> III- INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité, Laïcité... > Inégalités sociales > Inégalités sociales (Etudes) > Justice, éducation, démocratie : recherches sur les « droits pédagogiques (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Justice, éducation, démocratie : recherches sur les « droits pédagogiques » d’après Basil Bernstein (dossier de la Revue Français de Pédagogie)

6 juin

220 | 2023
Justice, éducation, démocratie : recherches sur les « droits pédagogiques » d’après Basil Bernstein
Revue française de pédagogie, 220 | 2023
Sous la direction de Daniel Frandji

Ce dossier s’attache à poursuivre la construction du modèle des « droits pédagogiques » esquissé par le sociologue britannique Basil Bernstein. L’heuristique du modèle tient au fait que celui-ci, tout en défendant une conception tridimensionnelle de la justice en matière d’éducation, intègre à cette dernière un axe central de réflexion sur les conditions de possibilité du développement culturel, individuel et collectif, des pouvoirs d’agir et de penser (le développement de la normativité, comme le dossier propose de reformuler le premier des trois droits). De fait, ce questionnement constitue une dimension intrinsèque de la justice ici posée, de manière complémentaire aux deux autres dimensions relatives aux enjeux d’inclusion et donc de « prendre place » (deuxième droit), comme aux possibilités de participation, et donc de « prendre part » (troisième droit), dans les dispositifs, structures et formations sociales. De ce point de vue, le dossier montre comment le modèle des droits pédagogiques permet d’engager le débat avec les plus connues des actuelles théories de la justice qui se réfèrent difficilement aux trois droits (en majorant ou en se concentrant sur l’un d’eux uniquement) dans la lignée des problématiques de la redistribution et de la reconnaissance. Et comment il forme surtout les bases d’un instrument de travail susceptible de renforcer l’analyse empirique des pratiques comme des doxas et des politiques éducatives et de leurs évolutions.

Dossier
Daniel Frandji
Justice, éducation, démocratie : dans le chantier théorique et empirique des « droits pédagogiques » [Texte intégral]

Jean-Yves Rochex
Au-delà du débat utilitarisme vs reconnaissance : développement de la normativité et individuation par les épreuves Résumé
s
Serge Ebersold
Société inclusive, droits pédagogiques et fonctions de l’accessibilité Résumé

Philippe Raimbault
Contrepoint. Les « droits pédagogiques » de Bernstein confrontés au droit de l’éducation [Accès restreint]

Sidonie Souvignet
La participation dans les pratiques pédagogiques aux « frontières » de l’école. Le cas d’une activité extrascolaire au prisme des droits pédagogiques Résumé

Sophia Stavrou, Célia Poulet et Iris Loffeier
Quand les droits pédagogiques se muent en devoirs professionnels. Hiatus dans la formation continue pour la réforme des pratiques professionnelles en santé Résumé

Anne Barrère
Contrepoint. Comprendre l’école contemporaine au travers des « droits pédagogiques » : mises au point, longue focale et hors champ [Accès restreint]

Basil Bernstein
Démocratie et Participation. Observations sur le thème de l’éducation et la démocratie Résumé

Varia
Amélie Duguet et Sophie Morlaix
Nature de l’engagement étudiant au cours du parcours universitaire : quelles différences entre les nouveaux arrivants à l’université et les étudiants en fin de cursus ? Résumé

Notes critiques
Xavier Riondet
AUDIDIÈRE Sophie & JANVIER Antoine (dir.). « Il faut éduquer les enfants… » L’idéologie de l’éducation en question [Texte intégral]
Lyon : ENS Éditions, 2022, 308 p.

Rachel Gasparini
BRODY Aymeric, CHICHARRO Gladys, COLIN Lucette & GARNIER Pascale. Les « petits coins » à l’école. Genre, intimité et sociabilité dans les toilettes scolaires [Texte intégral]
Toulouse : Érès, 2023, 300 p.

Anna Cattan
CHARTIER Anne-Marie. L’école et l’écriture obligatoire [Texte intégral]
Paris : Retz, 2022, 333 p.

Igor Krtolica
MOREAU Pierre-François & POUTEYO Michaël (dir.). Fernand Deligny et la philosophie. Un étrange objet [Texte intégral]
Lyon : ENS Éditions, 2021, 214 p.

Extrait de journals.openedition.org de juin 2024

 

Que serait une éducation juste ? (Revue française de pédagogie)

Selon le sociologue britannique B. Bernstein, "une action éducative juste (démocratique autant que démocratisante) doit viser à garantir trois droits (...), le droit à l’enhancement (une forme de droit à l’apprentissage et à la construction de soi par l’appropriation d’outils culturels), le droit d’être inclus (garant de singularité et d’individuation) et le droit à la participation", explique Daniel Frandji (Lyon 2) dans son introduction au dossier du dernier numéro de la Revue française de pédagogie. Le chercheur compare cette définition de la justice en éducation à deux autres, celle de Jean-Louis Derouet et celle de François Dubet et Marie Duru-Bellat.

Le premier pose deux conditions pour qu’une école soit juste, elle doit être accessible à tous et il faut qu’il y ait "accord sur le principe de sélection qui permet de passer de l’école pour tous à l’école pour les meilleurs". Pour les seconds, cette école juste doit combiner quatre principes qui atténuent réciproquement leurs effets, le modèle méritocratique, une politique de compensation (ou de "discrimination positive"), la garantie d’un minimum de ressources et de protection des plus faibles, une certaine indépendance de la sphère scolaire.

Jean-Yves Rochex (Paris 8) examine comment s’opposent "une logique de performance et d’efficacité" et "une logique d’accueil et de reconnaissance de la diversité des personnes que sont les élèves" et il constate que "l’exacerbation des enjeux scolaires et le souci de la performance se manifestent de plus en plus précocement, confrontant par exemple les élèves de l’école maternelle à des exigences accrues". Et il s’interroge. Le modèle de Bernstein a pour les chercheurs "une puissante vertu heuristique", mais "il y a loin du modèle théorique aux réalités". Pour sa part, Sidonie Sauvignat (Lyon 2) s’inquiète de ce qu’il faut entendre par "participation" et elle prend l’exemple d’une sortie au musée. Les enfants sont invités à exprimer leurs opinions, à dire ce qu’évoque pour eux telle oeuvre d’art plutôt que d’acquérir un savoir sur l’oeuvre elle-même. Anne Barrère (U. Paris-Cités) pose une autre question, "que seraient des droits qui n’intéresseraient pas ceux qui en sont les destinataires ?" L’offre de participation est "souvent peu revendiquée par les élèves, quand elle n’est pas subie comme une injonction à l’engagement", d’autant qu’elle est "sans enjeu réel en termes d’évaluation ou de parcours scolaire".

Revue française de pédagogie n°220, 154 p., 18€

Extrait de touteduc.fr du 05.06.24

Répondre à cet article