> VI- PÉDAGOGIE(S) (Innovation et CNR, Disciplines, Espaces, ACTIONS LOCALES) > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Eana) > B* Écrire, penser et mettre en voix un récit collectif à partir d’un film (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Écrire, penser et mettre en voix un récit collectif à partir d’un film muet avec des élèves NSA (non scolarisés antérieurement) au collège REP+ Henri Dunant de Meaux (fiche détaillée)

30 août 2022

Écrire, penser et mettre en voix un récit collectif à partir d’un film muet avec des élèves NSA

par Houda BAKRIN, coordinatrice UPE2A-NSA au collège Henri Dunant de Meaux.

Écrire, penser et mettre en voix un récit collectif à partir d’un film muet avec des élèves NSA : ce projet cherche à développer les compétences de lecture, d’écriture et d’expression orale grâce à l’utilisation d’outils numériques accessibles et facilement disponibles. L’idée est née de ma participation à Collège au cinéma il y a quelques années mais surtout de mon envie de faire progresser TOUS mes élèves selon leurs niveaux de compétences afin de faire émerger leurs opinions personnelles.

Le projet

Ecrire, penser et mettre en voix un récit inspiré d’un court-métrage
avec des élèves NSA

Je suis enseignante en UPE2A-NSA dans un collège de Seine-et-Marne et j’y accueille des élèves allophones de profil variés à dominante NSA c’est-à-dire des élèves peu ou pas scolarisés dans leur pays d’origine.
Cette année, par exemple, j’ai eu une élève relevant d’ITEP, un EFIV, 3 élèves scolarisés antérieurement dans leur pays jusqu’au collège et 8 autres jamais scolarisés qui ne savent ni lire ni écrire en français dont 6 sont des mineurs non accompagnés âgés de 15 ou 16 ans. Tout au long du projet, j’ai du adapter les activités aux arrivées progressives, au départ et aux absences des élèves en redistribuant les rôles quand c’était possible.
L’idée est née d’une envie de développer les compétences d’expression (écrite et orale) mais aussi le souhait de réinvestir leurs connaissances dans un projet filé sur 3 mois. En écrivant plus, en parlant plus, ils pourraient mieux exprimer leurs pensées, leurs opinions, leurs points de vue.
Voici quelques compétences du socle travaillées et évaluées lors du projet :
 Favoriser la maîtrise de la langue française grâce à diverses productions orales et écrites (D1)
 Apprendre seul ou collectivement en utilisant des outils numériques : ordinateur, valise Baladodiffusion, caméra, logiciel Paint 3D, HD Moviemaker PRO (D2)
 Favoriser les choix personnels et les responsabilités individuelles en lien avec le développement durable (D3) : visite ornithologique grâce à l’Aven du Grand Voyeux et leur professeur de SVT, utilisation de longue vue et de jumelles.
 Développer la curiosité et le sens de l’observation (D4)
 Développer la coopération et l’entraide autour d’un projet de classe
 Compétences numériques : - gérer des données (sauvegarder un fichier)
 utiliser les fonctions simples de traitement de texte (écriture et mise en page)
 produire ou numériser une image (filmer à la caméra, utiliser Paint 3D et un logiciel de montage vidéo)
 se connecter à un environnement numérique
 produire et enregistrer un document numérique (valise de balado diffusion)

Déroulé détaillé du projet :
1. Comprendre un court-métrage muet
2. Choisir des photogrammes qui résument l’histoire
3. Être capable de les décrire précisément pour amorcer le récit de l’intrigue.
4. Faire partager des récits/histoires/anecdotes issus de la culture des élèves en lien avec les thématiques du court-métrage
5. Réunir, organiser et réviser les productions diverses des élèves à l’écrit
6. S’entraîner à dire à voix haute l’histoire créée grâce à des baladodiffuseurs
7. Créer un storyboard et filmer
8. Participer au travail de montage vidéo après avec rogner des photogrammes et utiliser des filtres via Paint 3D

Séances
Objectifs
Bénéfices, limites, points d’amélioration

Séance liminaire
Objectifs
 Présentation du projet aux élèves
 Echange à l’oral sur les notions les définitions : un récit/une histoire, raconter/dire, un personnage.
Bénéfices, limites, points d’amélioration
 Travail sur les synonymes
 Mémorisation des mots clés en vue d’une dictée de mots/ de phrases selon les niveaux. (fil rouge de vocabulaire)

Séance 2
Objectifs
 Visionnage du court-métrage : repérage du titre, des personnages, du lieu (bûcheron, forêt, totem)
 Résumer l’histoire à l’aide des mots clés écrits au tableau : épelés ou dictés par les élèves
Bénéfices, limites, points d’amélioration
 Travail sur les éléments importants pour résumer une histoire (rituel quand on aborde un document : qui ? Où ? Quoi ?)
 Travail sur la correspondance graphie/phonie
 Vocabulaire nouveau à apprendre pour une dictée fil rouge.

Séance 3
Objectifs
 Choix des photogrammes et réduction à 15 en justifiant les éliminations (les élèves en avaient choisi 78 au total)
 Découpage des étapes de l’histoire en fonction de l’ajout de nouveaux éléments : échange oral sur l’importance des actions faisant avancer ou non le récit.
Bénéfices, limites, points d’amélioration
 Initiation au vocabulaire de l’image fixe et mobile
 Réflexion sur l’importance des faits dans un récit
 Utilisation de manipulation à connaître sur le clavier d’ordinateur

Séance 4
Objectifs
 Travail d’écriture par binome : décrire le photogramme choisi, raconter ce qu’il se passe et dire ce qui vient après.(pour les plus avancés, donner son avis sur la situation)
Etayage, aide individualisée avec des phrases d’amorce et des corrections progressives pour améliorer la production écrite.
Bénéfices, limites, points d’amélioration
 Réactivation du vocabulaire de description vu en début d’année ; découverte du vocabulaire du visage/ du corps/ des vêtements pour les A1 ou NSA.
 Utilisation des temps du présent/du futur et des verbes d’opinion pour les niveaux A2.

Séance 5
Objectifs
 Les élèves tapent leur texte à l’aide d’un traitement de texte grâce à la classe mobile.
 Enregistrement sur le bureau de leur compte élève et sur une clé.
Bénéfices, limites, points d’amélioration
C’est l’occasion de revoir des compétences validées en technologie. Les élèves utilisent assez facilement leurs portables (pour ceux qui en ont) mais connaissent finalement peu l’usage de l’ordinateur.

Séance 6
Objectifs
 Impression des textes et travail sur la cohérence textuelle pour éviter les répétitions, varier les formulations, enrichir son vocabulaire (dictionnaire numérique et papier)
 Travail sur les conjonctions de coordination et quelques connecteurs temporels. (en référence à la frise chronologique créée et affichée en classe)
Bénéfices, limites, points d’amélioration
Ce fut un travail de longue haleine qui a duré presque 4 heures mais cela a été bénéfique pour les élèves préparant le DELF mais aussi les élèves NSA.

Séance 7
Objectifs
 Aide à la lecture et/ ou mémorisation des extraits
 Entrainement à l’aide de la valise de balado diffusion (enregistreur individuel)
Bénéfices, limites, points d’amélioration
Cette séance a duré 2 heures entre l’aide à la lecture et la mémorisation. Certains ont même voulu réciter à l’écrit comme Moussa ci-contre.
Il y a eu de l’émulation entre non lecteurs et lecteurs mais aussi beaucoup d’entraide grâce aux binômes de travail à l’écrit, malgré les arrivées de nouveaux élèves à inclure dans le projet.

Séance 8
Objectifs
 Séance d’atelier d’expression orale sur les thématiques qui ont émergé dès le début du projet.
Récits d’anecdotes personnels en lien avec le danger, la mort, mais aussi en lien avec la protection de la nature et des animaux sauvages.
Chacun a noté une phrase en lien avec sa préoccupation.
Bénéfices, limites, points d’amélioration
Je regrette de n’avoir pas filmé cette séance qui a permis à tous de s’exprimer à l’oral même les plus timides.
Ils ont aussi bénéficié d’une sortie ornithologique au parc du Pâtis grâce à l’Aven du Grand Voyeux comme sensibilisation au développement durable grâce à Madame Levaye, professeur de SVT. www.grandvoyeux.fr

Séance 9
Objectifs
 Réalisation d’un story board : définition des lieux, découpage par étape de récit.
 Tournage au collège à l’aide de caméra et micro-cravatte (mais aussi aide au rappel de texte)
Bénéfices, limites, points d’amélioration
Les élèves ont apprécié manipuler de nouveaux outils et apprendre à stabiliser la caméra ou positionner le micro.
J’ai été attentive à bien répartir les rôles car ça peut devenir un moment de flottement ou d’agitation.

Séance 10
Objectifs
 Initiation au logiciel de retouche Paint 3D
 Initiation au logiciel de montage HD Movie Maker PRO
Bénéfices, limites, points d’amélioration
Ce fut une séance très riche qui a duré 4 heures.
Un collègue de technologie n’a pas eu le temps de m’accompagner sur le projet même si initialement cela était prévu.

C’est un projet qui s’est révélé finalement plus ambitieux que ce qui était prévu au démarrage. Il a évolué avec les élèves et en fonction de leur présence et de leurs niveaux (NSA, A1, A2), cela demande donc beaucoup d’adaptabilité.
L’idée était donc de développer leurs capacités d’écriture, de leur permettre de partager leurs pensées et de s’exprimer à partir des photogrammes d’un court-métrage muet grâce à des outils numériques accessibles.
Ce projet a permis une belle cohésion de groupe dans le travail en classe et une entraide spontanée en cas de difficulté.
J’espère que mon projet vous aidera à créer le vôtre avec vos élèves.

Écrire, penser et mettre en voix un récit collectif à partir d’un film muet avec des élèves NSA 10 pages

Extrait de de lettres.ac-creteil.fr du 17.07.22

Répondre à cet article