> VI- PÉDAGOGIE(S) (Innovation et CNR, Disciplines, Espaces, ACTIONS LOCALES) > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Décrochage, Absentéisme, Remotivation) > B* Proposer, avec l’aide de Dominique Bucheton, un programme de formation (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Proposer, avec l’aide de Dominique Bucheton, un programme de formation à la lutte contre le décrochage progressif à partir de la 6e au collège REP+ Albert Camus de Meaux (CNR)

21 mai

En classe
Projets innovants CNR Notre école, faisons la ensemble

Fonction du porteur de projet Principal et Responsable FOQUALE / Coordonnatrice conseil MLDS

Date de validation du projet 03/12/2023

DESCRIPTIF DU PROJET

Objectifs ​

 Faire de la classe un espace de curiosité, de réflexion et d’exigence afin d’entretenir l’intérêt chez l’élève tout au long de sa scolarité et éviter le décrochage progressif de certains.
Exercer des postures et gestes professionnels d’accrochage dans la classe
Construire des situations d’apprentissage efficaces
Allier fermeté et bienveillance
Mettre en place coactivité enseignant-élève et co-construction

 En partant du terrain, amener les enseignants à s’engager dans des pratiques d’accrochage et les rendre pérennes par la construction de collectifs de travail.

 Contribuer à l’existence d’un climat scolaire serein.

 Améliorer la réussite des élèves.

Lutter contre le décrochage scolaire ;Lutter contre les difficultés scolaires ;L’évaluation des élèves ;L’apprentissage des fondamentaux (plan maths et français) Climat scolaire (prévention et lutte contre les discriminations, les violences, le harcèlement)

Idées initiales

Nombreux enseignants rencontrés dans les établissements du district, notamment les référents décrochages scolaires réunis plusieurs fois dans l’année en réunion formation, partagent le constat suivant : en 6ème, une grande majorité d’élèves arrivent enthousiastes, ils sont curieux, montrent de l’envie, puis progressivement en 5e, un certain nombre d’entre eux perdent leur « motivation » et parviennent en 4e-3e en quelque sorte « éteints » subissant leur scolarité et n’entrant plus dans les apprentissages. Le climat en classe devient pesant et la transmission du savoir difficile voire même impossible. Ce processus de décrochage est une réelle problématique.

Ceci s’est vu confirmer par une enquête menée sur un échantillon de 6 collèges (urbains, semi-urbains et ruraux) du district de Meaux. Le nombre d’élèves décrocheurs suivis par les GPDS croît de la 6e aux niveaux 4e-3e avec de plus une augmentation du nombre de décrocheurs que l’on pourrait qualifier de passifs.

La FOQUALE s’est posée la question suivante : que faire pour éviter ce décrochage progressif, cette déperdition d’intérêt pour l’école, qui gagne certains élèves au fur et à mesure de leur scolarité ?
Hypothèse émise : travailler sur les postures et gestes professionnels d’accrochage en classe afin de faire de la classe un espace de curiosité, de réflexion, dans lequel l’élève est acteur.

En avril 2022 dans le cadre de la 8e semaine de la persévérance scolaire, la FOQUALE a organisé une intervention et un atelier animés par Madame Dominique Bucheton sur la thématique des postures et gestes professionnels dans la classe. Les chef(fe) des EPLE du district ont libéré les enseignants volontaires pour y participer.
C’est à la suite que l’action « En classe » a vu le jour à la rentrée scolaire 2022-23. Une vingtaine d’enseignants ont commencé à travailler ensemble avec l’appui de Dominique Bucheton sous format d’ateliers. Ils ont échangé, identifié des pistes de travail, élaboré des pratiques alimentées par la théorie apportée et les ont expérimentées au sein de leurs classes. Des résultats positifs ont été observés en termes d’ambiance de classe et d’entrée dans les apprentissages. A cela s’ajoute chez les enseignants un sentiment de « mieux-être » et de « devoir accompli » en fin de séance.
Au vu des premiers apports bénéfiques notés, une nouvelle conférence-atelier organisée en avril 2023 lors de la 9e semaine de la Persévérance a été organisée au cours de laquelle plusieurs enseignants ayant participé à l’action sont venus témoigner. Nombreux autres souhaitent se joindre à eux que ce soit de leur propre établissement ou autre. Un début de collectif et de passation est en train de se créer.

Il apparait aujourd’hui indispensable à la FOQUALE de poursuivre cette action, de la pérenniser et de l’étendre géographiquement et dans le temps. Il sera possible de mesurer les impacts positifs des pratiques mises en place sur plusieurs années.

Plan d’action

Public ciblé et moyens de repérage :
Enseignants volontaires d’EPLE du district, ceux ayant participé à l’action en 2022-23 souhaitant poursuivre, d’autres des mêmes établissements sensibilisés par les premiers, d’autres encore ayant découvert cette action lors de la conférence-atelier ou grâce à la vidéo (réalisée à cette occasion par la cellule de mission de lutte contre le décrochage scolaire du SAIO de Créteil et transmise aux EPLE).

Modalités organisationnelles et calendrier :
Démarrage en octobre.
Plusieurs temps de regroupements sur l’année scolaire d’octobre à juin
 entre tous les participants, 3 journées ateliers animées en présentiel par Dominique Bucheton et/ou sa collègue Danielle Alexandre avec l’appui de la coordonnatrice conseil MLDS du district et un temps en distanciel. Pour raison de distance (Montpellier) et donc de fatigabilité, Madame Bucheton nous a proposé de partager l’action avec sa collègue Danielle Alexandre résidant en Ile de France et avec qui elle travaille régulièrement depuis de nombreuses années.
 par « équipe », régulièrement toute l’année sous forme de courtes réunions et groupes de travail au sein de chaque EPLE concerné selon les expérimentations et projets menés.
Fin en juin.

Contenu :
témoignages des enseignants sur des problématiques rencontrées et des situations de classe amenant les élèves à être acteurs ; échanges de pratiques ; apports théoriques ; réflexion commune pour dégager les pistes de travail ; en fonction, élaboration de formats de séances qui placeraient les élèves en situation efficace d’apprentissage ; expérimentation en classe (les enseignants d’un même EPLE pourront aller s’observer) ; retour pour valider ou adapter ; appropriation…
Les enseignants ayant fait partie de l’action en 2022-23 seront de véritables atouts en tant qu’ambassadeurs dans leur établissement dans un objectif de « faire tache d’huile » et auprès des nouveaux participants en richesse d’apports de ce qu’ils ont déjà construit.

Personnels mobilisés :
les membres de la FOQUALE du district 3 et plus particulièrement la coordonnatrice conseil MLDS.

Partenaires associés :
 Madame Dominique Bucheton.
Madame Dominique Bucheton a été enseignante en Français, professeure honoraire des Universités en science du langage et de l’éducation à l’université de Montpellier 2. Elle a dirigé des travaux sur la question du pouvoir réflexif du langage, des écrits intermédiaires pour penser apprendre et se construire, des gestes professionnels et postures des enseignants, des postures et gestes d’étude des élèves. Elle y montre comment enseignants et élèves peuvent s’enfermer dans un jeu de postures réciproques délétères ou, au contraire, travailler de concert pour faire de la classe un espace de curiosité et d’exigence. Dans son livre « Les gestes professionnels dans la classe, elle démontre que transmettre les « savoirs fondamentaux » n’est possible qu’en éveillant la liberté de penser et en suscitant le goût d’apprendre ensemble.
 Madame Danielle ALEXANDRE.
Madame Danielle Alexandre, agrégée de Lettres modernes, a toujours, par choix, enseigné en milieu dit difficile. Elle a coordonné plusieurs ouvrages pour le CRDP ou le ministère de l’Éducation nationale. Convaincue que théorie et pratique sont indissociables, elle allie depuis fort longtemps pratique de classe, formation d’enseignants et formation de formateurs. Dans son livre « Les méthodes qui font réussir les élèves », elle expose les principales méthodes et options pédagogiques, qu’il s’agisse des précurseurs ou des recherches les plus récentes en sciences de l’éducation, en mettant toujours en relation sources théoriques, situations concrètes d’apprentissage et problématiques de l’enseignement aujourd’hui.

Type de prestation demandée dans le cadre de CNR Intervenant extérieur

Extrait de cnr-nefle.gogocarto du 03.12.23 (validation)

Répondre à cet article