> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. Psycho. cognitive, Neurosciences > B* Mise en place de 6 cogniclasses dans les collèges REP Marcel Pagnol de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Mise en place de 6 cogniclasses dans les collèges REP Marcel Pagnol de Vernouillet (Eure-et-Loir) et Montesquieu d’Orléans

4 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Mise en place de 6 Cogniclasses

QUOI ?

Il s’agit de développer la métacognition autour de la manière dont fonctionne le cerveau. Les élèves sont formés à comprendre la mémorisation et la concentration du cerveau à partir de modules de formation. En apprenant la manière dont le cerveau apprend, comprend et mémorise, les élèves peuvent mettre en place des stratégies efficace pour leur scolarité.

- Thèmes
• Bien-être à l’école, climat scolaire, ergonomie des établissements
• Formation tout au long de la vie des enseignants

- Expérimentation

- Lien avec la recherche
Le projet est en lien avec les cogni’classes mises en place par Jean-Luc Berthier. Il se base sur les supports de formation proposés par le site et sur de multiples recherches en sciences cognitives :
• les 4 piliers de l’apprentissage de Stalinas Dehaene.
• les mécanismes et principes de l’attention (notamment Jean-Philippe Lachaux).
• tous les travaux sur la mémorisation (notamment la courbe d’Ebbinghaus et lutte contre l’oubli mnésique).
Toutes les données tirées de l’expérimentation sont remontées auprès de l’équipe de "Apprendre et former par les sciences cognitives" de Jean-Luc Berthier (https://sciences-cognitives.fr/)

QUI ?

L’action concerne 6 classes de l’établissement : 2 classes par niveau de 6e, 5e et 3e. Toutes les équipes pédagogiques de chaque classe sont concernées. Chaque équipe reçoit une heure de formation par mois sur la manière dont le cerveau comprend, est attentif et mémorise. Des éléments clés en main leur sont fournis pour réutiliser les éléments présentés dans leur cours. L’objectif est de permettre à tous de modifier ses pratiques professionnelles.

- L’équipe

• -Hamard Nadège, Rédacteur, Orléans-Tours

- Les partenaires

• Apprendre et former par les sciences cognitives https://sciences-cognitives.fr/ :
Mise à disposition de support de formation, conseil et recueil des données du terrain.

- Les participants
• Nombre d’académie(s) : 1
Nombre d’établissement(s) : 1
• Nombre de classe(s) : 6
• Nombre d’élève(s) : 114
• Nombre d’enseignant(s) : 20
• Nombre d’autre(s) participant(s) : 0

OÙ ?

Le collège est en REP avec des élèves qui manquent de motivation et ont des difficultés à se concentrer. De plus de nombreux élèves abandonnent rapidement devant la difficulté, ils manquent de confiance en eux.

Collège MARCEL PAGNOL, Vernouillet
6e, 5e, 3e

POURQUOI ?

- Problème identifié

Plusieurs constats ont été réalisés concernant les élèves depuis quelques années :
• Des difficultés à maintenir leur attention sur un exercice même simple pendant quelques minutes avec une focalisation immédiate sur tous les perturbateurs extérieurs : bruit dans le couloir, la salle mitoyenne ou l’extérieur, action d’un élève en classe (éternuement, toux, rire) ; ce qui entraîne une difficulté à récupérer le
groupe classe pour continuer le cours.
• Un abandon et manque de motivation pendant les évaluations.
• Des difficultés de sélection des éléments à mémoriser, une impression pour les élèves d’être noyés devant la somme des éléments à apprendre (notamment pour les 3e avec le brevet).
• L’utilisation de stratégies erronées pour apprendre.

Tous ces éléments entraînent une difficulté de mise au travail et des résultats très inquiétants dans la maîtrise des compétences de nombreux élèves, avec une sensation d’inutilité des enseignants ne sachant plus comment aider les
élèves.

QUAND ?

Du 23/06/19 au 03/07/20

COMMENT ?

Chaque classe bénéficie d’une heure de formation mensuelle pour comprendre comment fonctionne le cerveau quand il est en situation d’apprentissage. Les enseignants reçoivent aussi une heure de formation mensuelle sur les mêmes
thèmes que les élèves mais de manière plus poussée et avec des éléments concrets pouvant être mis en œuvre dans la manière de faire cours.

- Moyens mobilisés

- Modalités de mise en œuvre

→ Formation :
• Pour les élèves.
Une heure de formation mensuelle de septembre à mai pour chaque classe selon les thématiques suivantes :
◦ 6e, attention et compréhension.
◦ 5e, attention, compréhension et mémorisation.
◦ 3e, mémoriser efficacement.

• Pour les enseignants.
Une heure de formation mensuelle de septembre à mai sur les mécanismes de fonctionnement du cerveau : être attentif, comprendre, mémoriser.

→ Développer l’attention.
Un protocole de "gymnastique attentionnelle" est élaboré pour toute l’année. Ce protocole allie différents éléments de méditation en pleine conscience, de sophrologie, de visualisation et d’imagerie mentale pour permettre aux élèves de développer leur attention et de choisir les moments où ils la mettent en œuvre. Ce protocole s’axe sur 4 objectifs :
• Prendre conscience de soi et apprendre à contrôler sa respiration.
Apprendre à verbaliser pour atteindre des objectifs simples. Se donner confiance en soi.
• Déplacer et fixer son attention. Apprendre à contrôler ses pensées et à faire abstraction des distracteurs (externes ou internes).
• Développer l’attention créative. Apprendre à utiliser son écran mental pour réfléchir, comprendre et mémoriser.

Ce protocole est accompagné d’exercices sous forme de jeux (les différences, rechercher un ou des intrus, memory) permettant d’étirer le temps d’attention des élèves et de développer leur attention soutenue.
Tous ces exercices sont mis en place à chaque fois que l’enseignant ou les élèves en ressentent le besoin (avant une tâche complexe, une évaluation, après la récréation).

→ Travailler la mémorisation.
Les classes de 3e ont un cahier de réactivation qui permet de lutter contre l’oubli mnésique. Chaque enseignant inscrit si nécessaire, une ou deux questions concernant l’essentiel du cours à retenir. Il indique sur le cahier la réponse attendue ainsi que la date. Cette question sera ensuite posée par un autre enseignant selon les dates suivantes : J (ou J+1), J + 1 semaine, J + 1 mois et J + 4 mois.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique
Plusieurs éléments sont pris en compte :
◦ Les résultats du DNB, notamment sur la partie de l’examen final. On pourra sans doute comparer avec les classes qui ne sont pas en Cogni’classe.
◦ La comparaison des compétences acquises par les classes en Cogniclasse par rapport aux autres classes.
◦ Le climat de travail en termes de motivation, refus de travail, participation.
◦ Le ressenti des élèves des classes concernés.
◦ Le ressenti des enseignants concernés.

ET APRÈS ?

• Pour les élèves :
◦ Pour tous les élèves, une amélioration de la motivation et une diminution de l’abandon avec un mieux-être à l’école. Une plus grande implication dans leur scolarité pour agir au lieu de subir.
◦ Pour les 3e, une amélioration de la restitution des connaissances et le développement d’habitudes de mémorisation et de techniques d’apprentissage.
◦ Pour les 6e et les 5e, une amélioration de la concentration en classe avec moins de décrochage d’attention en classe et un meilleur réinvestissement des notions apprises.

• Pour les enseignants
◦ La prise en compte des sciences cognitives dans l’enseignement afin de favoriser la différenciation pédagogique.
◦ L’utilisation des techniques de mémorisation dans la mise en œuvre des cours et les devoirs demandés.

• Pour l’établissement
◦ Une amélioration des résultats du brevet.
◦ Une diminution du manque d’appétence scolaire et remotivation des élèves.
◦ Un meilleur climat scolaire.

- Développement et suite de l’action

Ce projet est mis en place depuis la rentrée 2018 avec au départ 3 classes concernées. La rentrée 2019 l’a élargi à 6 classes. Pour la rentrée 2020, nous envisageons son élargissement à l’ensemble des écoles du secteurs et son essaimage à d’autres classes du collège. En effet, les collègues mettent en place de nombreux éléments appris en formation à toutes leurs classes et pas uniquement celles concernées par le projet.

Extrait de Innovathèque (8 pages)

 

COGNI’CLASSES Collège REP Montesquieu d’Orléans REP

Campagne du 31.03.2020 au 10.04.2021
Action d’innovation ou d’expérimentation (CARDIE)

Coordonnateur :
DOISNEAU - SVT

Personnel(s) :
• VENAILLE - Physique/Chimie
• GUILLAUME - Mathématiques
• GANDON - Français
• CAILLOUX - Espagnol
• MANCEAU - Espagnol
• DEGREGNY - Physique/Chimie
• TOUSSAINT - SVT
• BISBROUK - Technologie
• BRIK - professeur documentaliste
• LE BLOND - Histoire/Géographie-EMC
• MONTAGNE - PE SEGPA
• FREMONT - PE SEGPA

Liens avec le projet de l’établissement

• AXE 1 : INSTALLER UNE DYNAMIQUE DE RÉUSSITE CHEZ LES ÉLÈVES : RÉDUIRE LES INÉGALITES SCOLAIRES /développer des activités pédagogiques pour valoriser les compétences de chaque élève.

• AXE 3 : CRÉER LES CONDITIONS FAVORABLES À UN CLIMAT D’APPRENTISSAGE SEREIN / Favoriser une meilleure estime de soi : bonne perception de ses compétences / bonne confiance en soi

Liens avec les 4 parcours éducatifs

Dans le cadre de la protection à la santé, ce projet intègre des démarches visant à créer un climat d’établissement favorable àla santé et au bien-être de tous les membres de la communauté éducative.

Parcours éducatifs concernés - EDD/ EMI

• parcours éducatif de santé

Les élèves
66 élèves (5ème)

Objectifs de l’action (élèves)

D’après les enquêtes PISA et PIRLS, les élèves français figurent parmi ceux qui ont le moins confiance en leurs propres capacités, sont les plus anxieux, présentent une forte défiance envers le système scolaire en général et une faible capacité à coopérer entre eux par rapport aux autres pays de l’OCDE.Ceci est corrélé aux catégories socio-professionnelles dont les élèves sont issus.Cette observation est donc particulièrement valable en éducation prioritaire.Ce projet est une expérimentation qui s’appuie sur des ressources, des pistes de travail et elle vise à parfaire l’autonomie intellectuelle des élèves et donc améliorer leurs capacités d’apprentissage : elle doit amener les élèves à réfléchir sur leur méta-cognition.Plus-value :- ritualiser et appliquer des pistes pédagogiques préconisées par les neurosciences cognitives dans la classe- prendre du plaisir à être dans la classe : améliorer le climat de la classe- trouver sa place dans la classe quel que soit son niveau.

Objectifs de l’action (équipe éducative)

Dans ce projet, les enseignants ont un rôle d’expérimentateur :tester des outils, des démarches pour faire comprendre aux élèves le rôles du cerveau sur les domaines de la cognition (langage, mémoire, raisonnement, apprentissages, motricité, perception...).
Cela demande de développer le travail collectif entre collègues autour d’un projet (2 classes de 5ème générale, 1 classe de5ème SEGPA / une équipe pédagogique avec plusieurs professeurs intéressés et impliqués).
Plus-value :
• réussir la mise en place des pistes pédagogiques préconisées par les neurosciences cognitives dans la classe
• prendre du plaisir à être dans la classe
• permettre aux meilleurs de devenir excellents et aux moins motivés de progresser et retrouver le plaisir d’apprendre :améliorer la performance scolaire de tous les élèves.
• pouvoir partager ensemble et être réactifs aux différentes situations problématiques qui pourraient survenir.

Modifications des pratiques habituelles

• Les pistes pédagogiques d’une cogni-classe ont trait aux domaines suivants : mémorisation, compréhension, attention, implication active et évaluation. Pour chaque domaine, il existe de nombreuses pistes. Tous les domaines ne peuvent pas être engagés en même temps la première année.
Au collège Montesquieu, nous avons choisi la mémorisation et l’attention comme domaines à développer sur l’année 2020/2021.

• Les pratiques dans la classe :
◦ rituels dans toutes les disciplines concernées
◦ choix et mise en pratique d’outils pour les 2 domaines retenus (mémorisation et attention)
◦ temps de réflexion sur le méta-cognition de chacun
◦ un d’un cahier de réactivation

• Les pratiques hors de la classe :
◦temps de concertation : un temps de travail en amont (de maià juillet) : 3 réunions pour le choix des pistes dans les 2 domaines MÉMORISATION et ATTENTION + planifier l’année 2020/2021 (information aux parents, cahier de réactivation, outils de suivi pour s’assurer de la rigueur sur la démarche ) + recenser les besoins pour la mise en œuvre (présence de la direction) et 1 réunion mensuelle sur toute l’année scolaire
◦ l’auto-formation
◦ création d’outils ou utilisation d’existants
◦ formation pour certains outils, notamment numériques (plickers, classroomscreen, quizlet ...)

Fiche académique

 

La liste des projets dans l’académie d’Orléans-Tours

 

En bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique Pédag. Psycho. cognitive, Neurosciences (chemin en haut de la page 🏠)

Répondre à cet article