> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (EAC) > B* Raccrocher les élèves d’une 3e prépa-métiers d’un quartier d’ Oignies (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Raccrocher les élèves d’une 3e prépa-métiers d’un quartier d’ Oignies comprenant des collèges en EP par des activités autour du 7e art

23 juin

Fenêtre sur salle de cours

QUOI ?

L’idée principale du projet est de raccrocher les élèves de la classe de 3e prépa-métiers aux apprentissages par des actions diverses tournant autour du 7e art.

Il s’agit également d’amener les élèves, plus souvent habitués à être en demi-groupe, à travailler ensemble, en classe entière, à collaborer, à partager pour renforcer la cohésion de la classe, insuffler un sentiment d’appartenance au lycée.

Dans l’atelier (2 heures/semaine) coanimé par deux professeures de langues vivantes (anglais/espagnol) est proposée une multitude d’activités (découverte de films, travail sur les affiches, éducation à l’image…) qui facilitent l’acquisition de compétences langagières (écrit, oral, corporel), transversales et psychosociales.

Cette « fenêtre sur salle de cours » offre un parcours culturel, éducatif et citoyen permettant de développer des savoir-faire et des savoir-être.

QUI ?

• 5 membre(s) dans l’équipe

• 25 élèves de 3e prépa métiers dont 7 élèves à besoins éducatifs particuliers et un élève en situation de handicap participent à un atelier hebdomadaire coanimé par deux professeurs de langues vivantes (anglais et espagnol).
La plupart de ces élèves ne fréquentent pas les lieux culturels et certains ne sont jamais allés au cinéma.

- Les participants

• 25 élève(s)
• 2 enseignant(s)
• 0 autre(s) participant(s)

OÙ ?

JOLIOT-CURIE [hors EP], Oignies (62), Lille (009)

Collège - 3ème "prépa-métiers"

La ville de Oignies est située en plein cœur du Bassin minier. Commune urbaine, Oignies est divisée en cités minières (quartiers), héritage de son passé.

Le LP accueille, en partie, des élèves des collèges de proximité relevant pour la plupart de l’éducation prioritaire.

Il accueille également environ une cinquantaine d’élèves en situation de handicap en scolarisation individuelle et il est doté d’une Unité Locale pour l’Inclusion Scolaire, troubles des fonctions cognitives (dont les troubles du spectre autistique et troubles du comportement).

Projet qui s’inscrit dans la lignée des préoccupations mentionnées au projet d’établissement, d’offrir une égalité des chances pour tous les élèves de pouvoir accéder aux apprentissages, d’avoir le droit de réussir et d’être valorisé.

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 1 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Les élèves de 3e prépa métiers issus pour la plupart d’un collège en réseau d’éducation prioritaire manquent de confiance en eux pour progresser. C’est pourquoi, la plupart des enseignements s’effectuent en petits groupes pour faciliter la différenciation pédagogique. Mais cette situation ne favorise pas automatiquement la coopération, l’esprit de groupe. Un absentéisme récurrent freine également toute progression.

Un manque d’intérêt et d’ouverture vers la culture bride leur évolution. Les élèves sont peu habitués à fréquenter des lieux culturels et peu enclins à la mobilité. L’éloignement géographique des salles de cinéma et la crise sanitaire ne favorisent pas l’intérêt des élèves pour cet art, certains ne sont encore jamais allés au cinéma.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• Influence du projet sur le climat scolaire, la coopération entre élèves, la cohésion de la classe
• Progrès constatés lors des résultats des oraux du DNB professionnel

QUAND ?

Du 09/09/2021 Au 30/06/2023

COMMENT ?

• Accrocher les élèves aux apprentissages en prenant appui sur un projet autour du cinéma et travailler les compétences langagières, en français, en anglais et en espagnol et développer également des compétences transversales et psychosociales.

• Fédérer les élèves et développer la coopération, l’esprit critique, l’esprit citoyen, le sentiment d’appartenance à une classe à un établissement.

• Favoriser la confiance en soi en encourageant les élèves à la prise de parole en public.

• Favoriser une ouverture culturelle en leur faisant découvrir différents aspects du cinéma (les métiers, les époques, les genres…) mais aussi des films d’auteur du patrimoine cinématographique des cultures françaises, hispaniques et anglo-saxonnes (fête, folklore, histoire…) ou permettant d’aborder des sujets de société comme la question migratoire.

• Favoriser la mobilité en emmenant les élèves en dehors de leur cercle familier.

- Modalités de mise en œuvre

• Chaque séance de 2 heures commence par une répartition aléatoire des groupes. Un numéro entre 1 et 5 est attribué à chaque élève ou un morceau de puzzle est pioché, avec une image à décrire par le groupe. Ces méthodes amènent les élèves à aller vers les autres, à sortir de leur zone de confort, à dépasser les préjugés.

• La réflexion et les activités sont menées par groupes de 4 élèves dans une classe disposée en îlots pour favoriser la collaboration.

• En s’inspirant de l’approche actionnelle, les groupes ont des missions. Les professeurs utilisent des supports motivants et adaptés à la diversité des élèves. Ils apprennent à décrire une image de film en identifiant et situant les personnages, leur attitude, les couleurs, l’atmosphère qui se dégage. Les élèves enrichissent leur vocabulaire. Ils découvrent ce que met en valeur chaque plan (le décor, le lieu, les personnages…) et dans quel but (informer, expliquer…). Le compte rendu écrit est ensuite présenté oralement à la classe.

• Les élèves découvrent des films variés comme la comédie « Some like it hot » (1950) de Billy Wilder avec Tony Cutis, Jack Lemmon et Marilyn Monroe ou « Jaula de Oro » (2014) de Diego Quemada Diez sur la question migratoire entre l’Amérique Centrale et les Etats-Unis, trait d’union entre les langues étudiées (anglais/espagnol).

• Après la projection, les élèves restituent des informations générales sur le film (titre, réalisateur, acteurs…) et traitent des aspects plus spécifiques sur l’histoire et les personnages. Cela permet de réactiver et de confronter les ressentis. Les élèves émettent un avis argumenté sur le film. Le travail coopératif est écrit puis présenté oralement aux autres élèves.

• Les élèves auto-évaluent leur travail (gestion du projet et du temps, rédaction et restitution orale) afin de conscientiser ce qu’ils ont été capables de faire et les progrès à effectuer. La progression spiralaire permet une reprise constante et une mobilisation et consolidation régulière des contenus.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

◦ Evaluation par les enseignants des compétences et des connaissances acquises.
◦ Autoévaluation par les élèves de leur travail pour leur permettre de prendre conscience de leurs acquis et des progrès qui leur restent à faire.

- Indicateur(s) quantitatif(s) actualisé(s)

Nombre d’élèves absentéistes 05/09/2021 0.1 x x
Nombre d’incidents 05/09/2021 0.1 x x

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• ...Les séances, en classe entière, coanimées sont des moments intenses, bruyants, qui requièrent une réelle gestion de la discipline, mais nous avons pu constater des progrès notoires.

• Les élèves s’impliquent à travailler ensemble, à s’écouter, à se respecter et à dépasser les différences et préjugés. Le travail méthodologique permet de progresser et de réinvestir les connaissances et compétences acquises lors des autres temps pédagogiques.

• Le projet a permis de renforcer l’estime de soi et la confiance en soi ainsi que la capacité à interagir avec l’autre.

• Le contenu et le rythme supposent un travail important de préparation et d’harmonisation pour les deux enseignantes à l’origine de l’action.

ET APRÈS ?

• Accrocher les élèves aux apprentissages
• Apporter aux élèves une méthodologie de travail pour faciliter leur progression
• Susciter l’intérêt pour réduire l’absentéisme
• Favoriser la confiance en soi
• Améliorer l’aisance orale
• Améliorer le climat au sein du groupe
• Offrir aux élèves une ouverture culturelle
• Favoriser la mobilité
• Assurer la visibilité de la classe et le sentiment d’appartenance

- Développement et suite de l’action

• Cette action pourrait s’inscrire dans le temps et ainsi donner une visibilité durable à la classe de 3e prépa-métiers.

• Cet atelier pourrait être à l’origine de l’organisation d’une séance de cinéma/débat sous la conduite des élèves de 3e prépa-métiers, pour des autres classes, une fois par période le vendredi des vacances.

Extrait d’Innovathèque du 31.05.22

Répondre à cet article