> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. explicite > « L’élève doit-il apprendre par lui-même ou doit-il être instruit ? Une tribune (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

« L’élève doit-il apprendre par lui-même ou doit-il être instruit ? Une tribune du Figaro)

22 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

« L’élève doit-il apprendre par lui-même ou doit-il être instruit ? »
Par Matthieu Lahaye
« En France, les pédagogies par investigation sont encore très courantes ».
FIGAROVOX/TRIBUNE - Alors que sont publiés cette semaine les résultats aux évaluations nationales, Matthieu Layahe analyse deux visions pédagogiques qui s’affrontent en France. En opposition aux méthodes de la découverte, il défend le savoir-faire de l’enseignant.

Matthieu Lahaye est spécialiste des questions de l’enseignement.

Cet été, l’opinion publique australienne s’est passionnée pour la pédagogie, en l’occurrence pour le débat qui oppose les partisans de la pédagogie par investigation et ceux de la pédagogie explicite, encore appelée pédagogie systématique. Dans un article scientifique repris par la presse nationale, John Sweller, professeur émérite en psychologie, établit un lien très étroit entre la baisse continue des résultats des élèves australiens aux évaluations internationales et l’introduction des pédagogies de la découverte depuis une trentaine d’années. Ce débat résonne en France, pays confronté à un niveau problématique de la performance de ses élèves et où les pédagogies par investigation sont encore très courantes.

Extrait de lefigaro.fr du- 19.11.21

 

Voir aussi

Enseignement explicite et systématique des correspondances graphème – phonème
Le rapport du National Reading Panel, en 2000, a clairement établi l’importance de l’enseignement explicite et systématique des correspondances graphème-phonème pour un apprentissage réussi de la lecture. Quinze années plus tard, le débat n’est pas terminé, aussi il est bon de réfléchir à ce que signifie cette expression.

L’enseignement d’abord
Avant d’aborder les deux caractéristiques de cet enseignement, il faut s’arrêter sur le fait même d’enseigner. En effet, l’influence d’approches comme le « whole language » où apprendre à lire serait « naturel » comme apprendre à parler, a rendu suspect l’acte même d’enseigner. On préfère alors agir sur l’environnement et y « guider » l’enfant. Dans le cadre de la réforme, n’a-t-on pas affirmé passer d’un paradigme de l’enseignement à celui de l’apprentissage ?

Donc, le NRP affirme que l’enseignement est souhaitable et nécessaire pour l’apprentissage de la lecture. On implique ainsi que les outils de cet enseignement doivent être examinés. Pour enseigner, il est nécessaire de procéder avec une méthode et d’utiliser du matériel soigneusement conçu à partir des principes reconnus dans le domaine.

C’est ce que les deux adjectifs accolés au terme d’enseignement soulignent.

Extrait de wordpress.com du 19.10.15

Répondre à cet article