> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (EAC) > B* Classe multi-niveaux Arts plastiques, culture et patrimoine en 5e et 4e (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Classe multi-niveaux Arts plastiques, culture et patrimoine en 5e et 4e au collège REP Anatole France de Sin Le Noble (Nord)

7 mars

Classe multi-niveaux Arts plastiques, culture et patrimoine

QUOI ?

Un projet multi-partenarial, multi-niveaux et interdisciplinaire alliant les arts plastiques à d’autres disciplines (éducation musicale, EPS, histoire-géographie) est proposé à des d’élèves de 5e et 4e regroupés pour expérimenter une option supplémentaire Culture et Patrimoine.

C’est autour de la ville que le projet prend appui. Grâce à la combinaison des disciplines, les élèves interrogent leur espace de vie sous différents angles complémentaires : culturel, artistique, historique et sensoriel. Ils découvrent la ville et exploitent son potentiel culturel en alternant cours en classe et cours hors de l’établissement.

Ces différentes approches associées à un renforcement des pratiques artistiques nourries par des partenariats culturels (artistes/musée) multiplient l’apport de connaissances et agissent sur l’imaginaire pour réinventer la ville avec leurs propres créations plastiques qui feront l’objet d’une exposition au musée.

https://www.canva.com/design/DAEiIWRhft0/share/preview?token=J-SbCA4Jk6PJPnCRNi03qw&role=EDITOR&utm_content=DAEiIWRhft0&utm_campaign=designshare&utm_medium=link&utm_source=sharebutton

https://www.canva.com/design/DAEW4IwCvkc/share/preview?token=j598wXZpfhBsZNTY8RcuXA&role=EDITOR&utm_content=DAEW4IwCvkc&utm_campaign=designshare&utm_medium=link&utm_source=sharebutton

QUI ?

4 membre(s) dans l’équipe - 2 partenaire(s)

• Le dispositif regroupe 21 élèves issus de 4 classes (5e et 4e). La sélection s’est effectuée sur la motivation des élèves et non sur leurs compétences scolaires à partir d’un QCM.
L’équipe est composée de deux professeurs d’arts plastiques qui alternent leurs interventions, un professeur d’éducation musicale, un professeur d’histoire-géographie et deux professeurs d’éducation physique et sportive qui interviennent de façon ponctuelle.

• Les arts plastiques sont au cœur de la pratique des élèves, ponctués et enrichis par différentes interventions partenariales et disciplinaires.
En 2021-2022, intervention auprès des élèves d’un dessinateur/peintre, artiste graphique spécialiste de la valorisation du patrimoine. Partenariat avec le musée de la Chartreuse de Douai qui accueille les élèves pour des visites de collections et d’expositions.
D’autres partenariats sont envisagés avec la ville de Douai (Photothèque, Ecole d’art, Office du tourisme, Tandem Scène nationale).

- Les partenaires

Structure Participation Contact Période
Structure|Participation|
Musée de la Chartreuse de Douai|Partenaire de la CHAAP, visites des collections et expositions temporaires|
Charles Dubus|Artiste / Intervention au collège|

- Les participants

• 21 élève(s)
• 6 enseignant(s)
• 0 autre(s) participant(s)

OÙ ?

ANATOLE FRANCE, SIN LE NOBLE , Académie de Lillee (009)

Collège - 5ème 4ème

Le collège Anatole France fait partie du réseau d’éducation prioritaire. Il est situé à Sin le Noble, commune urbaine de la banlieue de Douai.

Il s’agit, ici, de développer l’enseignement hors classe afin de stimuler et motiver les élèves. Habitués à apprendre assis à une table, ils découvrent la possibilité d’apprendre par la pratique et l’expérience physique en dehors du collège.

Enclins à un certain immobilisme et souvent démunis ou éloignés des structures culturelles, les élèves vont exploiter le potentiel de l’agglomération de Douai, y appréhender la richesse du patrimoine culturel limitrophe de leur lieu de vie, avant d’aller plus loin, explorer leur région.

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 1 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

• Bien que la région offre de multiples structures culturelles et patrimoniales, les élèves et leurs familles, n’y ont pas forcément accès ou ne s’y sentent pas légitimes. Après une phase d’analyse, nous avons constaté que beaucoup de nos élèves ne sont jamais allés au musée ou ont des a priori. La définition même du mot musée est souvent approximative ou erronée par des représentations stigmatisées.

• Le manque de mobilité est souvent un frein au choix d’orientation par les représentations éloignées de la réalité (distance, famille, prix, peur de l’inconnu).

• La méconnaissance des lieux, des réseaux culturels, la faible implication des parents dans la scolarité culturelle des élèves et le contexte social, sont les moteurs principaux de la création de ce dispositif.

- Indicateur(s) quantitatif(s)

Indicateur Périodicité Source Date initiale Valeur initiale
Maitrise du domaine 1 du socle commun Annuelle 05/09/2021 0.1
Nbre de projets présentés à l’oral DNB 2023/2024 Annuelle 30/06/2022 0.1

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Influence du projet sur :

• L’enrichissement des connaissances et l’acquisition des compétences
• L’aisance à l’oral
• L’esprit collaboratif, le climat de classe
• La confiance en soi et l’estime de soi
• Le parcours d’orientation
• Les représentations sociales et culturelles
• Le changement de pratiques pédagogiques

QUAND ?

Du 01/09/2021 Au 01/07/2024

COMMENT ?

• Contribuer au parcours de réussite des élèves par un projet interdisciplinaire et multi-partenarial axé sur une offre culturelle ambitieuse.
• Proposer une option Arts Plastiques associant des élèves de deux niveaux (5e/4e) en vue d’un regroupement 4e/3e l’année suivante, voire d’une poursuite d’études en lycée avec le choix d’une option artistique.
• Apprendre à apprendre autrement, au collège mais aussi ailleurs (en ville, au musée…) avec les enseignants, les artistes, les intervenants des structures culturelles et patrimoniales.
• Fédérer une équipe pédagogique autour des arts plastiques, croiser les regards, amener une complémentarité qui multiplient l’apport de connaissances.
• Ouvrir les élèves sur leur environnement, rendre accessible leur territoire pour favoriser la mobilité.
• Découvrir, redécouvrir, percevoir, sentir, s’approprier pour enfin réinventer, laisser libre cours à l’imaginaire et construire ses propres « œuvres ».

- Modalités de mise en œuvre

• Les élèves sont recrutés sur leur motivation à partir d’un QCM dans lequel chaque professeur a proposé des questions pour vérifier leur curiosité.

• Chaque semaine, les élèves ont deux heures d’option. Ils alternent les cours en classe et hors établissement (découverte d’œuvres en classe ou au Musée de la Chartreuse de Douai, parcours en ville…).

• L’étude cartographique de la ville s’effectue, en classe, sous forme de jeu (carte de la ville et carte de jeu). Le géocatching dans la ville leur permet de (re)découvrir l’architecture, de traverser le temps à travers les différents styles du patrimoine local. Ils acquièrent des repères historiques et géographiques.

• Les élèves sont confrontés à l’œuvre et à l’artiste. Par exemple, ils ont pu observer les qualités plastiques, techniques et historique de la pratique et des représentations de la ville de l’artiste partenaire exposé au musée. Lors de cette rencontre, l’artiste a présenté son parcours, ses œuvres, outils et techniques.

• En arts plastiques, les connaissances acquises au travers des apprentissages, des œuvres, des rencontres artistiques et des sorties pédagogiques sont réinvesties par les élèves, par des représentations plastiques symboliques et poétiques qui seront exposées, en fin d’année, au musée partenaire.

• L’EPS dynamise l’appréhension physique de l’espace, notre 6e sens "la proprioception" (équilibre, déséquilibre, mouvement, symbiose).

• L’histoire complète la démarche par les différentes représentations des perceptions de la ville (fouilles, plan, maquette, archives, architectures).

• En éducation musicale, la découverte sonore et vibratoire de la ville (bruit, rythme, répétition) vient enrichir l’expérience des élèves. Un projet filé sur l’année s’intègre aux pratiques plastiques des élèves en proposant des captations de sons pour l’exposition finale où la communauté éducative, les partenaires et les familles seront conviés.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

Par l’équipe enseignante
◦ plan relief, musée->https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/public/api-rest/documents/40144/plan%20relief,%20mus%C3%A9e]
croquis
◦ expo temporaire->https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/public/api-rest/documents/40146/expo%20temporaire]

- Indicateur(s) quantitatif(s) actualisé(s)

Indicateur Date initiale Valeur initiale
Maitrise du domaine 1 du socle commun 05/09/2021 0.1
Nbre de projets présentés à l’oral DNB 2023/2024 30/06/2022 0.1

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Après trois mois de dispositif, nous constatons déjà des bénéfices : les élèves ont acquis des repères historiques et géographiques à travers les œuvres, leur participation orale est plus pertinente, ils prennent confiance en eux. Nous observons également une meilleure cohésion du groupe.

ET APRÈS ?

• Ouvrir les élèves sur ce qui les entoure, leur territoire pour favoriser la mobilité.
• Multiplier l’apport de connaissances et acquérir des compétences
• Enrichir le PEAC des élèves
• Développer l’esprit créatif, la confiance en soi, l’estime de soi, l’esprit critique
• Permettre à des élèves d’envisager une orientation plus spécifique, vers des options Arts Plastiques ou Cinéma au lycée.

- Diffusion

Diffusion Type
Exposition Réunion
Exposition au musée, en fin d’année, des réalisations artistiques des élèves
Blog Vidéo
Création d’un blog sur l’ENT pour suivre l’évolution du projet

- Développement et suite de l’action

• Ce dispositif regroupe des élèves de 5e et 4e. Le souhait est d’ouvrir, l’année prochaine, deux classes, l’une regroupant des élèves de 6e et 5e et l’autre de 4e et 3e, afin de permettre aux élèves actuels de suivre une progression et atteindre un bagage artistique et culturel important avant l’entrée au Lycée.

• Quatre circuits culturels différents seront proposés afin de diversifier chaque année le parcours de l’élève.

• Cette démarche permettra aux élèves de présenter à l’oral du Brevet, l’un des multiples parcours proposés.

• Des liens inter-degrés sont envisagés de manière efficace et cohérente en fonction des différents profils des élèves.

Extrait d’Innovathèque du 11.02.22

Répondre à cet article