> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Dédoublement, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Positions de chercheurs et experts (...) > Bruno Humbeeck, psychopédagogue belge : "Des groupes de 12 élèves maximum, et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Bruno Humbeeck, psychopédagogue belge : "Des groupes de 12 élèves maximum, et le présentiel réduit pour n’y faire que des choses qui sont très significatives"

21 août 2020

Changer le système scolaire : "Des groupes de 12 élèves maximum, et le présentiel réduit pour n’y faire que des choses qui sont très significatives"

[...] Pour Bruno Humbeeck [psychopédagogue], pas de doute, "entre prêche et enseignement, le but n’est pas le même et le moyen d’y parvenir devrait donc être différent. Les grands nombres sont très efficaces pour prêcher : c’est économique car une seule personne dit les choses à un grand nombre de gens, mais sur le plan pédagogique, on ne peut nier que ça n’est pas une méthode efficace."

[...] Les petits groupes sont moins intimidants et moins énergivores
L’avantage du groupe de 10 est de permettre à tous les élèves de poser leurs questions, même les élèves les plus défavorisés, moins à l’aise à l’idée de prendre la parole devant un grand groupe. Par ailleurs, quand les enseignants se retrouvent face à un trop grand groupe, ils dépensent une énergie incroyable à gérer le groupe plutôt qu’à enseigner.

"Revenir à des groupes de 10 n’est ni inconcevable ni compliqué, du moment qu’on n’oblige pas les enseignants à répéter 3 fois la matière", explique Bruno Humbeeck. En cela, le numérique peut aider :
Extrait de rtbf.be du- 16.08.20

 

Voir la sous-rubrique EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Positions de chercheurs et experts ex-responsables du MEN)

Voir le mot-clé Taille des classes (hors dédoublement) (gr 5)/

Répondre à cet article