep, observatoires... > Évaluations nationales en 4e : résultats faibles, particulièrement en REP+ (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Évaluations nationales en 4e : résultats faibles, particulièrement en REP+ (DEPP) (ToutEduc)

3 mai

Évaluations nationales : En 4e, des résultats faibles en français et en maths

Des différences importantes sont constatées entre les élèves de quatrième scolarisés dans les établissements relevant de l’éducation prioritaire (EP) et les autres“, constate la DEPP dans une note faisant état des résultats des élèves de 4ème aux évaluations nationales.

Après interrogation des quelque 820 000 élèves de quatrième scolarisés dans plus de 7 000 établissements publics et privés sous contrat, en français 32,4 % des élèves font partie des groupes les moins performants, 38,5 % dans ceux de performance moyenne et 29 % dans les plus performants.

Concernant plus précisément les domaines les moins maîtrisés, 49,1 % des élèves présentent une maîtrise satisfaisante en “grammaire“, 47,4 % en “orthographe“ et 44,3 % en “compréhension de l’écrit“. Ils ont davantage de facilité pour le “lexique“ (67,8 % le maîtrisent) et la “compréhension de l’oral“ (52,3 %).

Concernant la fluence, un des domaines également testé, seulement 54,5 % des élèves ayant passé les évaluations nationales de 4ème “atteint l’objectif de 140 mots et plus“, tandis que 22,1 % “présentent des fragilités sur cet exercice (score compris entre 120 et 140 mots lus correctement par minute)“ et 23,4 % d’entre eux “ne réussi(ssen)t pas à lire correctement 120 mots (attendus de fin de CM2) en une minute“.

En mathématiques, ce sont 33,2 % des élèves qui font partie des groupes les moins performants, 39,4 % se retrouvent dans ceux de performance moyenne et 27,4 % dans les plus performants. Le domaine le moins bien maîtrisé par les élèves est “espace et géométrie“ (27 %) suivi de “organisation et gestion de données, fonctions“ (48,8 %), “grandeurs et mesures“ (51,3 %) et “nombres et calculs“ (55,1 %).

Que ce soit en français ou en mathématiques, indique le service statistique du ministère de l’Education nationale, “les élèves du secteur privé présentent les niveaux de maîtrise les plus élevés dans tous les domaines“ mais ces résultats “doivent être mis en regard de la structure sociale des publics accueillis“.

En effet, par exemple, le score moyen des élèves évoluant dans les établissements privés est de 267,7 (la base étant de 250) en français, contre 215,9 en REP+. En maths, le score moyen est de 267,6 dans le privé versus 214,2 en REP+.

De plus, 61,5 % des élèves accueillis dans les établissements publics de REP+ appartiennent aux groupes les moins performants en français, soit 30 points de plus que ceux scolarisés dans le secteur public hors EP et même 42,3 points par rapport à ceux inscrits dans le secteur privé sous contrat. Même chose en mathématiques, avec 65,7 % d’élèves de REP+ qui sont dans les groupes 1 et 2, soit 33,9 points de plus que les élèves dans les établissement publics hors EP et 46,7 points de plus que le privé sous contrat.

A noter que 38,6 % des élèves appartiennent au même groupe de performance et 41,2 % des élèves ont un groupe d’écart. Lorsqu’ils ne sont pas dans le même groupe, 52 % des élèves de quatrième appartiennent à un groupe plus élevé en français qu’en mathématiques. Seulement 4,4 % des élèves sont dans des groupes de performance très éloignés dans les deux disciplines (trois groupes d’écart ou plus).

La note ici

Extrait de touteduc.fr du 02.05.24

Répondre à cet article