> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté : Emc, Edd, Histoire-géo, Philo., Lien au collège et (...) > Enseigner l’histoire-géo avec LearningApps au collège REP+ Jules Ferry de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Enseigner l’histoire-géo avec LearningApps au collège REP+ Jules Ferry de Villeneuve-Saint-Georges, 94 (entretien de l’enseignant avec Le Café)

1er juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Antoine Cavelier : Enseigner l’histoire-géo avec LearningApps
Bien connue des professeurs de langues, LearningApps est très peu utilisé en histoire-géographie. Antoine Cavelier, professeur d’histire-géographie au collège Rep+ Jules Ferry de Villeneuve-Saint-Georges (94) explique comment il l’a découvert et ce qu’elle apporte pour son enseignement.

Un apport de l’anglais à l’histoire géo

LearningApps est une plateforme qui permet de créer des exercices en ligne à partir de nombreux types de documents y compris des vidéos et des enregistrements sonores. C’est cette particularité qui lui vaut un beau succès chez les professeurs de langues en France. Antoine Cavelier met en avant d’autres qualités. "On peut décrire des images, travailler sur des photographies, poser des QCM ou des frises chronologiques et donc proposer aux élèves des activités variées", nous dit-il. Il souligne aussi le partage permis par la plateforme. "J’ai accès aux exercices déposés par des collègues et ça me donne des idées. Et mes activités sont réutilisées par d’autres enseignants que je connais ou pas".

Avantage des collèges Rep, les enseignants y travaillent souvent ensemble. "C’est une collègue d’anglais qui m’a fait découvrir LearningApps", explique A Cavelier. "Elle l’utilisait pour ses élèves. Je l’ai testé en classe il y a 4 ans pour une séquence sur la géographie du tourisme en 4ème. Et depuis j’ajoute chaque année des exercices". Depuis A Cavelier travaille ses séquences avec une collègue, Léna Denis, d’un collège de Villeneuve le Roi. "On réfléchit ensemble sur notre travail".

Des études documentaires remises au gout du jour

Quels avantages pour le professeur d’histoire-géo ? "La diversité des documents traités", répond A Cavelier. "On incorpore des cartes, des vidéos, des textes, de sphotos. Et on a aussi la diversité des questions : QCM, placer sur une image, sur une frise, trier des idées dans un document etc. On peut aussi inclure des coups de pouce aux élèves et les accompagner ainsi jusqu’au bout".

Du coté des élèves, A Cavelier souligne la facilité de prise en main. "Les élèves s’immergent dans l’exercice. La place du professeur change. Il est à coté de l’élève en soutien pour l’aider à débloquer les difficultés. On se retrouve dans une logique collaborative qui est agréable. Cela crée un calme dans la classe et une relation propices aux apprentissages".

Changer de position dans la classe

Comment passer à l’institutionnalisation ? "Les élèves remplissent un polycopié à coller dans le cahier au fur et à mesure des exercices. Il sont la trace écrite de leurs réponses qui leur permet ensuite de remplir un tableau récapitulatif par exemple en 6ème ou de rédiger ue argumentation en 3ème".

Quel bilan de ces 4 années ? "J’ai surtout appris à changer de position et c’est pédagogiquement intéressant. Dès le départ j’étais persuadé que les élèves joueraient le jeu. Ils apprennent différemment. J’en ai eu la confirmation".

Propos recueillis par F Jarraud

Un exemple de séquence sur Rome

Une présentation

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/05/28052021Article637577789022743688.aspx

Répondre à cet article