> ENSEIGN. SUPERIEUR et OUVERTURE SOCIALE > Ouverture sociale > Ouverture sociale. Grandes écoles (sauf Sciences Po) > Ouverture sociale (Positions de chercheurs et ex-responsables du (...) > Les arguments de Richard Descoings contre la prise de position de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les arguments de Richard Descoings contre la prise de position de la Conférence des grandes écoles sur l’ouverture aux boursiers

5 janvier 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

(...)

En 2001, il y avait 6 % d’élèves boursiers à Sciences Po. En 2008, 21 %. Ils seront 30 % en 2012. Et jamais Sciences Po n’a eu autant la cote en amont auprès des bacheliers, et en aval auprès des entreprises. A la rentrée 2009, 80 % des élèves français de première année avaient obtenu une mention "très bien" au bac avec plus de 17/20 de moyenne. La mixité sociale a été accompagnée par l’augmentation du nombre de candidats et l’élévation du niveau scolaire des candidats reçus.

Extrait de lemonde.fr du 04.01.10. "C’est la réaction antisociale dans toute sa franchise !"

Répondre à cet article