> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Psychologie cognitive, Autonomie, Apprentissages) > B* Le projet "Repères" pour l’accueil des 6e s’appuie sur les compétences (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Le projet "Repères" pour l’accueil des 6e s’appuie sur les compétences psychosociales et les sciences neurocognitives au collège REP+ Albert Londres de Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane)

1er février

REPÈRES - formation vivre ensemble et apprendre à apprendre

QUOI ?

Jusqu’à présent l’accueil des élèves en 6 ème se résumait en une présentation du collège et des différentes disciplines. Compte tenu de la somme d’informations nouvelles à intégrer pour ces jeunes, ce temps d’accueil n’est clairement pas suffisant. Ce manque de repères en arrivant au collège, ne peut leur permettre une évolution sereine au sein de leur parcours scolaire. Nous observons également un manque d’outils méthodologiques pour apprendre à apprendre, et pour permettre aux élèves de répondre aux épreuves de la vie quotidienne, tout en conservant un bien être mental.

Le projet « Repères » est innovant dans la mesure où il propose une stratégie transversale pour améliorer l’accueil des élèves de 6èmes . Ce projet s’appuie en effet sur deux approches complémentaires, les compétences psycho-sociales d’une part et les neurosciences cognitives d’autre part, qui sont à la fois relativement récentes mais qui ont également fait l’objet de recherches et de validations scientifiques.

Expérimentation

• Concernant le module " vivre ensemble " : nous appuierons nos enseignements avec l’apport des recherches sur les compétences psycho-sociales.

• Concernant le module « apprendre à apprendre » : « l’innovation » reposera principalement sur l’utilisation des dernières avancées provenant du champ des neurosciences cognitives. Ainsi, nous voulons mettre en place une approche basée sur un apprentissage explicite et ludique. Les ateliers auront au contraire pour objectifs de faire prendre consciences aux élèves du fonctionnement de leur cerveau (à travers des petits jeux notamment), puis de les emmener à travers une discussion réflexive à la découverte de méthodes facilitant les apprentissages.

• Livres, revues, articles :

◦ « Apprendre à apprendre » de Jean-Michel Zakhartchouk
◦ « L’école du cerveau » de Olivier Houdé
◦ « Apprendre avec les neurosciences » de Pascale Toscani
◦ IREPS : « le cartable des compétences psychosociales »
◦ « L’empathie au coeur du jeu social », Tisseron, Albin-Michel

Présentation du projet REPERES

Livret d’activité 6e

QUI ?

1 membre(s) dans l’équipe - 1 partenaire(s)

Pour mener à bien ce projet et ces différents modules, nous ferons appel aux enseignants
volontaires formés de toutes les disciplines, mais également à l’équipe éducative pouvant
comprendre le Coordonnateur REP+, les infirmier(e)s, les CPE.

- Les partenaires

Guyane promo santé : Accompagnement et formation aux compétences psycho-sociales

- Les participants

• 250 élève(s)
• 15 enseignant(s)
• 0 autre(s) participant(s)

OÙ ?

ALBERT LONDRES, Guyane (033)

Collège - 6ème

Le projet REPÈRES aura lieu à différents endroits.

→ Module 1 : Vivre-ensemble

• 1 jour d’intégration / classe à la crique cascade (jeux de cohésions)
• 1 groupe d’élèves de 6e nécessitant un suivi plus personnalisé aura une heure d’atelier CPS hebdomadaire dans l’établissement. Ces élèves seront sélectionnés à partir des repérage fait lors de la journée d’intégration.
• 1 formation de 6h par classe sur les compétences psycho-sociales (gestion des émotions, confiance en soi, empathie), lors d’une semaine banalisée "hors-classe".

→ Module 2 : Apprendre à apprendre

• 4 heures d’ateliers « apprendre à apprendre » par classe, au sein de l’établissement, lors d’une semaine banalisée "hors-classe".

Le projet « REPÈRES » concerne le collège Albert Londres. Cet établissement classé REP+ est situé à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane Française. Il compte 950 élèves en 2021-2022, dont plus de 87,4 % de familles sont dites défavorisées (CSP regroupant ouvriers et inactifs), contre 71 % au niveau académique et 36 % au niveau nationale (en 2020).

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 10 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Après l’école primaire, les nouveaux collégiens se retrouvent dans un tout nouvel environnement. Ce changement est souvent difficile à intégrer, et provoque chez certains, des complexités et difficultés pouvant perturber leur progression scolaire. Dans le cadre de ce passage entre école et collège, nous constatons :

• Environnement anxiogène.
• Manque de repères et de méthodes.
• Difficulté d’intégration.
• Difficulté de compréhension des attentes et des parcours scolaires.
• Difficulté de gestion des émotions : violence physique et verbale.
• Décrochage scolaire : 19,6 % d’absentéisme pour raison injustifiées quotidiennement.

Concernant les difficultés d’apprentissage, nous constatons :

• Faiblesse des résultats scolaires (taux de réussite au DNB : 58,8% en 2019).
• Manque d’autonomie de nos élèves dans leur travail : comment organiser son travail personnel ? Comment mémoriser des leçons ? Comment utiliser un agenda ? Comment être attentif en classe ?

- Indicateur(s) quantitatif(s)

Indicateur Périodicité Source Date initiale Valeur initiale
Nombre d’exclusion de cours en 6e Annuelle Vie scolaire 31/05/2022 463
Nombre d’élèves possédant un agenda Annuelle PP des 6e 31/05/2022 30%

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• Module 1 : Vivre ensemble

◦ Dégradation du climat scolaire.
◦ Nombreux cas de harcèlement ou de racisme.
◦ Observation d’une incapacité à gérer ses émotions : excès de colère rapide pour des raisons souvent dérisoires.

• Module 2 : Apprendre à apprendre

◦ Faible nombre d’élèves rendant les devoirs donnés par les professeurs (pas de chiffre précis mais problème évoqué fréquemment par l’ensemble des professeurs).
◦ Grosses difficultés d’attention en classe (problèmes de gestion des classes évoqués fréquemment par de nombreux professeurs).

QUAND ?

Du 30/08/2021 Au 28/06/2022

COMMENT ?

A l’entrée en sixième, les élèves découvrent un tout nouvel environnement, souvent impressionnant et loin de leurs repères jusqu’ici établis au sein de leur école primaire. Pour prendre en compte cette différence et mener au mieux les futurs élèves de sixième sur le chemin de l’intégration, du respect de soi et des autres, de la réussite scolaire et de l’épanouissement personnel, nous souhaitons proposer un dispositif complet et enrichi de l’apport aujourd’hui reconnu des compétences psychosociales (module 1), et des neurosciences cognitives (module 2). Ce dispositif se concrétisera en dehors de la classe "standard", à travers une sortie scolaire et une semaine banalisée "hors-classe" pour pouvoir apprendre autrement.
- Modalités de mise en œuvre

• Module 1 « Vivre ensemble » :

◦ Un jour d’intégration par classe en dehors de l’établissement sera consacré à des jeux de cohésions et de confiance. Ce séjour de début d’année permettra aux élèves de se familiariser avec sa classe et de créer une dynamique de groupe.
◦ Des ateliers compétences psychosociales auront lieu lors de la semaine banalisée de décembre avec des jeux d’estime de soi, de théâtre et de gestion des émotions.

• Module 2 « Apprendre à apprendre » :

Ce module sera constitué de 2 ateliers de 2 heures « apprendre à apprendre » à destination
des 10 classes de 6ème lors de la semaine banalisée de décembre.

◦ Atelier 1 : Hygiène de vie et santé pour mon cerveau
◦ Atelier 2 : A la découverte de mon cerveau (notion de plasticité cérébrale, lien entre
hygiène de vie et apprentissages)
◦ Atelier 3 : Attention ! J’apprends à me concentrer... (jeux d’inhibition cognitive, les
différents types d’attentions, savoir repérer les signes de déconcentration)

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

◦ Nous évaluons notre projet grâce à un questionnaire envoyé aux enseignants mais aussi grâce à un entretien individuel avec quelques élèves ayant participé au projet.
◦ Nous évaluerons également nos indicateurs de réussite cités ci-dessous.

- Indicateur(s) quantitatif(s)

Indicateur Date initiale Valeur initiale
Nombre d’exclusion de cours en 6e 31/05/2022 463
Nombre d’élèves possédant un agenda 31/05/2022 30%

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Suite à notre semaine banalisée "hors-classe", nous avons pu déjà voir un premier aperçu positif du projet. La cohésion de classe s’en est retrouvée renforcée, et le lien avec les enseignants s’est amélioré.

Cependant la fermeture de l’établissement suite au Covid après les vacances de Noël, ne nous permet pas encore d’avoir un recul suffisant pour évaluer les retombées de la formation "apprendre à apprendre".

ET APRÈS ?

Nous retenons que les retombées du projet sont porteuses de sens, et répondent à un réel besoin de nos élèves.

Nous continuons donc dans cette dynamique, en nous enrichissant encore des apports si importants des compétences psycho-sociales et des méthodologies d’apprentissages.

- Diffusion

• Photos, Texte,
https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/public/api-rest/documents/39763/sortie%20coh%C3%A9sion%206e.jpg
Publication sur le site du collège, et les réseaux sociaux de l’établissement : facebook et instagram.

Le club journal de l’établissement fera également un petit journal TV sur la semaine.

- Développement et suite de l’action

Nous souhaitons poursuivre cette action et ces apprentissages, lors d’une prochaine semaine banalisée en juin.

Nous souhaitons également poursuivre ces actions l’année scolaire prochaine, en ajoutant de l’ambition à notre projet avec :

• Une formation de nos enseignants aux CPS et au théatre forum
• Une formations de nos enseignants aux apports des sciences cognitives
• Une intervention de théâtre forum / classe lors de la semaine banalisée
• Une heure hebdomadaire en plus dans l’emploi du temps des classes "difficiles" avec un livret d’activité adapté sur les CPS et les méthodologies d’apprentissages.
• La venue de journalistes lors de la semaine banalisée pour effectuer un reportage.

Extrait de Innovathèque du 26.01.20

Répondre à cet article