> VI- PÉDAGOGIE : Pédagogies, Disciplines, Actions locales (en EP) > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. explicite > Le débat franco-québécois sur l’enseignement explicite, notamment en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le débat franco-québécois sur l’enseignement explicite, notamment en éducation prioritaire, reprend ces jours-ci sur Twitter

22 décembre 2022

Relevé sur twitter ces jours-ci :

Philippe Meirieu
@PhilippeMeirieu
19 déc.
On utilise aujourd’hui, en pédagogie, à tort et à travers l’adjectif "explicite". J’ai tenté de débrouiller un peu cette histoire dans mon "Dictionnaire inattendu de pédagogie" (un article parmi beaucoup d’autres... livre toujours disponible) : http://meirieu.com/LIVRES/EXPLICITE-DICT-INATTENDU.pdf

Réponse de Steve Bissonnette
@stevebissonnett
19 déc.
L’enseignement explicite est une méthode d’enseignement et dire le contraire montre une méconnaissance flagrante des recherches anglo-saxonne. Voir https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/ldrp.12142

Steve Bissonnette
@stevebissonnett
5h
L’injonction à « enseigner plus explicitement » n’est pas conforme à l’enseignement explicite de Rosenshine.
https://www.formapex.com/telechargementpublic/bissonnette2019b.pdf

Note : Voir l’article de 2019 : "L’injonction à « enseigner plus explicitement » n’est pas conforme à l’enseignement explicite de Rosenshine. La dérive des cousins français",
par Steve Bissonnette, Marie Bocquillon et Clermont Gauthier
in Apprendre et enseigner aujourdh’ui, printemps 2019 (une analyse québécoise de deux dossiers - Dgesco et Centre Alain Savary - sur l’enseignement explicite en éducation prioritaire)

 

Sur le site OZP
Voir :
la sous-rubrique Pédag. explicite
le MC Pédag. explicite (gr 4)/

Répondre à cet article