> EDUCATION PRIORITAIRE > Concepts et labels : Discrimin. positive, Educ. prior., Egalité des chances, (...) > « Il devient absurde de parler d’égalité des chances : c’est à l’égalité des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

« Il devient absurde de parler d’égalité des chances : c’est à l’égalité des droits qu’il faut travailler » (entretien du Monde avec Jean-Paul Delahaye)

7 septembre 2021

Jean-Paul Delahaye : « Il devient absurde de parler d’égalité des chances : c’est à l’égalité des droits qu’il faut travailler »
L’inspecteur général honoraire de l’éducation nationale, ancien numéro 2 du ministère de l’éducation, publie un récit en hommage à sa mère autant qu’à l’école dont il souligne, pourtant, les écueils en matière de justice sociale et de prise en compte de la pauvreté.

[...] Les gouvernements, de droite comme de gauche, parlent beaucoup d’égalité des chances. Ils peinent pourtant à remettre en jeu la fabrique et le recrutement des élites. Qu’est-ce qui fait défaut, selon vous ?
Les mêmes associent souvent égalité des chances et mérite. Mais à ce niveau atteint par les inégalités, il devient absurde de parler d’égalité des chances : c’est à l’égalité des droits qu’il faut travailler. Je voudrais qu’on m’explique comment on peut parler d’égalité des chances dans un collège de banlieue où on n’a pas les moyens de remplacer les professeurs absents. Comment parler d’égalité des chances quand on dépense 45 fois plus pour l’accompagnement des étudiants de « prépa » que pour les élèves de l’éducation prioritaire ?

En réalité, nous rencontrons beaucoup de difficultés à faire évoluer un système qui produit une élite quasi héréditaire. Cela ne veut pas dire que rien ne se passe. Mon propos n’est pas pessimiste. C’est certes difficile, mais les choses bougent sur le long terme pour les enfants des milieux populaires.

Extrait de lemonde ;fr du 06.09.21

Répondre à cet article