> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Rapports officiels) > Educ. prior. Rapports statistiques : Depp, Insee, Cereq, Injep, (...) > Evaluations nationales mi-CP janvier 2021 : "un rebond des élèves" mais très (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Evaluations nationales mi-CP janvier 2021 : "un rebond des élèves" mais très variable en éducation prioritaire selon les compétences évaluées, surtout en REP+

10 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Évaluer en milieu d’année au CP : un point d’étape vers la réussite

Le dossier Edsucol (mis à jour mars 2021)

 

Résultats des évaluations de mi-CP janvier 2021 : le rebond des élèves de CP entre septembre 2020 et janvier 2021

Depuis septembre, les professeurs des écoles se sont attachés à résorber les écarts qu’avait pu entraîner la période de confinement et à retisser les fils des apprentissages. Les résultats publiés aujourd’hui prouvent que tous leurs efforts ont portés leurs fruits et confirment l’importance du travail fait en classe, en présentiel, pour les élèves.

Les principales conclusions de ces évaluations
À la rentrée 2020 les résultats de début CP révélaient une baisse, tant en français qu’en mathématiques, qui touchait tous les secteurs d’enseignement. Comme on pouvait s’y attendre du fait du confinement, les écarts entre le secteur hors éducation prioritaire et le secteur de l’éducation prioritaire augmentaient.

Aujourd’hui, à la mi-CP 2021, cette baisse a été rattrapée et les difficultés, compensées.

On constate en effet une amélioration des résultats en mathématiques quel que soit le secteur d’enseignement, par rapport à l’évaluation de la mi-CP 2020.
Pour ce qui concerne le français, une amélioration est constatée dans l’enseignement public hors éducation prioritaire, dans les réseaux d’éducation prioritaire (REP) et dans l’enseignement privé.

Dans les réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP+), si les résultats sont plus variables, on observe globalement une stabilisation des compétences testées : les élèves ont retrouvé le niveau de compétence de janvier 2020.
En parallèle, depuis la rentrée scolaire, les écarts entre écoles hors éducation prioritaire et écoles en éducation prioritaire diminuent, et ce de façon plus marquée que l’an dernier.

Pour autant on constate des écarts entre les écoles en éducation prioritaire (REP et REP+) et les autres écoles supérieurs à ceux constatés à la mi-CP en janvier 2020. Ce constat doit être mis en regard de la hausse des écarts entre secteurs observée en début de CP à la rentrée 2020 par rapport à la rentrée 2019.
Ces différents éléments sont publiés par la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, et sont consultables à l’adresse suivante :
https://www.education.gouv.fr/evaluations-2021-point-d-etape-cp-premiers-resultats-322673 [...]

[...] 4. Résultats selon le secteur d’enseignement
Français, résultats 2021 selon le secteur d’enseignement
Dans le secteur public, les élèves des écoles d’éducation prioritaire ont une maîtrise moins affirmée pour l’ensemble des domaines évalués en français.

L’écart le plus important concerne la compréhension orale : l’exercice « Comprendre des phrases lues par l’enseignant » révèle 23,7 points de différence entre les proportions d’élèves de REP+ et ceux du public hors EP présentant une maîtrise satisfaisante.

Pour la lecture, les écarts entre REP+ et public hors EP existent mais sont moins élevés (respectivement 13,2 points et 14,1 points pour la lecture à voix haute de mots et de texte).

C’est également le cas pour l’écriture de syllabes ou de mots dictés (respectivement 10,3 et 11,5 points) et pour ce qui concerne le principe alphabétique (connaissance des lettres et des sons associés) et la conscience phonologique (respectivement 7,4 et 11,5 points d’écart).

Mathématiques, résultats 2021 selon le secteur d’enseignement
On observe également des écarts de performances selon le secteur de scolarisation.

Les exercices pour lesquels les écarts entre éducation prioritaire et hors éducation prioritaire sont les plus faibles restent, comme en 2020, ceux d’écriture ou de comparaison de nombres : respectivement 7,3 et 9 points de différence entre REP+ et public hors EP pour ces exercices. La rupture entre éducation prioritaire et autres secteurs apparaît plus nettement pour les exercices de soustraction (16,5 points) et de résolution de problèmes (17,1 points).

Extrait de education.gouv.fr du 09.03.21

 

"Les résultats de CP sont en net progrès
Le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, dévoile les résultats de l’évaluation de 800 000 élèves.
[...] Cependant, Jean-Michel Blanquer reconnaît que « le rattrapage n’est pas aussi homogène qu’on le voudrait, notamment pour les élèves relevant de l’éducation prioritaire renforcée » (REP +).

« Les progrès de ces derniers, en français comme en mathématiques, sont moins importants que ceux de tous les autres élèves. Les écarts de réussite en français ont même pu s’accentuer – ce qui n’est pas le cas en mathématiques. Mais cela ne veut pas dire que ces écoliers ont régressé : c’est l’amélioration de la réussite de tous les autres qui a creusé l’écart. »

Extrait de lemonde.fr du 09.03.21

Note du QZ : la revue de presse de Radio classique du 10.03.21 a cité ce paragraphe avec ce commentaire ironiquement admiratif : "Il n’y a pas de doute. Ministre : c’est un métier !"

Répondre à cet article