> 7 - Dispositifs éduc. ville > Type de document > Dossiers (Polit. Ville) > "Les questions éducatives dans le cadre de la politique de la ville" : (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Les questions éducatives dans le cadre de la politique de la ville" : l’articulation entre les dispositifs (dossier de synthèse Villes et Territoires Languedoc-Roussillon)

20 septembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] La mise en oeuvre de la refondation de l’éducation prioritaire et de la réforme de la politique de la ville depuis 2014, répondent à une même volonté de lutter contre les inégalités territoriales et sociales qui se traduisent notamment par des écarts importants de réussite scolaire entre les élèves résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, et la moyenne nationale. Dans ce contexte, la coordination des différents dispositifs reste un des enjeux principaux des politiques éducatives en général, et du volet éducatif des contrats de ville 2015-2020 en particulier. [...]

Extrait de villesetterritoireslr.fr du 19.09.16 : Dossier Thématique – Les questions éducatives dans le cadre du contrat de ville

 

Lire le dossier (40 p.)

 

TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION..... 3
Eléments législatifs et règlementaires sur les enjeux d’éducation dans les contrats de ville..... 3

L’EDUCATION PRIORITAIRE..... 4
Une politique de l’Education Prioritaire refondée en 2014, pilotée par l’Education Nationale..... 4
Les étapes clés..... 7
Depuis 2014..... 8
Les dispositifs de l’éducation prioritaire..... 8
Les dispositifs et moyens sur lesquels s’appuient les contrats de ville ...... 14

LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE (PRE) : un dispositif innovant et central
..... 15
Au niveau national..... 15
Au niveau local..... 16
Schéma du fonctionnement du PRE..... 17

ARTICULATION ET TRANSVERSALITE : UN ENJEU DE COHERENCE
Articulation éducation prioritaire / Politique de la ville..... 22
Articulation du PRE avec les dispositifs partenariaux du champ éducatif : PRE - CEL..... 23
Articulation du PRE avec les dispositifs partenariaux du champ éducatif : PRE - CEJ..... 24
Articulation du PRE avec les dispositifs partenariaux du champ éducatif : PRE - PEDT..... 25

LA PROBLEMATIQUE DU DECROCHAGE..... 26
DANS LA POLITIQUE DE LA VILLE ..... 26
Les plans de lutte contre le décrochage scolaire..... 28
L’approche par la politique de la ville de la lutte contre le décrochage scolaire..... 29

UNE RECONNAISSANCE RENFORCEE DE LA FAMILLE COMME « PARTENAIRE »..... 31
POUR ALLER PLUS LOIN ..... 33
Projet de territoire et réussite éducative en Languedoc-Roussillon..... 33
Décrochage scolaire..... 35
Autres facteurs et dispositifs de réussite éducative..... 37
SOURCES ET RESSOURCES..... 39

SOURCES ET RESSOURCES EN LANGUEDOC-ROUSSILLON..... 40

(source lettre Irdsu)

 

Extraits

(page 4) Les cartes : Les ministères de l’Éducation nationale et de la Ville ont travaillé en étroite collaboration pour la définition de leurs cartographies respectives.
Cependant, si ces cartes tendent à converger elles ne s’équivalent pourtant pas.
Les indicateurs utilisés par l’Éducation nationale, notamment le taux de boursiers et le taux de CSP défavorisées, sont mieux corrélés aux résultats scolaires que le revenu médian du secteur, indicateur utilisé par la ville pour déterminer les quartiers prioritaires.
Un quartier connaissant une importante part de personnes âgées aux faibles revenus peut donc faire partie des quartiers prioritaires de la ville, sans que son collège ou ses écoles ne soit en éducation prioritaire.

(page 12)
Parcours d’excellence et Politique de la Ville
Dans l’annexe 3 de la circulaire n°2016-124 du 5 août 2016 rappelle que les contrats de ville doivent « contribuer à accentuer l’orientation des élèves des quartiers prioritaires et faciliter leur accès à l’enseignement supérieur
 ». Les parcours d’excellence ont été conçus comme un outil mis au service
de cette orientation scolaire plus égalitaire, dispositif complémentaire aux cordées de la réussite puisqu’il s’adresse aux collégiens.

(page 14)
Les dispositifs et moyens sur lesquels s’appuient les contrats de ville

Le volet éducation du Contrat de Ville s’appuie à la fois sur :
Des moyens donnés à l’Education Nationale dans le cadre du droit commun mobilisé par l’Etat sur des dispositifs pilotés par le Ministère de l’Education Nationale
que nous avons déjà présentés :
- moyens supplémentaires en éducation prioritaire REP et REP+
- dispositif « plus de maîtres que de classes »
<br<-dispositif de scolarisation des moins de 3 ans
- action en faveur de la mixité scolaire
- actions en direction des parents

Des moyens donnés à l’Education Nationale dans le cadre du droit commun mobilisé par l’Etat sur des dispositifs pilotés par le Ministère de l’Education Nationale et sur lesquels L’Etat abonde également au titre de la Politique de la Ville lorsqu’ils bénéficient aussi à des élèves habitant dans les quartiers prioritaires (politique de la ville). Là encore il s’agit de dispositifs que nous avons déjà présentés :
- le dispositif D’COL
- les parcours d’excellence
- les cordées de la réussite

Des crédits spécifiques au titre de la politique de la ville des dispositifs financés par des crédits de l’Etat au titre de la Politique de la Ville :
- Les internats de la réussite (ex internats d’excellence)
<br<– De la classe de 6ème jusqu’à l’enseignement supérieur, les internats de la réussite s’adressent à des jeunes motivés et ne bénéficiant pas d’un environnement favorable pour réussir leurs études. Ils sont accessibles
prioritairement aux élèves relevant de l’éducation prioritaire et de quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

(page 15)
Le programme de réussite éducative se traduit en projet de réussite éducative qui en est la déclinaison concrète et opérationnelle au niveau local.
Localement, les PRE sont pilotés par les communes et bénéficient de financements spécifiques de la politique de la ville gérés par les DDCS.
Ce dispositif est appelé à s’intégrer dans le cadre du volet éducatif du contrat de ville sur chaque territoire, soit qu’il ait existé antérieurement, soit qu’il ait été mis en place dans des communes entrant en politique de la ville.
Chaque commune portant un quartier politique de la ville peut développer un PRE

(page 18)
Le contrat de ville nouvelle génération doit également intégrer les objectifs prioritaires suivants dans son volet éducation :
- assurer la mixité sociale dans les écoles et des collèges dans les territoires concernés compte tenu de son impact avéré sur la réussite et le climat scolaires ;
- réduire les écarts de réussite scolaire au regard des résultats actuellement observés ;
- réduire le nombre de décrocheurs ;
- améliorer le bien-être des enfants et des jeunes dans le quartier ;
- assurer la participation des parents.

Il peut également se référer à la convention d’objectifs pour les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville 2013/2015, pour se fixer comme objectif concerté, de participer activement aux objectifs fixés par la refondation de l’école républicaine :
- développer dans chaque quartier prioritaire la scolarisation des enfants de moins de 3 ans ;
- contribuer à l’objectif d’une réduction de moitié des décrocheurs par la prévention ;
- mettre en place des parcours individualisés d’éducation artistique et culturelle ;
- soutenir l’implication des parents dans le parcours scolaire de leurs enfants ;
- proposer l’excellent scolaire et éducative aux élèves en internat prioritairement accessibles aux enfants résidant dans les quartiers prioritaires.

Enfin le contrat de ville peut également contenir des objectifs concertés en se référant au pacte de la réussite éducative :
- appréhender l’enfant et le jeune dans une approche globale ;
- mobiliser les enfants, les jeunes et leurs familles ;
- s’adapter à chaque enfant et chaque jeune ;
- favoriser une ouverture sur le monde ;
- adopter une démarche éthique ;
- agir avec des partenaires dans le cadre d’un pilotage local.

Répondre à cet article