> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Décrochage, Remotivation, Orientation) > B* Définir 4 catégories de décrocheurs pour leur proposer un parcours (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Définir 4 catégories de décrocheurs pour leur proposer un parcours individualisé au collège REP Audembron à Thiers

15 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Dernière mise à jour le 30.06.21

Un besoin d’air

QUOI ?

A partir du repérage des élèves susceptibles d’être décrocheurs, nous proposons de créer des parcours individualisés pour chaque élève repéré, en fonction des quatre catégories de décrocheurs définies par Michel Janosz : les discrets, les désengagés, les sous-performants, les inadaptés. Il s’agira avant tout de donner du sens aux apprentissages scolaires et plus généralement du sens à la construction d’un futur parcours professionnel. A chaque profil correspond une réponse particulière, laquelle se veut co-construite avec l’élève pour donner ou redonner du sens aux apprentissages scolaires. Le dispositif proposé se veut anticipateur des difficultés et pas seulement acte de remédiation. Il a pris appui sur un séjour déclencheur du 24 au 28 août, proposé à 45 élèves repérés par l’équipe éducative de la 6ème à la 3ème. Ce séjour sera l’occasion de créer un lien fort entre jeunes et adultes. Une cohésion autour de l’élève sera mis en place par une équipe éducative élargie et multi-métiers.

QUI ?

2 membre(s) dans l’équipe

Une cohésion autour de l’élève est mis en place par une équipe éducative élargie et multi-métiers : enseignants, Assistants d’éducation, CPE, coordonnateur, direction, Psy-En, pole médico-social ainsi que des partenaires extérieurs tels que le DRE pour 47 élèves de 4ème et 3ème, pour lesquels le risque de décrochage nous semble le plus prégnant et pour lesquels un accompagnement individualisé est mis en place.

- Les participants

• 47 élève(s)
• 15 enseignant(s)
• 10 autre(s) participant(s)

OÙ ?

CLG ANTOINE AUDEMBRON, Thiers, Clermont-Ferrand (006)

Collège - 4ème, 3ème

Un des objectifs est de travailler sur le bien être des élèves pour qu’ils se sentent mieux au collège en travaillant sur le renforcement des compétences psycho-sociales et en se réappropriant les espaces du collège. Cela passe notamment par la mise à disposition d’une salle pour travailler, mener les ateliers collectifs, les jeux vidéos, se détendre. Cet espace, installé dans une salle de classe mis à disposition pour le projet doit servir, dans la gestion de temps de tension avec des adultes ou les pairs, de sas de décompression, de lieu de retour au calme, à l’apaisement.

Clermont-Ferrand CLG ANTOINE AUDEMBRON (063)

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 0 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Le souhait d’accompagner les élèves en difficulté résulte d’une longue réflexion car si certains élèves sont en difficulté permanente, le confinement a détérioré cette situation. Les difficultés scolaires des élèves ont été identifiées par les professeurs principaux ou les professeurs des écoles après le confinement, puis avec les élèves eux même à la rentrée de septembre lors d’un entretien portant sur leur relation aux apprentissages, les conditions de vie hors du collège, leur connaissance d’eux même, leurs centres d’intérêt. Les besoins concernent des lacunes et retards scolaires, ainsi que des problèmes d’organisation. Pour de nombreux élèves, notamment « les inadaptés », une difficulté à maîtriser leurs émotions et en particulier la colère persiste. Pour la majorité, on observe un manque de sens donné à leur scolarité d’où un manque de confiance et une incapacité à se dépasser. Enfin, la majorité des élèves reconnaissent passer beaucoup devant de temps devant les écrans.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Deux types d’évaluation seront menées en parallèle :

• Une évaluation de l’évolution des compétences scolaires (les résultats de l’élève se sont-ils améliorés ?) valable pour tous les élèves concernés
• Une évaluation pour chaque profil de décrocheur :
◦ pour les décrocheurs discrets : une fiche « bien-être » complétée en début puis en fin d’année
◦ pour les décrocheurs désengagés : un comptage des présences, retards, présence des familles et finalisation du projet
◦ pour les décrocheurs sous-performants : la capacité à identifier et verbaliser de manière de plus en plus précise leurs difficultés
◦ pour les décrocheurs inadaptés : des indicateurs chiffrés sur une grille de suivi, la présence aux rendez-vous avec le tuteur, la mise en œuvre de l’engagement sur le travail de l’orientation

QUAND ?

Du 23/08/2020 Au 05/09/2021

COMMENT ?

Fin août, 45 élèves participent à l’Ecole Buissonnière, première rencontre avec les tuteurs. Durant l’année scolaire, pour les décrocheurs discrets possibilité d’un tutorat entre élèves ; aide individualisée avec suivi par un AED ; accompagnement par des entretiens réguliers avec le personnel d’encadrement. Pour les décrocheurs désengagés, recherche avec un tuteur d’un ou plusieurs centres d’intérêt, pouvant faire l’objet d’un projet personnel réalisable sur une année scolaire. Pour les décrocheurs sous-performants, des séances avec des AED ou DRE d’anticipation des séances scolaires pour éviter les surcharges et permettre une concentration des élèves concernés sur l’objectif de la séance. Ils seront priorisés pour le dispositif « devoirs faits ». Pour les décrocheurs inadaptés, le lieu dédié peut leur permettre de s’isoler et de s’apaiser, il sera suivi par un tuteur adulte avec entretien toutes les deux semaines, et accompagné sur le parcours d’orientation.

- Modalités de mise en œuvre

• Juin 2020 : identification des élèves fragiles scolairement. Mis en place de la salle décrocheurs.

• Septembre 2020 : entretien avec les élèves du niveau de 4ème et 3ème. Prise de contact avec les professeurs principaux pour valider la liste des élèves. Identification des tuteurs. Inscription des élèves à devoirs faits et au DRE.

• Octobre :
◦ Réunion de l’équipe de suivi pour décider du type de suivi par élèves.
◦ Réunion avec les élèves décrocheurs et non décrocheurs pour le projet « Atlantide » de création d’un jeu de piste numérique géolocalisé permettant de visiter et raconter l’histoire de la ville de Thiers autrement.
◦ Prise de contact avec les familles et les élèves pour valider et accord des familles pour le suivi

• Novembre : Mis en route du projet « Atlantide » qui se déroule tout au long de l’année. Prise de contact avec les familles et les élèves pour valider et accord des familles pour le suivi. Mis en place du suivi, notamment le tutorat par les adultes et les pairs. Début des entretiens individuels orientation.

• Décembre : Atelier collectif orientation. Atelier sur le numérique : travail sur les jeux vidéo

• Janvier : Atelier sur le numérique : travail sur les jeux vidéo. Début ateliers collectifs sur le bien-être et gestion de la colère par le personnel de l’établissement

• Février : Travail individuel orientation.Travail auprès des élèves pour développer CPS. Atelier sur le numérique : travail sur les jeux vidéo

• Mars : Début des ateliers de sophrologie. EPE 63. Atelier sur le numérique : travail sur les jeux vidéo.

• Avril : Présentation aux parents du projet « analyse de jeux videos ». EPE 63.

• Mai : EPE 63.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

Critères d’évaluation/ réussite :
◦ Sous performants : Amélioration des résultats scolaires/ Acquisition de compétences/ Conscientisation de ces difficultés/ Notes et le rapport devoirs faits.
◦ Discrets : Notes et le rapport devoirs faits/ Présence ou non aux activités auxquels il était inscrit/
Fiche bien-être au départ et à la fin.
◦ Désengagés : Amélioration des résultats scolaires/ Nombre de jours d’absences/ retards
Présence ou non aux activités auxquels il était inscrit
◦ Inadaptés : Nombre de punitions diminue/ Rendez-vous honoré avec le tuteur/ Sens de l’engagement

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Le constat final sera réalisé à la fin de l’année scolaire.

ET APRÈS ?

Extrait de Innovathèque du 10.03.21

Répondre à cet article