> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > CLIMAT SCOLAIRE > CPE, Assistants d’éducation > Un communiqué du Sgen-Cfdt sur la vie scolaire insiste sur la liaison entre (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un communiqué du Sgen-Cfdt sur la vie scolaire insiste sur la liaison entre le pédagogique et l’éducatif et demande une révision des textes sur les CPE, mais sans citer le rôle des préfets des études

5 décembre 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Comme notre organisation a eu l’occasion de l’exprimer à maintes reprises, cela suppose de rompre avec l’étanchéité trop fréquente entre vie scolaire et pédagogie en créant des liens nouveaux de transversalité entre personnels de vie scolaire et personnels enseignants. Cela suppose aussi une réelle prise en charge des difficultés qu’elles soient d’ordre scolaire, personnel, familial, social ou relationnel par des équipes pluridisciplinaires.

[...] Cela doit être aussi l’occasion de revisiter la notion d’autorité pour permettre l’instauration d’une démocratie du dialogue. C’est pour cela que le Sgen-CFDT revendique la création d’un conseil de la vie collégienne et la suppression de la note « vie scolaire ».

Tous ces sujets doivent faire l’objet de véritables négociations dans le cadre de la construction de la future loi de programmation pour l’École.

Enfin, le décret de 1970 définissant les missions des CPE a évolué en 1989, en 2005 et en 2002 avec le décret modifiant le temps de travail. La circulaire de 1982 est aujourd’hui plus que dépassée. Nombre des missions exercées au quotidien par les CPE ne sont pas prises en compte et, donc, ne sont pas garanties, faisant trop souvent l’objet dans les établissements d’un simple accord tacite.

Alors que la rédaction d’un référentiel métier de CPE est plus que jamais d’actualité, que se mettent en place les futurs ESPE et un nouveau cahier des charges de la formation, la réécriture de circulaire de 1982 devient une nécessité.

Le Sgen-CFDT ne peut pas se satisfaire d’une situation qui pénalise les personnels, les élèves et les structures. Il est nécessaire de travailler sur la dimension globale de la vie scolaire comme champ de compétences partagées et donc de redéfinir l’ensemble des missions des personnels.

En tout état de cause, pétrifier la circulaire de 82 dans un décret comme le propose le Snes-FSU constituerait une impasse dangereuse pour les CPE : ne pas reconnaître la réalité de leur métier, c’est s’interdire de les protéger efficacement. Quand les métiers se transforment, il faut obtenir de nouvelles garanties pour les salariés. Cela a toujours été, et cela reste, la position du Sgen-CFDT.

Extrait de sgen-cfdt.fr du 05.12.12 : Vie scolaire et missions des CPE ; un enjeu pour la refondation

Répondre à cet article