> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Etudier le patrimoine par le jeu oral (My urban area) ou par les arts (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Etudier le patrimoine par le jeu oral (My urban area) ou par les arts numériques dans trois collèges REP+ de Guyane

10 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

 

Ta’Too : le patrimoine guyanais en jeu
Un jeu interdisciplinaire qui fédère les équipes et enthousiasme les élèves MY URBAN AREA est un outil pédagogique, mis en place en classe de 3eme, qui permet aux utilisateurs/apprenants de perfectionner leurs compétences à l’oral en situation de communication réelle.
Ce projet élaboré dans le cadre des EPI (Anglais ; Histoire Géographie et Mathématiques) est un jeu de société visant à permettre une réflexion sur le lien entre l’humain et son contexte dans l’aménagement d’un territoire.
De par sa forme géométrique, il permet également d’opérer une synergie entre
langage scientifique et littéraire.
Par le biais du MY URBAN AREA, une ouverture pédagogique est possible via la mise en place des rencontres interclasses, inter-collèges et inter-niveaux (2ndes section européenne et section internationale).
Dans le cadre de la liaison collège/Lycée, ce projet a permis une « confrontation » entre les élèves d’une classe de 2nde du lycée Félix Eboué et des élèves de 3ème du collège sur la base d’un jeu que nous connaissons tous : "le Monopoly", la difficulté a été portée sur le fait que la langue d’échange entre les participants est l’anglais.

Contact
Ecole/établissement : CLG Justin Catayée
Adresse : Domaine du Mont-Lucas – BP 70330 – 97327 CAYENNE
Nom : BOSSE Luca Fonction : Enseignant
Tél : 0694257342 Mél : bosse.luca@gmail.com
Site en ligne (obligatoire) : https://clg-justin-catayee.eta.ac-guyane.fr

Action
Constat à l’origine de l’action *
Ce projet a pour origine la lutte contre le décrochage scolaire, grâce notamment à l’élaboration d’un support ludique. Il permet également de redonner un sens « utile » à l’apprentissage des langues en mettant l’élève au centre du projet (réalisation de maquette via une notice en langue étrangère et une participation à des tournois en langue étrangère) et de ce fait apporte un début de réponse concernant l’utilité des langues étudiées en classe.
De plus, il a aussi pour origine de lutter contre l’enclavement des enseignements en créant du lien entre les disciplines pour une meilleure cohérence dans l’apprentissage du cycle 4. Enfin, il permet également à l’élève de mieux appréhender d’autres spécificités culturelles tout en approfondissant les siennes (langues et cultures régionales, le lien entre les peuples du monde, etc.)

Objectifs poursuivis*
MY URBAN AREA est un outil pédagogique qui permet aux utilisateurs de perfectionner leurs compétences à l’oral en situation de communication réelle.
Il participe au développement de stratégies transversales d’apprentissage, de communication (scientifique ou littéraire) et de représentation (dans le temps et dans l’espace).
Ce support vise également toute personne souhaitant découvrir
ou redécouvrir le patrimoine culturel d’un territoire à travers une aire urbaine. Dans notre contexte, il est question de l’aire urbaine de Cayenne.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés : 40
Description et modalités de mise en œuvre*
L’entrée dans le projet se fait par la phase culturelle via l’histoire-géographie.
Les élèves sont amenés à réfléchir sur le patrimoine local afin d’« élaborer » et répondre des QCM (réutilisés dans le jeu sous la forme de cartes culturelles).
Dans une deuxième partie, il sera question de l’apprentissage des règles du jeu en langues étrangère. Les élèves découvrent et apprennent les règles du jeu et développent des stratégies de lecture (lire une notice) et de communication (expliquer voire argumenter pour certains). Enfin, en cours de mathématiques,
il sera question de travailler certaines notions de probabilités et de statistiques
mais également de conceptualiser le jeu via une initiation aux différents outils numériques au programme.
Moyens mobilisés
- Moyens humain : enseignant de langues vivantes, sciences, histoiregéographie, charpente, SED et MMA (lycée professionnel) pour le contenu
d’enseignement

- Matériels : bois de Guyane, boites de jeu Monopoly London, imprimante 3D pour la réalisation du support.
Transports : Bus pour les différentes rencontres interclasses, inter-collèges, inter-niveaux.Partenariat et contenu du partenariat*
Liens éventuels avec la Recherche
(Contacts, travaux engagés ou références bibliographiques en appui de votre
action)*

Evaluation
Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action (auto-évaluation, évaluation
interne, externe) *
Le démarche proposée est axée sur la pédagogie différenciée des
apprentissages et par conséquent un système d’évaluation critériée et d’autoévaluation.
Pensé sur la base d’une approche inductive, l’apprenant est amené à créer du sens sur son apprentissage à partir de cas particuliers étudiés en classe. Il les appréhende, les analyse et se les approprie, afin de mieux les réutiliser dans des contextes plus généraux.
Les indicateurs retenus sont ceux du CECRL pour les langues vivantes.

Trois ressources ou points d’appui qui vous ont permis de progresser *
- La prise de confiance des élèves en langue étrangère
- L’intérêt pour les disciplines étudiées
- L’augmentation du nombre d’élèves retenus en section internationale (6)
et en section européenne (15)

Trois difficultés éventuelles rencontrées*
- Le déplacement des élèves pour les différents tournois

Effets constatés
 sur les acquis des élèves *
- Conceptualisation de leur apprentissage
- Autonomie
 sur les pratiques des enseignants*
- Une meilleure harmonisation des objectifs (transversaux et disciplinaires)
 sur le leadership et les relations professionnelles *
- Favorise le travail en équipe
 sur l’école / l’établissement *
- Renforcer la liaison collège/lycée
- Une meilleure visibilité
 plus généralement, sur l’environnement*
Le projet permet de mettre l’accent sur le lien entre l’homme et son contexte.
En d’autres termes, dans quelle mesure, les notions de bien vivre, vivre
ensemble et bienséance participent à l’aménagement d’un territoire

Une réussite à communiquer à l’extérieur, ce serait : *
La plus grande réussite de ce projet réside dans l’engouement qu’il a pu susciter chez les élèves. Il a également permis à certains élèves, de nature plus réservée, de prendre la parole en public.
Enfin, de manière plus générale, les élèves ont pu découvrir voire redécouvrir,
pour certains, leur patrimoine culturel.

Liens :
http://www.franceguyane.fr/actualite/education-sante-environnement/ta-too-le-patrimoineguyanais-en-jeu-369917.php https://www.facebook.com/acguyane/videos/1402498769844979/

Extrait de Mediatheque/94/1

 

 : 6ème Arts Numériques
En quelques mots
Un enseignement « arts numériques » avec usage de tablettes numériques et
d’appareils photographiques à l’entrée au collège pour décloisonner les enseignements et stimuler la curiosité des élèves

Contact
Ecole/établissement : COLLEGE ARSENE BOUYER D’ANGOMA
Adresse : BP 162 ‐ Route de Saint‐Maurice ‐ 97320 SAINT‐LAURENT DU
MARONI
Nom : M. DURO Emmanuel Fonction : Professeur d’Arts Plastiques
Tél : 05 94 34 90 26 Mél : Emannuel.Duro@ac‐guyane.fr
Site en ligne (obligatoire) : https://clg‐bouyer‐dangoma.eta.ac‐guyane.fr/

Action
Constat à l’origine de l’action *
L’environnement culturel et historique proche semble peu ou mal connu chez les
élèves.
L’éducation au patrimoine fait partie intégrante de l’éducation artistique et culturelle.
Les élèves de 6ème ne sont pas à égalité quant à l’utilisation et à la maîtrise des outils informatiques et numériques
L’interdisciplinarité, notamment art/ musique/ littérature, art dramatique, permet de
mettre en lien les apprentissages et ce faisant de mieux les fixer.

Objectifs poursuivis*
1) Objectifs culturels :
 Faire découvrir aux élèves leur environnement culturel et patrimonial
(artistique, historique, architectural, naturel, etc.).
 Comprendre l’héritage pour structurer l’identité culturelle des élèves
 Éveiller aux formes artistiques et culturelles à partir de l’environnement de la
ville de St Laurent
 Constituer des repères et des connaissances sur l’espace quotidien qui
permettent au futur citoyen d’être actif sur l’évolution de son cadre de vie.

2) Objectifs méthodologiques
 Développer l’autonomie et la motivation des élèves
 Familiariser les élèves avec l’outil numérique, le mettre au service des
apprentissages, à l’écrit et à l’oral
 Développer des compétences transversales utiles dans le parcours des élèves
 Minimiser la « fracture » numérique
Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
1 classe de 6ème, 25 élèves volontaires et informés des contenus et projets de
l’année, implication des parents indispensable.

Description et modalités de mise en œuvre*
Les élèves explorent leur ville, son architecture, son urbanisme, les manifestations et
événements artistiques et culturels. Cette découverte des arts et du patrimoine
appuie les apprentissages disciplinaires et contribue à construire des compétences
transversales. L’outil numérique agit en levier de motivation, son caractère ludique engage les élèves. Son utilisation récurrente construit des savoir-faire transférables
dans la suite du parcours.
L’enseignement est présenté au mois de juin de l’année précédente dans les écoles
du bassin.
L’enseignement est inscrite à l’emploi du temps des élèves : 3h00 hebdomadaires
La mallette numérique est placée sous la responsabilité de M. Duro, professeur d’Arts Plastiques qui en assure l’entretien et la sécurité.
La classe participe à de nombreuses activités dans le cadre de l’option, les apprentissages sont structurés dans le temps et progressifs :

- le premier trimestre est consacré à la maîtrise et l’expérimentation de l’outil
informatique : maniement, mise en route des différents logiciels et applications dont
les élèves se serviront tout au long de l’année ;
- A partir du 2e trimestre, alternance de séances en classe et de sorties sur le terrain, en moyenne une sortie/ mois. Une ou deux séances sont consacrées à des activités préparatoires en amont de chaque projet (travaux de recherche ; fiches
pédagogiques) ; on sollicite différents supports et ressources.

Moyens mobilisés
 3h pour la classe prises sur la DHG, incluses dans l’EDT
 Équipement informatique (tablettes, appareils photo numériques, bornes WiFi,
stockage réseau...)
Partenariat et contenu du partenariat*
 CTG 973 : mise à disposition de 20 tablettes et de leur mallette de transport/
rechargement. + transport 1X / mois
 CIAP : accès aux lieux patrimoniaux et culturels de la ville. Avant première sur
les ateliers proposés
 Cinéma le Toucan : projection en adéquation avec le programme et l’âge des élèves
 CARMA : expositions, ateliers artistiques et artistes intervenants
 Lycée Lumina Sophie : lien avec l’option artistique.
 Kaz Lab : mise en œuvre de projets innovants
 La librairie Le Toucan : sponsoring matériels renouvelables

Liens éventuels avec la Recherche
GRAAL, Groupe de Recherche Actions Artistiques Locales.
TICE / TRAAM arts plastiques

Evaluation
Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action (auto‐évaluation, évaluation
interne, externe) *
Motivation des élèves
- Nombre d’élèves qui demandent l’option « arts numériques » à l’entrée de la
sixième
- Transfert des savoirs et des compétences acquis dans les cours disciplinaires

Demande de moyens :[...]

Extrait de Mediatheque/92/6

 

Initiation à la M.A.O (Musique Assistée par Ordinateur)
En quelques mots
Le projet a pour objectif d’initier les élèves à l’utilisation de l’outil informatique
pour la pratique musicale, et les confronter aux problématiques de composition, de programmation, d’enregistrement et de mixage d’une oeuvre originale.

Contact
Ecole/établissement Collège Gérard Holder
Adresse : B.P Route de la Rocade 97305 Cayenne Cedex
Nom : Yoan Regina Fonction : Professeur Certifié d’Anglais
Tél : 0594 30 14 95 Mél : 9730083c@ac-guyane.fr
Site en ligne fobligatoïre) : https://clg-gerard-holder.eta.ac-guyane.fr

Action
Constat à l’origine de l’action
A l’origine du projet, il y avait une forte demande de la part des élèves au détour de conversations informelles de fin de cours, relative à la mise en place d’atelier où ils pourraient découvrir toutes les composantes qui constituent l’activité d’un studio d’enregistrement professionnel, à savoir créer de la musique, mais aussi l’enregistrer et la mixer.
Objectifs poursuivis
L’objectif est d’initier les élèves à l’utilisation de l’outil informatique pour la pratique musicale, et les confronter aux problématiques de composition, de programmation, d’enregistrement et de mixage d’une oeuvre originale.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Le projet d’initiation à la M.A.O, à destinations des élèves de la section CHAM
du collège Gérard Holder, soit un effectif de 22 élèves.

Description et modalités de mise en oeuvre
Ce projet a été proposé aux élèves sous la forme d’un enseignement optionnel, a raison deux séances de 2 heures par semaine, Il vient en complément des 1
heures de musique déjà incluses dans leur cursus. L’atelier est animé en co
animation par 2 enseignants en interdisciplinarité. (Musique, Anglais)

Moyens mobilisés
Le projet s’appuie sur une logistique simple. On utilise le parc informatique
existant au sein de l’établissement, notamment une salle de technologie déjà
équipée en postes de travail opérationnels. Il faut ensuite y ajouter le matériel
spécifique à la discipline (claviers, enceintes de monitoring, casques, logiciels,
micros, pieds de micros, interfaces audionumériques).

Partenariat et contenu du partenariat
Le rectorat de Guyane est sollicité dans ce cadre, via cet appel à projet afin d’apporter un soutien financier (relatif à l’achat du matériel spécifique) et une
dotation d’heures supplémentaires effectives pour la rémunération des deux
enseignants intervenants dans cet atelier pour poursuivre le projet dans de
bonnes conditions.

Liens éventuels avec la Recherche
https://www.lesinrocks.com/2018/02/26/musigue/plusieurs-colleges-franca 15-
vont-enseigner-la-production-de-musigue-electronigue-111051742
http://www.ledau ph me. com/fra nce-mond e/2018/02/27/Ues-cou rs-d-electro
a u-college-a-la-rentree-2018
http://etud ia nt.Iefiga ro.fr/a rticle/a u-college-des-cou rs-de-musigue-electropour- trouver-les-nouveaux-daft-punk da5b4a3c-1d32-11e8-b9bc9ca5a57d4479/

Evaluation
Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action (auto-évaluation, évaluation interne, externe)
L’évaluation s’articule autour de tâches simples à réaliser en fin de séquences et visant à valider des compétences communes à l’utilisation des TICE, attendues en cycles 3 et 4.

Trois ressources ou points d’appui qui vous ont permis de progresser
Le projet, mené sur 3 ans, avait pour objectif en cette première année de familiariser les élèves avec le matériel et la discipline, avec un accent sur la programmation en norme MIDI. On peut dire que l’objectif a été atteint, avec révélateur très simple : le temps de la mise en place matérielle, mais aussi de la mise en activité a grandement évolué et ces deux étapes sont maintenant pleinement satisfaisantes. La plupart des élèves ont acquis une véritable autonomie dans leur rapport à la discipline, ce qui permet d’exploiter au mieux les différentes séances en se concentrant sur leur contenu.
Aussi, en voyant l’assiduité, l’énergie et la grande curiosité que manifestent les
élèves à chaque séance, on peut conclure que le projet les a conquis. Ils en
parlent énormément entre eux et sont à chaque fois impatients de revenir à
l’atelier, Ils s’investissent vraiment dans chaque séance et ont le désir de
progresser pour concrétiser leurs idées au mieux.

Trois difficultés éventuelles rencontrées
La principale difficulté rencontrée durant la mise en place du projet concernait
l’achat du matériel spécifique (claviers, casques audio, micro, logiciels). Nous
avions fait le choix des entreprises locales, mais nous avons dû faire face à des
incompréhensions majeures lots qu’il s’est agi de procéder à la commande. Le
commerçant ne s’est pas manifesté auprès du gestionnaire si bien qu’au mois
de novembre, nous n’avions toujours rien reçu. Après une petite enquête de
ma part, il s’est avéré que le matériel souhaité n’avait même pas fait l’objet
d’un bon de commande et n’était donc pas près de nous être acheminé à
temps.

Effets constatés
sur les acquis des élèves
La plupart des élèves ont acquis une véritable autonomie dans leur rapport
à la discipline, ce qui permet d’exploiter au mieux les différentes séances en
se concentrant sur leur contenu.
sur les pratiques des enseignants
En tant qu’enseignants, l’élaboration mais aussi la mise en place des
différentes séances en interdisciplinarité, où la co-animation, sont des
compétences que l’on cherche souvent à développer mais que l’organisation actuelle du travail en milieu scolaire ne facilite pas forcément.

Ce type de projet s’y prêtait et nous a permis de confronter nos points de
vue, de se répartir des tâches mais aussi d’échanger sur des pratiques
pédagogiques.
sur le leadership et les relations professionnelles
Mon collègue Monsieur Lanou et moi-même sommes très satisfaits et nous
prenons un réel plaisir à mener cet atelier, qui nous tenait à coeur depuis un
petit moment déjà, mais surtout au regard de la réaction et de l’implication des élèves à chaque séance.
Le projet a permis de fédérer, de redonner confiance à certains mais surtout d’intégrer la notion de plaisir au coeur des apprentissages en milieu scolaire.
Cet atelier a permis aux élèves d’envisager l’établïssement mais aussi leurs enseignants autrement. Les rapports sont beaucoup plus apaisés et les
compétences transversales envisagées au début du projet ont été acquises
sereinement, qu’il s’agisse d’autonomie lors de la mise en activité, de
l’efficacité dans le travail en groupe, ou bien encore de leur maîtrise de
l’outil informatique, qui s’est clairement renforcée.
sur l’école / l’établissement
Cet atelier a permis aux élèves d’envisager l’établissement mais aussi leurs
enseignants autrement. Les rapports sont beaucoup plus apaisés et les compétences transversales envisagées au début du projet ont été acquises sereinement, qu’il s’agisse d’autonomie lors de la mise en activité, de l’efficacité dans le travail en groupe, ou bien encore de leur maîtrise de l’outil informatique, qui s’est clairement renforcée.
plus généralement, sur l’environnement
Ce projet pédagogique s’inscrit également dans le cadre du projet d’établissement qui est de « susciter de l’ambition et encourager les excellences ».

Une réussite à communiquer à l’extérieur, ce serait :
Le projet a permis de fédérer, de redonner confiance à certains mais surtout
d’intégrer la notion de plaisir au coeur des apprentissages en milieu scolaire.Cet atelier a permis aux élèves d’envisager l’établissement mais aussi leurs enseignants autrement. Les rapports sont beaucoup plus apaisés et les compétences transversales envisagées au début du projet ont été acquises sereinement, qu’il s’agisse d’autonomie lors de la mise en activité, de l’efficacité dans le travail en groupe, ou bien encore de leur maîtrise de l’outil informatique, qui s’est clairement renforcée.

Extrait de general/94/4

Extrait de ac-guyane.fr

Répondre à cet article