> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Dossiers et Guides) > Au sommaire de Fenêtres sur cours du 25 novembre 2022 : - la liberté (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Au sommaire de Fenêtres sur cours du 25 novembre 2022 : - la liberté pédagogique (dossier) - "Le pilotage par les résultats" et l’école du futur) (interview de Chr. Maroy) - Un collectif plus fort à l’école REP+ Mespreuven (Nord)

29 novembre 2022

Au sommaire de Fenêtres sur cours, n° 486, 25 novembre 2022

 (page 10) Un collectif plus fort
Dans l’école primaire REP+ Mespreuven dans le Nord, l’équipe de l’école et celle du centre d’éducation motrice travaillent ensemble : une démarche volontaire et volontariste qui crée de bonnes conditions de travail pour les personnels et d’apprentissage pour les élèves.

 (pages 13-19) Oser la liberté pédagogique
Alors que les politiques éducatives prônant l’autonomie des écoles tendent à grignoter la liberté pédagogique, élément fondateur de l’école républicaine, la profession enseignante souligne son attachement au libre choix des méthodes et des pratiques. Objectif : assurer à tous les élèves des apprentissages de même qualité et sans rupture d’équité. Oser la liberté pédagogique « La liberté pédagogique est constitutive du métier d’enseignant. Elle s’exerce dans le respect des objectifs fixés par les programmes nationaux définis sous l’autorité du ministre de l’Éducation nationale et approuvés par le Parlement. Chaque enseignant a la responsabilité d’identifier et de mettre en œuvre les méthodes qui permettent à ses élèves d’atteindre ces objectifs. »
Les mots du chercheur Philippe Meirieu résonnent avec une acuité particulière au moment où Emmanuel Macron voudrait généraliser l’expérimentation de « l’école du futur », un projet basé sur l’autonomie des établissements et l’affectation de moyens supplémentaires en faveur des équipes enseignantes engagées dans un processus de contractualisation. Pour mieux « vendre » son dispositif, le chef de l’État promet aux PE une plus grande liberté dans le choix des méthodes et des contenus de leur enseignement.
Toutefois, l’historien Claude Lelièvre (page 19) voit chez le président de la République « une fameuse contradiction » à vouloir « opérer une révolution copernicienne et, dans le même temps, remettre en cause la liberté pédagogique qui est la plus essentielle des libertés pour l’œuvre d’éducation et d’enseignement ». À l’opposé du discours présidentiel et après cinq années de prescriptions subies, les enseignants et enseignantes réaffirment leur droit d’exercer librement leur métier dans le cadre des programmes et des instructions ministérielles. Leur objectif est de permettre à tous les élèves d’accéder à une culture commune et de se construire en tant que citoyens et citoyennes (page 16).
CHOISIR DES PROJETS, CONCEVOIR DES OUTILS PÉDAGOGIQUES La liberté pédagogique, les PE la pratiquent au quotidien et ne sont pas dans l’attente d’injonctions « d’innovation ». Ils n’entendent pas la sacrifier non plus à l’aune des changements de cap promis par « l’école du futur ». Ainsi, à l’école élémentaire Jean-Macé au Mans (Sarthe), l’équipe enseignante fait le choix de projets porteurs de sens pour dépasser les difficultés rencontrées par “La liberté pédagogique, les PE la pratiquent au quotidien et ne sont pas dans l’attente d’injonctions « d’innovation »” “C’est important de pouvoir choisir nos projets, concevoir nos outils en lien avec les besoins

 (page 34) Une tendance à la normalisation des pratiques (interview de Christian Maroy)

[...] QUE DIRE DE « L’ÉCOLE DU FUTUR » ?
C. M. : Elle se fonde sur plus d’autonomie donnée aux écoles, tendance antérieure au pilotage par les résultats. Mais cette autonomie est de plus en plus associée à la responsabilisation et à la reddition de comptes. Ces politiques se mettent en œuvre sur le long terme et peuvent alors se rapprocher d’un pilotage par les résultats plus clair. Il faut apprécier avec quoi l’autonomie s’articule : gestion des personnels avec sanctions ou pas, libéralisation du marché scolaire ou sectorisation socialement mixte ? Sachant que l’autonomie peut recouvrir une dimension positive quand elle offre des marges de manœuvre, appropriées par les équipes enseignantes, dans un cadre non ségrégatif.

Extrait de snuipp.fr de novembre 2022

Répondre à cet article