> ENSEIGN. SUPERIEUR et OUVERTURE SOCIALE > Enseign. supérieur (Général.) et condition étudiante > Quelle incidence les différences de milieu social et culturel ont-elles sur (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Quelle incidence les différences de milieu social et culturel ont-elles sur l’accès à l’enseignement supérieur et la réussite des études ? (OCDE, oct. 2015, 4 p.)

10 octobre 2015

Le niveau de formation des parents continue d’influer sensiblement sur celui de leurs enfants : un individu est ainsi 4.5 fois plus susceptible de suivre des études supérieures si l’un de ses parents est diplômé de l’enseignement supérieur que si ses deux parents ont un niveau de formation inférieur au deuxième cycle du secondaire. Les inégalités observées dans l’enseignement supérieur reflètent dans une large mesure les étapes antérieures de la scolarité.

Dans le deuxième cycle du secondaire, les élèves issus de milieu défavorisés sont ainsi moins susceptibles de bien réussir aux évaluations PISA, de terminer avec succès ce cycle d’enseignement et même d’aspirer à suivre des études supérieures. Néanmoins, les établissements d’enseignement supérieur peuvent encore jouer un rôle important dans la réduction des inégalités.

En plus de rendre l’enseignement supérieur plus accessible aux étudiants issus de milieux défavorisés, les politiques doivent les soutenir et améliorer leur réussite à ce niveau d’enseignement.

Extrait de oecd-ilibrary.org du 01.10.15 : Quelle incidence les différences de milieu social et culturel ont-elles sur l’accès à l’enseignement supérieur et la réussite des études ?

Lire le document intégral in Indicateurs de l’éducation à la loupe, 35, 4p.

Répondre à cet article