> INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité… > Enseignement privé > A la rentrée 2022, 30 établissements catholiques dans 15 académies auront (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A la rentrée 2022, 30 établissements catholiques dans 15 académies auront rejoint l’éducation prioritaire par le biais des Cla (Le Café)

9 mai

Cinq fois plus d’établissements privés dans l’éducation prioritaire à la rentrée 2022
A la rentrée 2022, 30 établissements catholiques dans 15 académies auront rejoint l’éducation prioritaire. Ils bénéficieront des Contrats locaux d’accompagnement imaginés par JM Blanquer. Les menaces sur le maintien des Rep et de l’éducation prioritaire se précisent.

Depuis la rentrée 2021, 6 établissements privés catholiques, dans 3 académies, ont intégré l’éducation prioritaire grâce aux CLA (contrats locaux d’accompagnement) mis en place par JM Blanquer.

Selon le secrétariat général de l’enseignement catholique (SGEC), 12 nouvelles académies vont proposer des CLA à la rentrée. Dans chacune 2 établissements "seront désignés par le recteur sur proposition d’une liste de 4 à 6 établissements établie sous la responsabilité du secrétaire général du Comité académique de l’enseignement catholique". " Ce dispositif triennal bénéficiera aux cinq académies ultramarines (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), ainsi qu’à celles de Grenoble, Lyon, Montpellier, Orléans-Tours, Reims, Strasbourg et Versailles", annonce le Sgec. Selon le Sgec, " Une première année expérimentale pour 3 académies a permis de définir les 4 champs essentiels qui permettent de structurer la demande de CLA : Le parcours de l’élève (lutte contre le décrochage, orientation, continuité des apprentissages etc…) ; Les alliances éducatives (climat scolaire, place des familles, partenariats, etc…) ; L’accompagnement des équipes et la gestion des ressources humaines (pratiques enseignantes, engagements des personnels, formation professionnelle etc…) ; L’autonomie de l’école ou de l’établissement (pilotage du projet, utilisation des moyens, critères d’auto évaluation etc…)". Les critères de sélection ne sont pas que sociaux mais concernent aussi l’éloignement et la réussite aux évaluations.

"Nous nous félicitons de l’évolution de l’éducation prioritaire qui prend en compte dorénavant des contextes locaux d’établissements et pas seulement ceux des territoires fragilisés", avait dit P. Delorme, secrétaire général de l’enseignement catholique, en septembre 2021. "Ces contrats allouent des moyens supplémentaires à des établissements".

En 2022, N Elimas, l’ex secrétaire d’Etat à l’éducation prioritaire, a assuré qu’en 2022 le financement des CLA ne prendrait pas de moyens à la vraie éducation prioritaire, celle qui aide les enfants des quartiers où la misère se concentre. Selon le SGEC, le budget pour 2022-2023 n’est pas encore déterminé. L’annonce du maintien et de l’extension des CLA peut laisser penser que le démantèlement de l’éducation prioritaire va s’accélérer.

F Jarraud

Annonce enseignement catholique

Extrait de cafepedagogique.net du 09.05.22

 

[Voir :
la sous-rubrique : Enseignement privé
le mot-clé (->mot251]
le mot-clé CLA (Contrat local d’accompagnement) (gr 5)/

Répondre à cet article