> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES (en EP) > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : Sport, EPS (doc. généraux) > Les piscines publiques, une fabrique à citoyens (The Conversation)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les piscines publiques, une fabrique à citoyens (The Conversation)

16 juin

Les piscines publiques, une fabrique à citoyens
auteur
Emmanuel Auvray
Enseignant à l’UFR STAPS, Chercheur associé à l’équipe Histemé, Université de Caen Normandie

[...] Les Français, peuple de nageurs
Selon les dernières études du ministère des Sports (2020) on peut affirmer que les Français sont un peuple de nageurs et nageuses.

On dénombre autour de 13 millions de Français, âgés de plus de 15 ans, qui pratiquent chaque année la natation de loisir dans les 4 135 piscines et 6 412 bassins publics que compte la France. 80 % d’entre eux, quasiment autant de femmes que d’hommes, la pratiquent de manière libre et autonome, c’est-à-dire en dehors d’un club ou d’une association avec un personnel encadrant.

Elle est la deuxième activité sportive la plus pratiquée par les Français après la marche de loisir.

Comment cette activité participe-t-elle aujourd’hui à la fabrication de citoyens ? Par quels truchements ce sport non encadré contribue-t-il à faire acquérir et entretenir des attitudes prosociales et citoyennes comme le fait d’obéir en société à des règles en se conformant à des comportements socialement acceptés pour vivre ensemble ?

[...] Toutefois, soyons rassurés, dans la grande majorité des piscines publiques françaises, les nageurs libres et leur mise en ordre prennent le pas sur le désordre qui peut, ici où là, se produire chez des baigneurs rétifs à l’idée même de s’appliquer des règles communes.

Paradoxalement, ces derniers ne fonctionnent pas pour autant sans règles sociales, loin s’en faut. Celles qui organisent leur vie dans leurs tribus urbaines (quartiers) sont généralement plus strictes et violentes que celles d’une piscine publique.

Enfin, dans une période historique frappée par les effets néfastes liés à la sédentarité, le manque d’activité physique, au numérique et à la mauvaise hygiène alimentaire, on peut regretter que l’ordonnancement des nageurs libres dans des couloirs de nage a éloigné des bassins rectangulaires, rendus alors moins ludiques, les enfants et souvent, d’un point de vue sanitaire, les plus fragiles d’entre eux.

Extrait de theconversation.fr du 15.06.22

 

Voir le mot-clé Dossier The Conversation (gr 2)/ (115 articles)

Répondre à cet article