> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > Liaison Recherche / Pratiques (Général.) > "Apports et limites des recherches fondées sur des preuves", conférence d’ (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Apports et limites des recherches fondées sur des preuves", conférence d’ Edouard Gentaz, Séminaire 2021 de l’université de Genève, mars 2021 (ToutEduc)

23 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

A quelles conditions peut-on parler de "preuve scientifique" en éducation ? C’est le thème de la première conférence du séminaire 2021 des "archives Jean Piaget". Organisé par la faculté de psychologie et de sciences de l’éducation de l’Université de Genève, chaque mercredi depuis début mars, il permet, avec des vidéos de 3/4h environ d’accéder simplement à des problématiques très actuelles.

La première conférence est donc spécifiquement dédiée aux conditions de validité des recherches en éducation et notamment à l’utilisation des expériences "randomisées" (avec des sujets choisis au hasard, at random, et qui font partie du groupe test ou du groupe témoin), une technique développée en médecine et remise en cause actuellement. Celles-ci ne prennent en effet pas en compte les contextes. Dès lors, s’interroge Edouard Gentaz qui pilote ce séminaire, à quelles conditions un chercheur peut-il proposer des recommandations "fiables et partagées" ? Est-ce le cas du "guide orange" ("un guide fondé sur l’état de la recherche pour enseigner la lecture et l’écriture au CP", signé par J-M Blanquer) qui mêle des recommandations effectivement fondées sur des bases scientifiques et d’autres qui ne le sont pas ? Manifestement non pour le chercheur qui met aussi en garde contre les biais et l’appréhension qu’on peut avoir d’une expérimentation. C’est ainsi que, alors que les enseignants qui participent au programme PARLER ont le sentiment que "les élèves travaillent mieux", la comparaison avec des classes qui n’y participent pas ne montre aucune différence dans les acquisitions. Edouard Gentaz évoque aussi le niveau de pertinence des publications scientifiques et constate que les méta-analyses très riches du NRP (National Reading Panel, constitué aux USA et auquel se réfèrent fréquemment certains membres du CSEN, (le Conseil scientifique constitué par JM Blanquer, ndlr), ne propose aucune recherche francophone.

La seconde conférence est assurée par Florence Bara et porte sur l’importance des expériences sensori-motrices dans les apprentissages scolaires. La troisième porte sur l’attention scolaire et elle est confiée à Jean-Philippe à Lachaux. Dix autres sont prévues sur la même chaîne Youtube (les trois premières ici, ici, ici, la chaîne ici, le site ici)

Extrait de touteduc.fr du 19.03.21

La vidéo de la conférence d’Edouard Gentez (45:49)

 

En bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique Liaison Recherche / Pratiques (Général.) (chemin en haut de la page 🏠)

Répondre à cet article