> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage et absentéisme > Micro-lycée, Micro-collège > B* Continuum "présentiel/distanciel au service du raccrochage" au Microlycée (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Continuum "présentiel/distanciel au service du raccrochage" au Microlycée 276 de l’académie de Normandie

3 mai

Continuum "présentiel/distanciel au service du raccrochage"

QUOI ?

L’action cherche à soutenir les jeunes inscrits dans une structure de retour à l’école dans leurs projets en mettant en place une nouvelle relation élève/enseignant pour un climat scolaire propice à leur retour en scolarité.

Fusionner progressivement l’espace physique avec l’espace numérique (salle d’accueil et outils familiers à nos jeunes) permet une continuité, un renforcement des liens entre jeunes et enseignants, entre pairs et entre jeunes et l’Institution.

Permettre aux jeunes de créer des réseaux numériques les rend acteurs, les implique et ainsi facilite les échanges. Adapter des espaces d’accueil, d’accompagnement et d’écoute renforce l’engagement, la cohésion et la relation de confiance. C’est aussi l’occasion de prendre du temps pour mieux se comprendre.

QUI ?

4 membre(s) dans l’équipe

Toute l’équipe pédagogique du Microlycée 276 de l’Académie de Normandie est engagée dans la mise en réussite de ces jeunes en retour en scolarité en faisant évoluer la relation enseignants/élèves. Ce qui implique de reconsidérer la posture d’enseignant.

- Les participants

• 40 élève(s)
• 11 enseignant(s)
• 0 autre(s) participant(s)

OÙ ?

MICRO-LYCEE ACADEMIE DE ROUEN (27), Rouen (021)

Lycée - Classe de mise à niveau

Le Microlycée 276 de l’académie de Normandie est une structure de retour à l’école (SRE) destinée aux jeunes décrocheurs âgés de 17 à 25 ans sortis du système scolaire sans avoir obtenu de diplôme ou de qualification.

Son objectif principal est de redonner le goût des études à ces jeunes vulnérables aux parcours chaotiques et de les préparer, à leur rythme, au passage d’un baccalauréat général ou technologique STMG dans un environnement rassurant et stimulant.

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 3 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

L’école par son fonctionnement peut être un facteur de décrochage scolaire : la pression scolaire, le sentiment d’isolement face à des difficultés et l’impossibilité à pouvoir communiquer son incompréhension et sa souffrance sont des problématiques récurrentes.

De plus, le manque d’appartenance à un groupe classe peut se traduire par un profond malaise qui peut se manifester par un manque de confiance envers l’adulte enseignant et une mésestime de soi.

C’est pour cela que l’équipe pédagogique a souhaité renforcer sa relation élève/enseignant en présentiel et en distanciel afin de maintenir ou recréer du lien dans et hors les murs durant les temps et hors temps scolaire.

- Indicateur(s) quantitatif(s)

Indicateur Périodicité Source Date initiale Valeur initiale
Taux de présence Annuelle Données de la structure 04/10/2021 75%

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• Le développement d’un climat scolaire bénéfique au retour en scolarité et aux apprentissages,
• L’installation d’une relation de confiance entre pairs/pairs, élève/enseignant.
• L’investissement des différents espaces selon les besoins (notamment la salle d’accueil : cœur du Microlycée).

QUAND ?

Du 02/03/2022 Au 04/07/2025

COMMENT ?

- Modalités de mise en œuvre

• Faire des outils numériques familiers de nos jeunes (smartphones, réseaux sociaux..) et du lieu d’accueil des leviers afin de créer une relation de confiance propice à leur retour en scolarité :

◦ Échanges des coordonnées entre élèves et entre élèves/enseignants dès l’arrivée du jeune dans la structure, création d’un groupe « réseau » géré par un jeune administrateur ;
◦ Salle d’accueil : espace qui tient lieu à la fois de salle des professeurs, de salle d’accueil, de détente pour les jeunes et de travail. Elle favorise les échanges informels entre jeunes et adultes ou entre pairs et facilite le maintien en scolarité.

• Les amener à utiliser des outils numériques (institutionnels) et à investir les salles de classe pour travailler leur posture d’apprenant :

◦ salle de classe avec outil informatique à disposition, les jeunes peuvent également apporter leur propre matériel ;
◦ Travail sur l’utilisation pédagogique du téléphone.
Exemples : Prendre en photo le tableau pour favoriser l’écoute active. Travailler le lien et la coopération du groupe classe notamment lors des absences de jeunes (utilisation de la visio en classe, hybridation).

• Se familiariser avec les outils en impliquant jeunes et enseignants.

◦ Nous avons souhaité mutualiser les formations lors du déploiement de l’ENT permettant ainsi de développer une autre relation, celle d’Apprenant/apprenant
◦ Engagement des élèves grâce à leur rôle d’administrateur ;
◦ Solliciter les jeunes dans l’usage des outils qui leurs sont familiers pour leur permettre d’être reconnus : estime de soi, sentiment d’appartenance, valorisation des compétences…

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

◦ Concertations hebdomadaires entre les enseignants
◦ Évaluation interne par rapport aux indicateurs quantitatifs et qualitatifs
◦ Bilan annuel

• Autre évaluation (par des associations, des consultants...)

◦ Évaluation de l’action par les jeunes de la structure lors des entretiens de tutorats avec leurs référents enseignants.

- Indicateur(s) quantitatif(s) actualisé(s)

I|Indicateur|Date initiale|Valeur initiale|Date finale|Valeur finale|
|Taux de présence |04/10/2021|75%|x|x|

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Les premiers retours sont positifs :

• L’utilisation des outils numériques évolue tout au long de l’année scolaire : stimulation entre jeunes, mais aussi entre jeunes/enseignants favorisant la posture d’apprenant ;
• Les enseignants et les jeunes n’hésitent pas à solliciter les compétences de chacun ;
• Les jeunes évoquent déjà la relation apprenant/apprenant comme stimulante et motivante ;
• Les échanges lors du tutorat se poursuivent en dehors des murs et consolident leur retour dans un cadre scolaire.

ET APRÈS ?

La fusion entre les espaces qu’ils soient numériques ou physiques devient un facteur de réussite.
Développement et suite de l’action

Ce continuum sera facilité et développé par la dotation du pack numérique lycéen (prêt d’un ordinateur portable et déploiement de l’ENT par la Région) pour les jeunes intégrant la structure.

Extrait d’Innovathèque du 31.03.22

Répondre à cet article