> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Rapports officiels) > Educ. prior. Rapports de Ministère ou de Commission > En annexe du bilan national des RAR sont publiés les "Préconisations du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

En annexe du bilan national des RAR sont publiés les "Préconisations du rapport de l’IGEN – novembre 2009. "L’animation pédagogique des réseaux « ambition réussite »", par Anne Armand et Alain Houchot (3 p.)

11 janvier 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’annexe 01 (pages 106 à 108) du bilan national des RAR qui vient d’être rendu public reproduit les "Préconisations du rapport de l’inspection générale de
l’éducation nationale – novembre 2009.
L’animation pédagogique des réseaux « ambition réussite »,
Anne ARMAND & Alain HOUCHOT"

 

PREMIERE PARTIE : renouvellement de l’action pédagogique

1- La continuité pédagogique du RAR

Les professeurs référents :
- Garantir la continuité pédagogique du réseau par une égalité de traitement des deux
niveaux d’enseignement en recrutant des professeurs référents du premier et du second
degrés, ou, à tout le moins, dont les missions soient équilibrées entre les deux niveaux d’enseignement.
- Répartir le service des professeurs référents entre temps d’enseignement (qui les fait
admettre par les équipes enseignantes) et temps d’interventions spécifiques liées au
RAR.

Le comité exécutif :
- Faire du comité exécutif, au-delà d’une instance réglementaire, le lieu d’une véritable
réflexion sur l’action pédagogique menée dans le RAR.
- Relancer par le biais du comité exécutif la dynamique des liaisons écoles – collège : audelà
de la liaison CM2 / 6ème, les liaisons écoles maternelles / écoles primaires /
ensemble du collège.
- Construire chez le secrétaire du comité exécutif, acteur essentiel du fonctionnement
pédagogique du réseau, une nouvelle professionnalité, la transition entre la fonction de
coordonnateur et de secrétaire ne recouvrant pas un simple changement d’appellation.

L’équilibre entre premier et second degré :
- En raison du basculement opéré de fait du premier vers le second degré dans la mise en
place du pilotage du RAR, veiller à ne pas perdre l’expertise du premier degré en matière
d’analyse des difficultés scolaires et d’innovations pédagogiques, lorsqu’elle avait été
développée dans les ZEP.

2- Les pratiques pédagogiques
- Faire piloter au plus près les nouvelles organisations pédagogiques (emplois du temps,
constitution des groupes).
- Ne pas s’en tenir à ces seuls aspects organisationnels et favoriser chez les différents intervenants la construction de nouvelles postures professionnelles.
- Pour mettre en oeuvre les axes du contrat, favoriser des actions à l’intérieur de chaque
cours et de chaque discipline, sans privilégier uniquement des dispositifs originaux,
exceptionnels, mettant en oeuvre beaucoup de moyens et demandant beaucoup
d’intervenants.
- Par des actions de formation, donner aux enseignants les moyens de se constituer une
culture professionnelle commune pour dépasser le constat récurrent du manque de
travail en équipe et de perspectives transdisciplinaires.

3- L’individualisation des apprentissages et du parcours de l’élève
- Construire une réflexion précise sur le concept d’individualisation des apprentissages,
aider à sa mise en oeuvre, en évitant de le vider de son contenu en le réduisant à un
slogan.

 

DEUXIEME PARTIE : pilotage académique, impulsion, suivi

1- Le pilotage du dossier RAR
- Revenir sur le choix systématique d’un IA-IPR comme responsable académique du dossier RAR. Selon les compétences locales, confier le pilotage du dossier RAR à un tandem IA-IPR / IA-DSDEN.

2- La co-présence de l’IEN et de l’IA-IPR référent dans les réseaux
- Accroître la collaboration des IEN et des IA-IPR autour d’objets de travail communs.

3- L’accompagnement par l’ensemble des inspecteurs
- Veiller à maintenir, au fil des années, un accompagnement des acteurs de terrain. Garder
la mémoire écrite de cet accompagnement pour pallier les inconvénients entraînés par
les changements de personnes (enseignants, personnels de direction, inspecteurs).

4- L’accompagnement de proximité
- Organiser des réunions entre IEN, IA-IPR référent et professeurs référents pour assurer
un suivi pédagogique de leurs missions (au minimum, une en début d’année pour définir
les objectifs et les modalités de travail, une en fin de deuxième trimestre pour dresser un
bilan d’étape).
- Construire pour l’IA-IPR référent une vision pédagogique globale du réseau, au-delà des
enseignants de sa propre discipline appartenant au collège,
<br<. en suscitant une visite annuelle des autres IA-IPR de disciplines,
.
en instituant des comptes-rendus de ces visites à destination de l’IA-IPR
référent,
.
en organisant pour l’IEN et pour l’IA-IPR référent des moments d’observation
en commun dans chacun des deux cycles, afin qu’ils aient des objets de
travail et de réflexion partagés.
- Reconnaître dans la charge de travail des IA-IPR référents le poids de cette mission.
- Déterminer un engagement d’une certaine durée dans la mission d’IA-IPR référent :
puisque les changements de personnes, aux différents niveaux, sont importants dans les
RAR, il importe que l’IA-IPR référent puisse assurer une certaine continuité dans la
mémoire et l’animation du réseau.

 

TROISIEME PARTIE questions d’évaluation

1- L’évaluation des résultats des élèves
- Analyser, dans chaque réseau, les résultats des élèves non pas en termes de moyennes
mais de façon la plus individualisée possible.

2- L’évaluation des réseaux
- Concevoir des outils d’autoévaluation et d’évaluation externe clairement distincts selon
leurs finalités :
- évaluer pour donner des moyens ;
- évaluer pour mobiliser les acteurs ;
- évaluer pour faire évoluer une organisation et des structures.
- Mutualiser les recherches académiques pour construire au plan national des outils
d’autoévaluation et d’évaluation externe spécifiques aux RAR, rapidement opérationnels.

3- L’évaluation des enseignements et des enseignants
- Engager avec les corps d’inspection la construction d’une nouvelle
professionnalité autour de la question de l’inspection dans un RAR.
- Intégrer la question de l’évaluation des enseignements dans la réflexion actuelle sur
l’évaluation des RAR comme dans celle de l’établissement en général.

Lire le rapport intégral avec cette annexe

Lire la synthèse du rapport sur le site Education prioritaire

Des tirages papier de ce document seront adressés aux recteurs et aux pilotes de chaque réseau

 

Notes du QdZ :

- Ces "préconisations" développent le schéma de l’intervention faite par Anne Armand lors de la journée organisée par la DGESCO à Paris le 8 juin 2010 et qui présentait brièvement :
ce qui a bougé
ce qui n’a pas encore suffisamment bougé
ce qui n’a pas encore bougé
Perpectives à travailler.
Lire la trame de l’intervention d’Anne Armand

- Le texte de ce rapport Armand-Houchot a été repris dans le chapitre "Les réseaux ambition réussite" (pages 22 à 43) du rapport annuel 2009 des inspections générales.
Lire le rapport annuel 2009

Répondre à cet article