> III- INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité, Laïcité... > Mixité sociale, Carte scolaire/Sectorisation (hors EP) > Mixité soc., Carte/Sectorisation (Rapports officiels) > Les IPS 2023 des écoles et établissements sont disponibles en open data (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les IPS 2023 des écoles et établissements sont disponibles en open data (communiqué Depp, 21 mai 2024)

23 mai

Les IPS 2023 des écoles et établissements sont disponibles en open data

La DEPP a mis à jour les indices de position sociale (IPS) pour la rentrée 2023. Grâce à une meilleure remontée des professions des deux parents dans le secteur privé sous contrat, l’IPS de ces établissements reflète mieux leur profil social. Du fait de cette évolution, la comparabilité 2022-2023 n’est pas assurée pour ces établissements.

Consulter les données

 

IPS collèges à partir de 2023

Description
L’indice de position sociale (IPS) permet d’appréhender le statut social des élèves à partir des professions et catégories sociales (PCS) de leurs parents. À chaque PCS ou couple de PCS est associée une valeur numérique de l’IPS. Cette valeur numérique correspond à un résumé quantitatif d’un ensemble d’attributs socio-économiques et culturels liés à la réussite scolaire. Plus l’indice de position sociale (IPS) est élevé, plus les élèves sont en moyenne d’origine sociale favorisée. Plus il est faible, plus les élèves sont d’origine défavorisée socialement.

Concrètement, les valeurs de référence de l’indice pour chaque PCS, ou couple de PCS sont déterminées grâce à une méthode statistique qui permet de synthétiser un ensemble de caractéristiques décrivant les conditions de vie des élèves (voir article de Rocher, 2016). L’indice d’une PCS donnée est ainsi le résumé quantitatif d’un certain nombre d’attributs socio-économiques et culturels liés à la réussite scolaire, que l’on retrouve en moyenne pour cette PCS.

La première version de l’indice, utilisée jusqu’à la rentrée 2021, a été calculée sur les données du panel de la DEPP d’élèves entrés en sixième en 2007. Pour ces 35 000 élèves du panel, on dispose d’une information riche sur leurs conditions de vie permettant d’établir la table de passage PCS- IPS.

À la rentrée 2022, cette table de passage a été mise à jour en mobilisant les données du panel de la DEPP d’élèves entrés en 2011 en CP.

Dès lors que les PCS des parents sont renseignés, ce qui est le cas pour la très grande majorité des élèves du second degré, il suffit d’appliquer ces valeurs de référence et de considérer cette nouvelle variable comme un indice, c’est-à-dire de manière quantitative.
Le niveau social d’un établissement scolaire est apprécié à travers le calcul de la moyenne des IPS des élèves qui y sont scolarisés.

Il convient de rappeler que, comme tout indice synthétique, il s’agit d’un résumé simplifié de la réalité, qui ne peut rendre compte à lui seul de la complexité de la situation socio-économique et culturelle des élèves accueillis dans un établissement.

L’IPS étant basé sur les PCS déclarées par les familles et enregistrées par les établissements, il est soumis à une certaine marge d’erreur : ainsi, il est conseillé de ne pas sur-interpréter des différences de 3 points ou moins concernant les IPS moyens des établissements.

Enfin, il convient de noter que la méthodologie de calcul de l’indice a changé, entraînant une rupture de série à partir de la rentrée 2022 : les valeurs de référence de l’indice ont changé et les élèves dont les PCS des deux parents sont non renseignées ne rentrent plus dans le calcul de l’IPS moyen de leur établissement (table de passage disponible en pièce jointe ci-dessous).

Dans le secteur privé sous contrat, des évolutions dans la remontée des PCS sont intervenues à la rentrée 2023 : la deuxième PCS qui n’était que très partiellement remontée jusqu’à présent a connu une évolution très importante de son taux de disponibilité dans les bases (passant d’environ 15% à 75%). On observe en parallèle que les IPS des établissements privés ont augmenté à la rentrée 2023 (+3 points en moyenne), ce qui est en lien direct avec cette évolution sur la deuxième PCS. Ainsi, les évolutions de l’IPS parmi les collèges privés entre 2022 et 2023 doivent être interprétées avec précaution.

L’indice d’hétérogénéité sociale d’un établissement correspond à l’écart-type de l’indice de position sociale (IPS) de ses élèves. Plus il est élevé, plus le profil social des élèves est diversifié. Cet indice est calculé depuis la rentrée 2019, uniquement pour les établissements du second degré. De même que pour le calcul de l’IPS moyen, à partir de la rentrée 2022, les élèves dont les PCS des deux parents ne sont pas renseignées sont exclus du champ du calcul de l’écart-type.

Champ

Le fichier fournit l’IPS moyen au sein d’un établissement ainsi que l’écart-type des IPS de ses élèves pour les collèges de France métropolitaine et DROM, publics et privés sous contrat, calculés à partir des données de la rentrée N et pour l’ensemble des élèves de l’établissement. Le fichier fournit également les effectifs du collège à partir desquels l’IPS est calculé.
Dans le fichier mis à disposition, chaque ligne correspond à un collège pour une année scolaire donnée.

Référence
Rocher, T. (2016). Construction d’un indice de position sociale des élèves. Éducation & formations, DEPP, 90, pp.5-27.

Dauphant F., Evain F., Guillerm M., Simon C., Rocher T. (2023), L’indice de position sociale (IPS) : un outil statistique pour décrire les inégalités sociales entre établissements. Note d’information de la Depp n°23.16.

En savoir plus sur l’indice de position sociale : https://www.education.gouv.fr/l-indice-de-position-sociale-ips-357755

Accéder au tableau Excel (21 juin 2024) :
https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/ips-colleges-a-partir-de-2023/

 

Le mot-clé Acad./Départ. (Tout) indexe un document statistique avec des données par département ou académie.
Il est souvent doublé, mais pas dans ce cas précis, par l’ensemble des MC de département ou d’académie.

Répondre à cet article